Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Chauffe moteur

Tous les sujets techniques concernant l'avion, les moteurs, la mécanique du vol, les instruments.

Chauffe moteur

Messagede Pierre H. le Dimanche 28 Mars 2021 13:48

Hello,

Il y a quelques temps suite à un tragique accident, mon club nous a communiqué l'interdiction de brasser à la main les hélices des avions avant de partir en vol.
Le responsable mécanique nous a indiqué que même par temps froid, la technologie des moteurs et des huiles actuels rend l'opération superflue.

En même temps, on nous a rappelé l'obligation absolue de laisser chauffer les moteurs avant de décoller. Quelqu'un a fustigé les pilotes inconscients qui décollent après seulement "13 minutes" de chauffe. Je vole régulièrement sur un avion sur lequel il faut attendre minimum 20 minutes pour que l'indicateur de température d'huile atteigne le début de l'arc vert, ce que je trouve très long, surtout que chez nous la facturation tourne pendant tout ce temps. On nous a précisé qu'avec nos voitures, nous ne filons pas à 130 km/h directement sur l'autoroute après avoir démarré.

Alors justement, si, et je n'ai pas l'impression qu'il y ait beaucoup de casse moteur sur nos véhicules aujourd'hui.

Du coup je me pose plusieurs questions:

- mettons-nous vraiment en péril nos Lycomings et Continentals lorsque nous décollons avec une température d'huile de "seulement" 50°C par exemple ?
- peut-on augmenter progressivement la puissance du moteur pendant la chauffe pour le faire chauffer "plus vite" ? Par exemple sur Ecoflyer le manuel de vol précise de ne pas dépasser 1400 RPM moteur froid (ok c'est un diesel et pas le sujet de cette discussion mais c'est pour l'exemple). Est-ce qu'on peut faire chauffer à 1200 RPM pendant 5 minutes par exemple puis passer à 1400 RPM sur un Lycoming ou Continental pour accélérer la chauffe ?
"En coucou, en Piper, un aviateur"
Avatar de l'utilisateur
Pierre H.
 
Messages: 1590
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 23:27
Localisation: Paris-Marseille
Aérodrome: Marseille Provence (LFML) / St Cyr l'école (LFPZ)
Activité/licences: PPL-A

Re: Chauffe moteur

Messagede Carrier le Dimanche 28 Mars 2021 14:58

Est-ce qu'on peut faire chauffer à 1200 RPM pendant 5 minutes par exemple puis passer à 1400 RPM sur un Lycoming ou Continental pour accélérer la chauffe ?


oui.


Les avions privés chauffent plus longtemps que les avions de club, ai-je remarqué.

Pour ma part, pour chauffer mon Lyco, j'utilise en premier une chaufferette, ça facilite le démarrage et évite l'huile totalement figée.
Sent from my ordi de me.

Très jolie porcelaine http://www.annick-carrier.fr
Avatar de l'utilisateur
Carrier
 
Messages: 2713
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:00
Localisation: Verseilles, 03300 St Etienne de Vicq
Aérodrome: Lapalisse LFHX
Activité/licences: Voyage, PPL, Part 66 de graisseux, non pratiquant!

Re: Chauffe moteur

Messagede Delépine le Dimanche 28 Mars 2021 15:04

Carrier a écrit:
Les avions privés chauffent plus longtemps que les avions de club, ai-je remarqué.       


C'est qu'ils ne se facturent pas à eux-mêmes un tiers d'heure de vol au sol Image


Editer : j'ai changé la phrase citée ; je m'étais trompé et le résultat n'avait pas de sens !
Dernière édition par Delépine le Dimanche 28 Mars 2021 16:21, édité 1 fois.
La libellule a quatre "l" et quatre ailes... comme la 4L qui a aussi quatre ailes mais un seul L... enfin, gros mot, seau d'eau... euh, grosso modo.
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 6962
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: Chauffe moteur

Messagede Aviathor le Dimanche 28 Mars 2021 15:11

Pierre H. a écrit:En même temps, on nous a rappelé l'obligation absolue de laisser chauffer les moteurs avant de décoller. Quelqu'un a fustigé les pilotes inconscients qui décollent après seulement "13 minutes" de chauffe. Je vole régulièrement sur un avion sur lequel il faut attendre minimum 20 minutes pour que l'indicateur de température d'huile atteigne le début de l'arc vert, ce que je trouve très long, surtout que chez nous la facturation tourne pendant tout ce temps.


