Page 5 sur 6

Re: Hélas classique

MessagePosté: Vendredi 14 Décembre 2018 15:49
de Max8992
dob a écrit:En VFR semble t'il.
Par contre les SR 22 disposent d'un système d’anti-givrage préventif TKS, s'il est actionné.


ce qui transforme ladite machine en tri-place, vu les 60 Kg que pèse le liquide, avec moins d'une heure d'autonomie. Juste de quoi traverser une couche givrante à l'arrivée...

Re: Hélas classique

MessagePosté: Vendredi 14 Décembre 2018 16:05
de teubreu
Max8992 a écrit:
dob a écrit:En VFR semble t'il.
Par contre les SR 22 disposent d'un système d’anti-givrage préventif TKS, s'il est actionné.


ce qui transforme ladite machine en tri-place, vu les 60 Kg que pèse le liquide, avec moins d'une heure d'autonomie. Juste de quoi traverser une couche givrante à l'arrivée...

Oui et tant que tout se passe bien, à la limite ça peut passer, dès qu'il y a une panne ou un givrage plus fort que prévu, il n'y a aucune marge, on est tout de suite dans une situation délicate.
L'IFR monopiston en hiver ce n'est pas sérieux.

Re: Hélas classique

MessagePosté: Vendredi 14 Décembre 2018 17:21
de fly33
Matthias a écrit:
Philippe Warter a écrit:J'ai commandé un FK14 Le Mans.


L'avion de Batman et Robin Image

Et Chabbert ...

Re: Hélas classique

MessagePosté: Vendredi 14 Décembre 2018 18:12
de wilbur
teubreu a écrit:
Max8992 a écrit:
dob a écrit:En VFR semble t'il.
Par contre les SR 22 disposent d'un système d’anti-givrage préventif TKS, s'il est actionné.


ce qui transforme ladite machine en tri-place, vu les 60 Kg que pèse le liquide, avec moins d'une heure d'autonomie. Juste de quoi traverser une couche givrante à l'arrivée...

Oui et tant que tout se passe bien, à la limite ça peut passer, dès qu'il y a une panne ou un givrage plus fort que prévu, il n'y a aucune marge, on est tout de suite dans une situation délicate.
L'IFR monopiston en hiver ce n'est pas sérieux.



Et six pistons avec un six cylindres,  c'est mieux?    Image

Re: Hélas classique

MessagePosté: Vendredi 14 Décembre 2018 18:17
de teubreu
Tu as compris le message Image

Re: Hélas classique

MessagePosté: Vendredi 14 Décembre 2018 19:21
de PhM
Max8992 a écrit:
dob a écrit:En VFR semble t'il.
Par contre les SR 22 disposent d'un système d’anti-givrage préventif TKS, s'il est actionné.

ce qui transforme ladite machine en tri-place, vu les 60 Kg que pèse le liquide, avec moins d'une heure d'autonomie. Juste de quoi traverser une couche givrante à l'arrivée...

Non, fort heureusement ça ne transforme pas la machine en triplace et permet de se sortir d'un mauvais pas imprévu. J'insiste sur le mot "imprévu", car si non FIKI (Flight into Known Icing conditions) point de décollage...normalement.
Les nouveaux modèles sont FIKI, mais l'autonomie est effectivement limitée en fonction du régime de la pompe.
https://cirrusaircraft.com/innovation/k ... rotection/
Cela m'a permis de voler serein en hiver et en inter saison. Mon astuce consistait à actionner le système au sol et l'arrêter quand ça coulait, ainsi les tuyaux n'étaient pas désamorcés et le TKS était disponible à l'instant. Sinon, il fallait bien compter environ 30 secondes pour qu'il parvienne à couler et parfois ça me semblait long.

Re: Hélas classique

MessagePosté: Vendredi 14 Décembre 2018 20:22
de Bee Gee
popele3 a écrit:
Bee Gee a écrit:Et  des "Moi Je" qui sont allé  au tas, j'en un vu trop grand nombre lors de mes 30 ans de carrière,  parmi eux des potes dont le nombre dépasse le nombre légal de doigts de pied et de main.

Si je te suis bien, en trente ans tu as eu plus de vingt potes qui sont allés au tas.
Ben t'es un vrai porte poisse ! Y fait pas bon d'être pote avec toi.
En presque quarante ans de para j'en ai pas vu la moitié.


J'ai été aussi para. Pas assez à mon gout, car c'est de loin ce qu'il y a de très loin de mieux en terme de sensation,  seulement 250 sauts.  Mais il y a beaucoup moins de mort en parachutisme plutôt qu'en avion léger …. même en voltige que j'ai pratiqué à haute dose, il y a  peu de morts du fait de l'activité en elle même, …bien  davantage en convoyage, ça peut paraitre un paradoxe, mais c'est ainsi.

Il suffit de lire les stats pour s'en convaincre.

