Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Plus de CO², moins de performances

Si votre contribution se résume à un lien, une vidéo ou une bonne blague trouvés ailleurs sur le net, c'est par ici ...
Règles du forum
Cliquez pour voir les règles détaillées
Les liens sont de préférence en liaison avec le domaine aéronautique.
Ne sont PAS acceptés :
  • Les liens menant à des téléchargements de logiciels
  • Les liens contrevenant aux règles générales du forum

Plus de CO², moins de performances

Messagede Tontonlyco le Mercredi 8 Août 2018 21:04

Tontonlyco
 

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Delépine le Mercredi 8 Août 2018 21:12

Personne ici n'y avait encore réfléchi ! Quand l'air s'enrichit en acide carbonique, il devient forcément moins bon comburant et les moteurs perdent de la puissance.
Toutefois ce fâcheux effet est un peu compensé par l'accroissement de la densité de l'air (CO² = 44 contre 28,8 en moyenne pour l'air) qui réduit le besoin de puissance.
Encore que le CO² doit réduire un peu la valeur du mach, en sorte que son accroissement réduit la valeur en km/h du mach limite ?
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 5329
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede andre44 le Mercredi 8 Août 2018 23:14

Bonjour
Cela doit être pour cela que les constructeurs moteur d' autos envoie une partie des gaz échappement dans l'admission des moteurs ERG valve Image
et que pour les avions il ne le font pas   peut être que on brûlerais moins de soupapes échappement , combustion plus froide avec réinjection de gaz échappement dans un moteur .

André
Avatar de l'utilisateur
andre44
Expert hélices
 
Messages: 9157
Inscription: Samedi 15 Septembre 2007 00:39
Aérodrome: SY3 Sorel

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Jacques HM Cohen le Jeudi 9 Août 2018 00:55

L'article concerne le cockpit et les performances des pilotes pas des moteurs..
Pour une charge de travail importante, le taux de CO2 influence les performances....
Le résultat est très étonnant et inattendu car la concentration max de CO2 testée est de l'ordre de 10 fois le taux naturel mais encore très inférieure ( 16 à 20 fois ) à celle de l'air expiré dont on peut pourtant re respirer une petite partie sans trop de dommage en espace mort dans un masque par exemple. Mais l'expérience semble bien faite et il faut en tenir compte. Le cerveau est directement sensible au CO2 et des taux plus importants ou même des variations de taux déclenchent des troubles psy bien avant le coma: délire d'hypercapnie mais aussi angoisse classique des embolies pulmonaires où il y a un effet shunt ( ce n'est pas de l'électronique mais les médecins aussi ont un jargon ésotérique pour le profane ! ) par exemple.
J.
Jacques HM Cohen
LFFH
Avatar de l'utilisateur
Jacques HM Cohen
 
Messages: 4375
Inscription: Lundi 17 Septembre 2007 03:16
Aérodrome: LFFH
Activité/licences: PPL / ULM

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede EchoVictor le Jeudi 9 Août 2018 08:09

Delépine a écrit:...Quand l'air s'enrichit en acide carbonique,...



???

Eric
Je suis fascine par l'air. Si on enlevait l'air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre....Et les avions aussi.... (JCvD)
Avatar de l'utilisateur
EchoVictor
 
Messages: 6556
Inscription: Lundi 21 Janvier 2008 15:44
Localisation: Tours
Aérodrome: Le Louroux, Châtellerault
Activité/licences: VV, PPL, ULM, Voltige, Remorquage

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Delépine le Jeudi 9 Août 2018 12:35

