Page 14 sur 14

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Lundi 4 Février 2019 17:04
de Patrick BLONDY
underwater remotely operated vehicle (ROV) Image

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Lundi 4 Février 2019 17:12
de Matthias
Toujours l'objectif destination : ne pas décevoir son pax célèbre et tellement attendu ?
(j'ai mis un point d'interrogation)

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Lundi 4 Février 2019 19:02
de miky
Le ROV est en fait la version sous marine du drone .. c'est un petit sous marin sans équipage embarqué, télécommandé ou plus rarement programmé et dans sa version la plus simple équipé d'une caméra de surveillance mais il peut aussi être équipé de bras articulés pour réaliser certaines tâches .. et il y en a de toute les tailles avec des qualifications selon la profondeur de travail .. C'est surtout les besoins de l'offshore pétrolier qui a été à l'origine de son développement ..

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Lundi 4 Février 2019 20:27
de Aviathor
arogues a écrit:
Splitcat a écrit:
cda a écrit:C'est la méthode que m'avait conseillée un pilote US.

Au début cela étonne et met mal à l'aise  Image, mais comme ça démarrait à chaque fois Image, j'avais fini par m'y habituer.


Plus prosaïquement, si le moteur est chaud, on fait (chez nous) une toute petite injection, et on attend.
Si on noie le moteur sous 30s de carburant, on est partis pour attendre pas mal de temps avant que le mélange ne soit équilibré, non ?

30s c'est c'est peut-être un peu long.


Oui, c'est un peu long. Et voici ce qui pourrait se produire en cas d'excès d'injection: http://rexffa.fr/PublicReport/Details/564

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Mardi 5 Février 2019 13:56
de JAimeLesAvions
teubreu a écrit:
Philippe Warter a écrit:Un contrôleur a le droit de déclarer son terrain QGO pour cause météo.
Par exemple, il a des repères de visibilité, le château d'eau du coin, le clocher du village voisin, etc ...
S'il ne les voit pas, il n'y a pas les minima vfr, donc QGO (pour les vols VFR). Ca arrive de temps à autre à Meaux (mais c'est rare).
Mais c'est un peu le contraire de CAVOK!

A la limite il pourrait refuser une clairance VFR spécial, mais il faudrait qu'il motive le refus par un impératif de trafic.
Donc jusqu'à 1500m de visi, pas de problème en principe. Les conditions au départ étaient très bonnes, ce qu'il y a ensuite sur la route ne le regarde pas, et c'est manifestement là que les choses se sont gâtées si on en croit les Metar des îles anglo-normandes.

Je ne connais aucun texte général qui autorise le contrôleur à refuser une clairance pour cause de météo, à part le cas du VFR spécial en CTR. Le contrôleur doit demander "vérifiez vos minima", peut faire un rapport si quelqu'un décolle ou atterri sous les minima, mais il me semble que ses clairances ne doivent tenir compte que de la circulation aérienne et pas de la météo.
Il faut que le pilote ait ça en tête: l'autorisation de décoller par le controleur ne veut pas dire qu'on a le droit de le faire si on n'a pas les minima MTO
Il me semble que la décision de fermer le terrain pour cause de météo n'est pas dans le pouvoir du controleur, mais de l'exploitant de l'aérodrome.
Si je me trompe, ça m'interesserait fortement de voir le texte.

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Mercredi 6 Février 2019 02:57
de gma
C'est la clairance de départ qui est sous conditions météo, sur un AD contrôlé. Lors du décollage, le cdb n'attend qu'une clairance d'alignement puis de décollage, pour un départ déjà autorisé depuis le parking.

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Mercredi 6 Février 2019 22:05
de JAimeLesAvions
gma a écrit:C'est la clairance de départ qui est sous conditions météo, sur un AD contrôlé. .

Tu as le texte? A part en VFR spécial  CTR, à quel moment le controleur a besoin de la météo pour te donner une clairance?

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Mercredi 6 Février 2019 22:30
de gma
JAimeLesAvions a écrit:
gma a écrit:C'est la clairance de départ qui est sous conditions météo, sur un AD contrôlé. .

Tu as le texte? A part en VFR spécial  CTR, à quel moment le controleur a besoin de la météo pour te donner une clairance?


https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr ... omplet.pdf

§3.8.4 et 3.8.4.1, dédiée à la clairance de séparation à vue, la seule ou la visibilité l'emporte sur les contraintes de circulation.

§4.2.6.1 à 4.2.6.3 pour l'information météo qui doit être fournie préalablement à la clairance.

Dans la pratique, j'ai observé que les contrôleurs harmonisaient souvent leur décision avec les règles suivies pour la clairance d'approche à vue, soit une RVR mini de 800 m.

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Dimanche 10 Février 2019 13:09
de Pasc'
gma a écrit:
JAimeLesAvions a écrit:
gma a écrit:C'est la clairance de départ qui est sous conditions météo, sur un AD contrôlé. .