D'où la bêtise de facturer au temps tachymètre ou oramètre activé par pression d'huile. Ca invite à des comportements néfastes.

Pierre H. a écrit:- mettons-nous vraiment en péril nos Lycomings et Continentals lorsque nous décollons avec une température d'huile de "seulement" 50°C par exemple ?


A 50°C (122°F), la température d'huile n'est pas encore dans l'arc vert? Sur le C172S (Lycoming IO-360), l'arc vert est entre 100 to 245°F. Même chose sur mon Continental.

Mécaniquement, le problème principal de décoller avec une température d'huile insuffisante n'est pas la lubrification, mais la pression d'huile excessive qui est engendrée par une huile qui n'a pas encore atteint la viscosité voulue et qui pourrait faire éclater un conduit ou une galerie.

Sur mon Continental la température minimale est 100°F, et en général je ne fais les essais moteur qu'une fois cette température a été atteinte. Je ne quitte le stationnement qu'une fois que j'ai l'assurance que j'arriverai au point d'arrêt avec une température d'huile suffisante pour faire les essais moteur. Même chose sur le DA42. Sur les moteurs Thielert et Austro, le FADEC interdit les essais moteur avant que toutes les températures (huile, échangeur, eau) n'ait atteint l'arc vert

Pierre H. a écrit:- peut-on augmenter progressivement la puissance du moteur pendant la chauffe pour le faire chauffer "plus vite" ? Par exemple sur Ecoflyer le manuel de vol précise de ne pas dépasser 1400 RPM moteur froid (ok c'est un diesel et pas le sujet de cette discussion mais c'est pour l'exemple). Est-ce qu'on peut faire chauffer à 1200 RPM pendant 5 minutes par exemple puis passer à 1400 RPM sur un Lycoming ou Continental pour accélérer la chauffe ?


Le principal dans un premier temps est d'obtenir une pression d'huile. On va souvent voir une pression d'huile élevée qui va baisser au fur et à mesure où l'huile chauffe, et on va donc pouvoir augmenter le régime moteur en prenant soin que la pression d'huile n'excède pas la limite haute.

Dans mon avion, en analysant les données moteur après le vol, je me suis rendu compte qu'en début de décollage, la pression d'huile monte dans le jaune avant de redescendre assez rapidement dans l'arc vert. Je ne l'avais jamais détecté pendant le décollage.

Pour accélérer la chauffe, et éviter l'encrassement des bougies, soupapes, guides de soupape, surtout à bas régime, il faut appauvrir au pic EGT au sol, et au fur et à mesure où l'huile chauffe, on peut augmenter le régime.
Aviathor
 
Messages: 3086
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Chauffe moteur

Messagede Pierre H. le Dimanche 28 Mars 2021 15:30

Aviathor a écrit:
A 50°C (122°F), la température d'huile n'est pas encore dans l'arc vert?


Alors j'ai pas retrouvé en tant que telle la valeur du début de l'arc vert mais le manuel de vol précise qu'en utilisation continue la température d'huile ne devrait pas descendre sous 165°F (74°C). Donc je suppose que c'est ça.
J'ai une photo d'un vol où l'on voit sur le tableau de bord que le chrono de l'ADF (qui se démarre avec l'avionic master, donc logiquement dans les actions après mise en route) est à 34 minutes et que la température d'huile est juste à la limite de l'arc vert ... cet avion est un enfer à chauffer !
"En coucou, en Piper, un aviateur"
Avatar de l'utilisateur
Pierre H.
 
Messages: 1590
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 23:27
Localisation: Paris-Marseille
Aérodrome: Marseille Provence (LFML) / St Cyr l'école (LFPZ)
Activité/licences: PPL-A

Re: Chauffe moteur

Messagede Aviathor le Dimanche 28 Mars 2021 15:46

Pierre H. a écrit:
Aviathor a écrit:
A 50°C (122°F), la température d'huile n'est pas encore dans l'arc vert?


Alors j'ai pas retrouvé en tant que telle la valeur du début de l'arc vert mais le manuel de vol précise qu'en utilisation continue la température d'huile ne devrait pas descendre sous 165°F (74°C). Donc je suppose que c'est ça.
J'ai une photo d'un vol où l'on voit sur le tableau de bord que le chrono de l'ADF (qui se démarre avec l'avionic master, donc logiquement dans les actions après mise en route) est à 34 minutes et que la température d'huile est juste à la limite de l'arc vert ... cet avion est un enfer à chauffer !