Un peu de culture ne messied point. Il n'y a pas que le VV et le Q dans la vie. Image
En effet le CO² n'est que l'anhydride carbonique, et non l'acide. L'acide carbonique, lui, instable et non isolable, ne peut être présenté à l'état d'échantillon. Il n'existe qu'à l'état de dissolution aqueuse, l'eau à bulles. Mais la nomenclature chimique des siècles passés était moins maniaquement soucieuse de s'aligner sur la rigueur des mathématiques en allant chercher des tarabiscotage comme le dioxygène, le diiode et toutes ces âneries. Elle avait sa poésie, tant dans les expressions (fleur de soufre, serpent de pharaon, gaz des marais, plomb des vidangeurs, muriate de chaux, esprit de sel, air méphytique...) que dans le joyeux mélange de termes rigoureux et de formulations imagées.
La rigueur et la standardisation sont deux horreurs.
Jules Verne ne connaît le CO² que comme l'acide carbonique. C'est d'acide carbonique que le professeur Schultze remplit ses obus diaboliques, c'est l'acide carbonique qui manque faire périr le professeur Aronnax au fond des mers. Sur un flacon de NH4Cl que j'achetai en pharmacie dans mon enfance turbulente et pyrotechnique, il y avait une superbe étiquette :

CHLORURE D'AMMONIUM
Chlorhydrate d'ammoniaque
Ammonium chloratum

La première ligne pour les jeunes chimistes, la seconde pour les vieux et la troisième pour les très vieux. Image
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 5329
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Luc Lion le Jeudi 9 Août 2018 12:49

Pourtant les lignes étaient écrites en lettres de plus en plus petites, de haut en bas.
Ce qui semble contredire ton analyse du public visé.

Luc
Ne confondez pas "dirigeant" et "dirigeable". Le dirigeant, c'est le plus gonflé !
Avatar de l'utilisateur
Luc Lion
 
Messages: 3988
Inscription: Jeudi 13 Novembre 2008 13:14
Localisation: Belgique
Aérodrome: Luxembourg ELLX
Activité/licences: PPL(A) - IR

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Jacques HM Cohen le Jeudi 9 Août 2018 13:02

Je vais finalement essayer d'expliquer simplement et en simplifiant schématiquement la situation d'un embolie pulmonaire qui réduit le champ vasculaire de la circulation veineuse pulmonaire donc la surface d'échange.
D'habitude si la Pression d'O2 diminue, celle de CO2 augmente, et le troisième élément, le rythme respiratoire s'accélère pour essayer de compenser, faire baisser la PC02 et d'aboutir à une hématose correcte. Dans l'embolie pulmonaire dite compensée la P02 baisse et la respiration s'accélère. Mais la PCO2 ne monte pas au contraire l'hyperventilation la fait baisser. C'est l'effet shunt. Cette situation s'accompagne d'une inquiétude voire d'une angoisse du patient qui sent qu'il joue sa peau alors que superficiellement, pour l'infirmier de tri grand sorcier "en pratique avancée" qui coche des cases du formulaire d'entrée à la porte des urgences, la situation n'est pas alarmante. Il y a bien quelque part un câblage d'un signal d'alarme détectant cette situation. L'expérience citée montre que cela pourrait passer par un lien direct entre PCO2 et psychisme dont émotions, agissant pour de très faibles variations inattendues et pas seulement en cas de situation catastrophique d'hypercapnie avec patient couvert de sueurs, étouffant et délirant comme bien connu.
Voilà ce que j'essaie de vulgariser. Si les aérodynamiciens et les électroniciens essayaient eux aussi de s'adresser aux non spécialistes, les béotiens comme moi pourraient bénéficier même modestement de certains sujets du forum où je ne comprends strictement rien !
A moins bien sûr que j'ai échoué et qu'ils ne pigent rien à ce que je viens de tenter d'expliquer !!!
J.
Jacques HM Cohen
LFFH
Avatar de l'utilisateur
Jacques HM Cohen
 
Messages: 4375
Inscription: Lundi 17 Septembre 2007 03:16
Aérodrome: LFFH
Activité/licences: PPL / ULM

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Delépine le Jeudi 9 Août 2018 13:09

@Luc Lion
Inconséquence des apothicaires !
Ce qui m'importait surtout était qu'il me vendissent azotate de potasse, oxydes jaune et rouge, et Dieu sait encore ce que par jeu je me faisais un défi d'obtenir. De Gaulle était encore à l'Elysée.

Il y a 25 ans encore chez un fournisseur de matériaux parisien bien connu des constructeurs amateurs, se vendaient tout à fait légalement des métaux neuro- et néphro- pas glop. Tout fout le
camp.