Les causes sont toujours les mêmes, mauvaise gestion du vol, mauvaise prise en compte d'une météo qui se dégrade, passage en IMC, vol en radada. Dans l'équation la machine est rarement en cause, tous ceux que j'ai connu qui ont expérimenté une vraie panne moteur en vol sont encore de ce monde.

Re: Hélas classique

MessagePosté: Vendredi 14 Décembre 2018 20:29
de Bee Gee
teubreu a écrit:
Max8992 a écrit:
dob a écrit:En VFR semble t'il.
Par contre les SR 22 disposent d'un système d’anti-givrage préventif TKS, s'il est actionné.


ce qui transforme ladite machine en tri-place, vu les 60 Kg que pèse le liquide, avec moins d'une heure d'autonomie. Juste de quoi traverser une couche givrante à l'arrivée...

Oui et tant que tout se passe bien, à la limite ça peut passer, dès qu'il y a une panne ou un givrage plus fort que prévu, il n'y a aucune marge, on est tout de suite dans une situation délicate.
L'IFR monopiston en hiver ce n'est pas sérieux.


Je conteste. L'IFR est bien plus safe que le VFR,... mais il faut prendre en compte des limites liées à la  météo et celles d'un monomoteur de faible puissance. Ca ne devient un peu sérieux qu'à partir du TBM 700 ou du Pilatus PC12..

C'est pour cela que certains jours il faut avoir la sagesse de laisser l'avion au hangar et prendre le train.

Re: Hélas classique

MessagePosté: Vendredi 14 Décembre 2018 22:38
de PAPATANGOCHARLIE
Philippe Warter a écrit:On écrit Mgr !
S'il te plait.



Puis-je vous serrer la pince Monseigneur…


Ca va Philippe, tout baigne?

PC

Re: Hélas classique

MessagePosté: Samedi 15 Décembre 2018 01:06
de teubreu
Bee Gee a écrit:Je conteste. L'IFR est bien plus safe que le VFR,... mais il faut prendre en compte des limites liées à la  météo et celles d'un monomoteur de faible puissance. Ca ne devient un peu sérieux qu'à partir du TBM 700 ou du Pilatus PC12..

C'est pour cela que certains jours il faut avoir la sagesse de laisser l'avion au hangar et prendre le train.

Donc en pratique soit il fait beau et autant voler en VFR, soit il y a de la nébulosité et en hiver il vaut mieux prendre le train. En été si pas de givrage (et pas d'orages...) pourquoi pas voler dans la couche, à chacun de voir où sont ses limites.
Sur une turbine c'est autre chose bien sûr.

Re: Hélas classique

MessagePosté: Samedi 15 Décembre 2018 08:49
de E.T.
PAPATANGOCHARLIE a écrit:
Philippe Warter a écrit:On écrit Mgr !
S'il te plait.



Puis-je vous serrer la pince Monseigneur…


Ca va Philippe, tout baigne?

PC


j'ai connu un vampire snob qui se faisait appeler Mgr ;-)

Re: Hélas classique

MessagePosté: Samedi 15 Décembre 2018 10:38
de Philippe Warter
PAPATANGOCHARLIE a écrit:
Philippe Warter a écrit:On écrit Mgr !
S'il te plait.



Puis-je vous serrer la pince Monseigneur…


Ca va Philippe, tout baigne?

PC


Impeccable! Suffit d'éviter les Champs le samedi
Hier soir j'ai été à Bercy (1/2 finale du hand).
Ce soir un concert près du Père Lachaise (Fauré, Lalo).
Demain je retourne à Bercy (une de mes filles est licenciée, donc passionnée).

Inutile de préciser mes activités diurnes!

Quand je pense qu'ils négligent les seules revendications importantes :  des journées de 48 h, pendant une centaine d'années, histoire de réaliser 50% de nos projets eu lieu des 20% contractuelles.

Re: Hélas classique

MessagePosté: Samedi 15 Décembre 2018 11:08
de miky
A Paris le samedi " les pierres volantes" c'est pas une croyance comme dans le Vivarais,  mais c'est hélas devenu une réalité .. Image

Re: Hélas classique

MessagePosté: Samedi 15 Décembre 2018 11:14
de Matthias
Un Restaurum chez Pizza Pino Champs Elysées ce midi ?
(Réservé aux pilotes IFR)

Re: Hélas classique

MessagePosté: Samedi 15 Décembre 2018 11:25
de Echo.Sierra
Beaucoup de posts n'ayant pas grand chose à voir avec le sujet initial... (mais c'est le principe d'un forum ouvert, dont acte...)

Demain, nous nous réunirons au club à 15h pour un hommage à notre ami Patrice, l'une des victimes, aviateur passionné, instructeur de talent et ami de beaucoup d'entre nous de par sa gentillesse naturelle et son humour permanent...

A ce jour, pas d'informations officielles sur les circonstances de l'accident, donc il vaut mieux s'abstenir de tout commentaire sur la question en attendant d'en savoir plus.