Effectivement, la température d'huile recommandée pendant le vol est 160°-170°F minimum pour permettre l'évaporation d'humidité de l'huile, et éviter la corrosion du moteur. Mais l'arc vert débute à 100°F (37°C). Vérifie le chapitre 2 du manuel de vol.
Aviathor
 
Messages: 3086
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Chauffe moteur

Messagede Pierre H. le Dimanche 28 Mars 2021 16:06

Aviathor a écrit: Vérifie le chapitre 2 du manuel de vol.


Trouvé ! Début de l'arc vert = 149°F (65°C)
C'est vraiment très long à atteindre ...
"En coucou, en Piper, un aviateur"
Avatar de l'utilisateur
Pierre H.
 
Messages: 1590
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 23:27
Localisation: Paris-Marseille
Aérodrome: Marseille Provence (LFML) / St Cyr l'école (LFPZ)
Activité/licences: PPL-A

Re: Chauffe moteur

Messagede Leon Robin le Dimanche 28 Mars 2021 16:17

Extrait du "Lycoming O320 series Operator's Manual" - Section 3 "Operating Instructions", page 3-3
Engine is warm enough for take-off when the throttle can be opened without the engine faltering

Pour les non anglophones :
"Le moteur est à une température suffisante pour le décollage lorsque la mise en puissance s'effectue sans à-coup".
Cette même formulation est reprise dans le manuel de vol des PA28, ainsi que, formulée un peu différemment, celui des C172 (que je viens de consulter pour en avoir la certitude.

Pourquoi vouloir inventer des procédures différentes de celles qui ont fait leurs preuves depuis des décennies ? Si vous voulez réellement prendre soin de vos moteurs, mieux vaudrait commencer par appliquer scrupuleusement les procédures de démarrage (à froid et à chaud) des manuels de vol, ainsi que d'utilisation des démarreurs (temps maximum de fonctionnement à chaque sollicitation, nombre maximum de tentatives et temps de refroidissement du démarreur entre chaque tentative). Et là, je parle d'expérience, pour constater quotidiennement les sévices qui leur sont imposés par beaucoup de pilotes.
Il faudrait aussi parler du nombre de ceux qui démarrent un moteur - même froid - à 1800 ou 2000 t/mn.

Quant à la variation de pression d'huile avec la température du moteur, si c'est vrai dans l'absolu, l'effet est considérablement moindre, voire négligeable, du fait de l'utilisation quasi générale des huiles multigrades. Ce qui était vrai avec les W80 ou 100 d'il y a quelques décennies ll'est beaucoup moins avec les 15W50 d'aujourd'hui.
Léon Robin, LFMD
" Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté à leur sécurité ne méritent ni l'une, ni l'autre " (d'après Benjamin Franklin)
Site de mon aéroclub : http://aeroclub-uaca.org
Avatar de l'utilisateur
Leon Robin
Défense des plateformes
 
Messages: 14604
Inscription: Mercredi 12 Septembre 2007 22:59
Aérodrome: Cannes-Mandelieu (LFMD)
Activité/licences: PPL (ex-TT transformé)

Re: Chauffe moteur

Messagede Aviathor le Dimanche 28 Mars 2021 16:42

Leon Robin a écrit:Ce qui était vrai avec les W80 ou 100 d'il y a quelques décennies ll'est beaucoup moins avec les 15W50 d'aujourd'hui.


J'utilise de la 20W50 et je vois malgré tout une pression qui sort de l'arc vert en début de décollage.

Ce que l'on veut éviter est une pression d'huile excessive, donc tant que la viscosité d'huile est suffisant te pour que la pression ne dépasse pas les limites...
Aviathor
 
Messages: 3086
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Chauffe moteur

Messagede Leon Robin le Dimanche 28 Mars 2021 17:12

Aviathor a écrit:
Leon Robin a écrit:Ce qui était vrai avec les W80 ou 100 d'il y a quelques décennies ll'est beaucoup moins avec les 15W50 d'aujourd'hui.

J'utilise de la 20W50 et je vois malgré tout une pression qui sort de l'arc vert en début de décollage....

Ne pas oublier une possible influence du réglage de la soupape de décharge.
Léon Robin, LFMD
" Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté à leur sécurité ne méritent ni l'une, ni l'autre " (d'après Benjamin Franklin)
Site de mon aéroclub : http://aeroclub-uaca.org
Avatar de l'utilisateur
Leon Robin
Défense des plateformes
 
Messages: 14604
Inscription: Mercredi 12 Septembre 2007 22:59
Aérodrome: Cannes-Mandelieu (LFMD)
Activité/licences: PPL (ex-TT transformé)

Re: Chauffe moteur

Messagede Delépine le Dimanche 28 Mars 2021 17:18

Leon Robin a écrit:Pour les non anglophones :


They have no place here.  
Have a nice flight.

(à Cannes tu n'es pas bien loin)
La libellule a quatre "l" et quatre ailes... comme la 4L qui a aussi quatre ailes mais un seul L... enfin, gros mot, seau d'eau... euh, grosso modo.
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 6962
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: Chauffe moteur

Messagede andre44 le Dimanche 28 Mars 2021 18:14

Bonjour


On parle de quelle températures extérieure jusqu'a -5 rien de particulier pour le moteur .

Interdit de brasser l'hélice ,comment vous vus faite pour avec le D112 le Piper J3 ?

15 minutes laisser tourner un moteur pour chauffer l'huile ? (Cela arrive seulement quand il fait -18 -20 ) pour monter les culasse a 280 F ensuite au taxiage elle monte a 300 F .On volerais jamais en hiver, si il fallait attendre que la température de l'huile monte .

Quand je vivais dans un Champs en 1972 aucun préchauffage avec un moteur Continental 65 hp sur un Aéronca Champion 7AC pas de démarreur huile a moteur soit 100 en été 80 en hiver . A -20 la mise en route c'est en brassant l'hélice et en jouant avec la pompe de primeur .
A cette époque par grand froid , je marchait a l'huile automobile multigrade . (cela évitait d'écraser la crépine du filtre , quand la jauge d'huile est grosse comme un doigt , la mélasse est épaisse.) On vol 4 mois par année au froid .

Avec la venue des huiles multigrades 20W50 même celle de rodage c'est devenue plus facile .

Actuellement avec un Lycoming O-290 en hiver sur ski impossible d'attendre que la température huile monte , elle commence a décoller du cadran aprés un vol de 10 minute et souvent radiateur complètement bouché a -20 elle a de la difficulté a monter a 140F .
Pour le préchauffage a terre pour savoir quand c'est prêt a décoller je me fie CHT lorsque la température des culasse monte autour de 300 F c'est bon , l'huile je surveille juste la pression .
les quelques fois que j'ai eut problème au décollage trop hâtive , c'est pas a cause de la température de l'huile , le moteur veut s'arrêter après le décollage , en monté initial , Si tu lui demande de la puissance un peu brusque et qu'il rote, c'est que les tubulures sont trop froide (rien avoir avec l'huile même que tu aurait préchauffé l'huile)
Lorsque il fait très froid le chauffage en statique sous le capot est suffisant , lorsque en taxie et au décollage l'air froide entre dans le moteur elle refroidie les tubulures admissions, plein gaz en montant le moteur devient pauvre et a tendance a perdre de la puissance , lorsque cela arrive , il faut réduire la puissance , le maintenir en vol sans trop cherchera monter , (une dépression plus grande dans les tubulures favorise l'évaporation du carburant . Normalement quand on vol en continue au froid il faut réduire les entrées d'air du moteur pour avoir une température culasse au dessus de 300F trop froide il y a risque d'encrassement des bougies .

Pour ce qui est de pression d'huile a froid il y a 2 clapet de décharge calibré avec un ressort un pour protéger le radiateur l'autre dans le bloc moteur sur la rampe
le maximum Sur un Lycoming c'est 100 psi avant le radiateur ensuite 90 psi au moteur
Quand a faire tourner un moteur a 1200 rpm longtemps au sol cela encrasse le moteur .
Si vraiment vous voulez bichonner le moteur , coller deux pads chauffant sur le carter huile , ceux du commerce sont 110 volts 300W , deux en série pour 220 volts une heures avant la mise en route et l'huile est tiède ceux qui on veuille plus , il pose sur chaque bas de cylindre une ceinture chauffant et une autre sur le radiateur
Cela évite de faire tourner un moteur a 1200 rpm longtemps au sol , cela encrasse le moteur .
Quand a faire des points fixes , plein gaz a terre , je vois pas la nécessité, juste ramasser des garnottes dans l'hélice , sur skis pas de frein, c'est plein gaz au décollage et souvent le moteur ne développe pas sa pleine puissance , il devient vigoureux après 15 minutes de vol .

Si il fallait avoir cette procédure sur les autos ,les motoneige ,les quads pourtant des moteurs beaucoup plus serré au régime élevée .

Bien que Rotax 912 a trouver la solution il ne démarre pas si le démarreur n'arrive pas a le faire tourner assez vite le système allumage CD ce qui oblige le pilote a préchauffer le moteur avant la mise en route .


André
Avatar de l'utilisateur
andre44
Expert hélices
 
Messages: 9315
Inscription: Samedi 15 Septembre 2007 00:39
Aérodrome: SY3 Sorel

Re: Chauffe moteur

Messagede Delépine le Dimanche 28 Mars 2021 18:21

andre44 a écrit:
Interdit de brasser l'hélice ,comment vous vus faite pour avec le D112 le Piper J3  ?  


On est des pilotes modernes...
Image
La libellule a quatre "l" et quatre ailes... comme la 4L qui a aussi quatre ailes mais un seul L... enfin, gros mot, seau d'eau... euh, grosso modo.
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 6962
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: Chauffe moteur

Messagede wilbur le Dimanche 28 Mars 2021 19:08

Leon Robin a écrit:Extrait du "Lycoming O320 series Operator's Manual" - Section 3 "Operating Instructions", page 3-3
Engine is warm enough for take-off when the throttle can be opened without the engine faltering

Pour les non anglophones :
"Le moteur est à une température suffisante pour le décollage lorsque la mise en puissance s'effectue sans à-coup".
Cette même formulation est reprise dans le manuel de vol des PA28, ainsi que, formulée un peu différemment, celui des C172 (que je viens de consulter pour en avoir la certitude.

Pourquoi vouloir inventer des procédures différentes de celles qui ont fait leurs preuves depuis des décennies ? Si vous voulez réellement prendre soin de vos moteurs, mieux vaudrait commencer par appliquer scrupuleusement les procédures de démarrage (à froid et à chaud) des manuels de vol, ainsi que d'utilisation des démarreurs (temps maximum de fonctionnement à chaque sollicitation, nombre maximum de tentatives et temps de refroidissement du démarreur entre chaque tentative). Et là, je parle d'expérience, pour constater quotidiennement les sévices qui leur sont imposés par beaucoup de pilotes.
Il faudrait aussi parler du nombre de ceux qui démarrent un moteur - même froid - à 1800 ou 2000 t/mn.

Quant à la variation de pression d'huile avec la température du moteur, si c'est vrai dans l'absolu, l'effet est considérablement moindre, voire négligeable, du fait de l'utilisation quasi générale des huiles multigrades. Ce qui était vrai avec les W80 ou 100 d'il y a quelques décennies ll'est beaucoup moins avec les 15W50 d'aujourd'hui.


+1
Absolument!
Avatar de l'utilisateur
wilbur
 
Messages: 2987
Inscription: Jeudi 27 Novembre 2008 14:34
Localisation: EN L'AIR OU AU SOL MAIS AVEC LES YEUX EN L'AIR
Aérodrome: Partout ou il y aune piste... =)
Activité/licences: BB/PPL A/ VFRN/ VP RU / ULM 3AXES

Re: Chauffe moteur

Messagede Pierre H. le Dimanche 28 Mars 2021 19:14

L'avantage de l'hiver c'est que quand le D112 est sur ski à St Cyr au moins on a pas de risque de prendre des garnottes même si le G1000 est long à chauffer (et qu'il y a parfois des caribous qui traversent le champ alors il faut faire attention) ! Image

Merci pour vos informations instructives néanmoins !
Si je comprends bien il n'y a aucun risque à décoller avec l'huile à 50°C "seulement".
Par contre allez dire ça à la mécanique du club, ils ne seront pas contents !
"En coucou, en Piper, un aviateur"
Avatar de l'utilisateur
Pierre H.
 
Messages: 1590
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 23:27
Localisation: Paris-Marseille
Aérodrome: Marseille Provence (LFML) / St Cyr l'école (LFPZ)
Activité/licences: PPL-A

Suivante

Retourner vers Technique (avions, moteurs, avionique, prépa vols, smartphones...)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: benjamone, charlie*, dob, ebonv, miky, nowak, patrice lapierre, TiTi et 69 invités