PS : depuis que l'eau oxygénée à 130 volumes de Casto est remplacée par de la 40 volumes, je ne peux plus faire voler mon Me 163. Si quelqu'un peut me dépanner ?
Dernière édition par Delépine le Jeudi 9 Août 2018 13:15, édité 2 fois.
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 5329
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Luc Lion le Jeudi 9 Août 2018 13:10

@Jacques,
tu viens d'expliquer que, pour garder la porte d'un service d'urgence, il faut un diplôme de grand sorcier.
Tu as complété avec quelques formules cabalistiques utilisées par les grands sorciers.
J'ai bon ?

Luc
Ne confondez pas "dirigeant" et "dirigeable". Le dirigeant, c'est le plus gonflé !
Avatar de l'utilisateur
Luc Lion
 
Messages: 3988
Inscription: Jeudi 13 Novembre 2008 13:14
Localisation: Belgique
Aérodrome: Luxembourg ELLX
Activité/licences: PPL(A) - IR

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Luc Lion le Jeudi 9 Août 2018 13:16

@Jean-Pierre, tu achetais du salpètre, du souffre, et tu fabriquais ton charbon de bois ?
De nos jours, tu te retrouves fiché S avant d'avoir rassemblé les trois ingrédients.

Luc
Ne confondez pas "dirigeant" et "dirigeable". Le dirigeant, c'est le plus gonflé !
Avatar de l'utilisateur
Luc Lion
 
Messages: 3988
Inscription: Jeudi 13 Novembre 2008 13:14
Localisation: Belgique
Aérodrome: Luxembourg ELLX
Activité/licences: PPL(A) - IR

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Jacques HM Cohen le Jeudi 9 Août 2018 13:29

Luc,
Les infirmiers grands sorciers qui ont remplacé les médecins à l'entrée des services d'urgence ne se servent pas de formules cabalistiques qu'ils ne savent même pas lire, il cochent des cases sur leur formulaire de marche à suivre et arbre décisionnel ( flow chart pour la plupart ici ). Les grands prêtres même tout jeunes ne vont plus au contact du vulgaire sans que le grand sorcier du formulaire sacré n'ait trié à quel grand prêtre, prêtre, novice, ou même diacre il convient d'adresser l'arrivant.
En ville c'est le pharmacien qui souvent fait de la médecine de comptoir et loupe tout aussi facilement ce genre de situation...."vous êtes angoissé. Il y a quelque chose qui ne va pas? J'ai la tisane trucmuche homéomachin apaisante qui vous fera du bien.."
J.
Jacques HM Cohen
LFFH
Avatar de l'utilisateur
Jacques HM Cohen
 
Messages: 4375
Inscription: Lundi 17 Septembre 2007 03:16
Aérodrome: LFFH
Activité/licences: PPL / ULM

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Gilles131 le Jeudi 9 Août 2018 14:05

Jacques HM Cohen a écrit:A moins bien sûr que j'ai échoué et qu'ils ne pigent rien à ce que je viens de tenter d'expliquer !!!

Euuhhh...
Avatar de l'utilisateur
Gilles131
 
Messages: 5386
Inscription: Lundi 18 Novembre 2013 19:53
Activité/licences: Pilote de Bücker… et autres

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede Leon Robin le Jeudi 9 Août 2018 14:26

Luc Lion a écrit:@Jean-Pierre, tu achetais du salpètre, du souffre, et tu fabriquais ton charbon de bois ?
De nos jours, tu te retrouves fiché S avant d'avoir rassemblé les trois ingrédients.