Tu as le texte? A part en VFR spécial  CTR, à quel moment le controleur a besoin de la météo pour te donner une clairance?


https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr ... omplet.pdf

§3.8.4 et 3.8.4.1, dédiée à la clairance de séparation à vue, la seule ou la visibilité l'emporte sur les contraintes de circulation.

§4.2.6.1 à 4.2.6.3 pour l'information météo qui doit être fournie préalablement à la clairance.

Dans la pratique, j'ai observé que les contrôleurs harmonisaient souvent leur décision avec les règles suivies pour la clairance d'approche à vue, soit une RVR mini de 800 m.





gma, je ne comprends pas le rapport entre ton affirmation (clairance départ + MTO) et les textes que tu proposes pour la justifier :
_ le 3.8 traite de l'approche à vue (comme tu le dis) donc pas de la clairance départ,
_ le 4.2.6 est plutôt un texte général qui détaille les paramètres météo importants (et donc à transmettre). Il ne dit en aucune façon que le contrôle se fonde sur ces paramètres pour donner sa clairance.

Quant à la RVR de 800m pour l'approche à vue, tu dois confondre : ça ressemble plutôt à un seuil de déclenchement de LVP. Pour ma part, je ne connais pas d'endroit où l'on autoriserait une approche à vue avec une telle visibilité.

Enfin, ton lien pointe vers une RCA3 périmé (et je ne m'explique pas qu'il soit disponible sur le site du sia). Voici un lien avec la version à jour (2017) : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.d ... 0034492196

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Dimanche 10 Février 2019 15:30
de Aviathor
Pasc' a écrit:Quant à la RVR de 800m pour l'approche à vue, tu dois confondre : ça ressemble plutôt à un seuil de déclenchement de LVP. Pour ma part, je ne connais pas d'endroit où l'on autoriserait une approche à vue avec une telle visibilité.


Cela peut paraître surprenant, mais
AMC2 NCO.OP.110 Aerodrome operating minima —aeroplanes and helicopters
VISUAL APPROACH
For a visual approach operation, the RVR should not be less than 800m


Sinon, 800 m peut aussi faire référence aux limitations CAT I mono-pilote, sans autopilote. La limite "système" de RVR est 550 m.

GM4 NCO.OP.110 Aerodrome operating minima —aeroplanes and helicopters
DETERMINATION OF RVR/CMV/VIS MINIMA FOR NPA, APV, CAT I —AEROPLANES
(h) For single-pilot operations, the minimum RVR/VIS should be calculated in accordance with the following additional criteria:(1)an  RVR  of  less  than  800  m,  as  indicated  in  Table2,  may  be  used  for  CAT  I  approaches provided any of the following is used at least down to the applicable DH:
     (i) a  suitable  autopilot,  coupled  to  an  ILS, microwave  landing  system  (MLS)  or  GBAS landing system (GLS) that is not published as restricted; or
     (ii) an approved HUDLS, including, where appropriate, enhanced vision system (EVS), or equivalent approved system


La LVP est déclenchée lorsqu'il est nécessaire d'activer LVO - y-compris les approches CAT II ou CAT III, et par conséquence interdire la circulation dans des endroits de la plateforme qui pourraient perturber les signaux ILS.

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Dimanche 10 Février 2019 16:04
de Splitcat
Cette RVR de 800 mètres fait référence à des conditions assez particulières, de bancs de brouillards bas pouvant faire perdre les références visuelles en courte, mais n'empêchant pas de voir la piste depuis plus haut.
Ca m'est arrivé une fois en vol de nuit, de traverser un banc de brouillard et ne plus rien y voir de manière très fugace, sans avoir pu anticiper ça malgré la piste en vue.

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Lundi 11 Février 2019 14:29
de Pasc'
Merci Aviathor et Splitcat pour ces précisions...
juste, pardonnez mon inculture, mais AMC2 NCO.machin, c'est quoi ? Je trouve facilement des documents sur internet, mais j'avoue ne pas savoir à qui s'adresse le texte (pilote pro, privé, contrôleurs, ...) ?
Cette question car, dans mon précédent commentaire, je me place du point de vue contrôle vue que RCA3 c'est les méthodes applicables aux organismes de la CA.

Re: Un avion délicat disparaît en manche ..

MessagePosté: Lundi 11 Février 2019 15:56
de Aviathor
AMC="Acceptable Means of Compliance"
GM="Guidance Material"

C'est ce à quoi fait référence "soft law". Ce sont des textes qui ne font pas office de loi mais qui indiquent aux autorités nationales quelles sont les modalité de mise en oeuvre acceptable (AMC), ou expliquent à l'utilisateur comment se conformer à une règle (GM).

Les règlements nationaux doivent se conformer à la réglementation européenne, et aux recommendations OACI.

Pour revenir sur les minimums opérationnels valables en France, ils sont stipulés par Arrêté du 24 juin 2011 relatif à l'utilisation des minimums opérationnels par les avions en aviation générale

Voilà en gros pourquoi il est souvent beaucoup plus simple de se référer à l'AIP...