Alors que nous étions ados, un mien copain, alors apprenti-préparateur en pharmacie m'avait associé à ses recherches aérospariales : je fabiquais les rampes de lancement, lui la matière propulsive et tous deux l'engin à tester. Un samedi où nous nous trouvâmes à court de charbon de bois, je fus désigné pour m'en procurer à la pharmacie de service, ce qu'il ne pouvait se permetre - par discrétion - dans une petite ville où il n'existait que cinq potards, dont son employeur. Je vois encore la tête du pharmacien à qui je demandais 500 grammes de charbon de bois pulvérulent en vrac alors qu'il me proposait des sachets de quelques grammes. La surprise passée, il alla chercher le pot sur une étagère (quel pharmacien a-t-il encore des ingrédients dans les pots traditionnels ?) et me dit "je vais vous donner ce que je peux, en en gardant un peu en réserve". Je partis avec un gros sachet d'une demie-livre sous son regard incrédule. J'ai toujours pensé qu'il avait cru que je possédais un éléphant souffrant de flatulences.
Ce jour là ressembla un peu à ces vidéos des débuts des fusées Atlas de la NASA : un des engins bascula dès sa sortie de la rampe de lancement et ravagea une partie d'un carré de carotes dont les fanes portaient sur une dizaine de mètres la trace carbonisée du passage d'une sorte d'OVNI, un autre infléchit sa trajectoire au dessus de la lessive étendue par la grand-mère du copain avant de finir sur le toit voisin. Les beaux draps blancs étaient constellés de petits points noirs comme des milliers de chiures de mouches (le charbon de bois mal brûlé), la grand mère pas contente ..... !
Par miracle, rien ne nous a jamais pété à la figure ou dans les mains (mais on se tenait loin de la "rampe de lancement")
Léon Robin, LFMD
" Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté à leur sécurité ne méritent ni l'une, ni l'autre " (d'après Benjamin Franklin)
Site de mon aéroclub : http://aeroclub-uaca.org
Avatar de l'utilisateur
Leon Robin
Défense des plateformes
 
Messages: 13969
Inscription: Mercredi 12 Septembre 2007 22:59
Aérodrome: Cannes-Mandelieu (LFMD)
Activité/licences: PPL (ex-TT transformé)

Re: Plus de CO², moins de performances

Messagede PhM le Jeudi 9 Août 2018 15:44

Aaah !!! Comme ces anecdotes me sont sympathiques ! Elles me rappellent mon adolescence d’artificier amateur.
Dans ma filière littéraire, la chimie n’était abordée qu’une seule année en seconde. Elle n’était pas très prisée des élèves car inexistante au bac.
C’est donc avec plaisir que mon prof de chimie accepta de m’aider à résoudre (hors cours) l’équation de la combustion parfaite du chlorate de potassium et du sucre. Pour une fois qu’un de ses élèves littéraire s’intéressait à la chimie !
J’avais fait beaucoup de tentatives aux fragrances caramélisées, mais mes bombes fusaient et n’explosaient pas !
La difficulté était de peser avec précision le mélange.
Puis un jour d’été, je suis parvenu au mélange idéal. La maison familiale était prolongée d’un immense jardin, et de part et d’autre deux entreprises nous cernaient.
Quand l’explosion eut lieu, elle fit sortir les employés de l’entreprise X face à la maison et ceux de l’entreprise Y à l’arrière du jardin.
Devant : c’est l’entreprise Y qui a sauté !
Derrière : c’est l’entreprise X qui a sauté !
Fort heureusement un léger vent dissipa le nuage de fumée qui marquait l’emplacement coupable.
Je décidai de remettre mes exploits à plus tard, en d’autres lieux.
Je m’associai alors avec mon meilleur ami, qui décida de voir les choses « en grand » : il s’en alla au magasin Coop acheter 10 kg de sucre en poudre.
- Et bien Pascal, ta maman va en faire des confitures ! Lui lança l’épicière.
Une bétonnière fut même utilisée comme malaxeur, et notre bonne fortune nous épargna un accident grave.
Je rassure les parents d’ado, le chlorate de potassium vendu sous le nom de chlorate de soude, ne contient plus le même pourcentage qu’autrefois et met votre progéniture à l’abri de renouveler ces anneries et me les reprocher. Ils en trouveront d’autres.
PhM
Avatar de l'utilisateur
PhM
 
Messages: 1737
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:18
Localisation: Bécon Les "Tuyères"
Aérodrome: Toussus "l'Ignoble"
Activité/licences: ex TT, PPL, IR outre-Atlantique

Suivante

Retourner vers Liens divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités