Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Hélas classique

Si votre contribution se résume à un lien, une vidéo ou une bonne blague trouvés ailleurs sur le net, c'est par ici ...
Règles du forum
Cliquez pour voir les règles détaillées
Les liens sont de préférence en liaison avec le domaine aéronautique.
Ne sont PAS acceptés :
  • Les liens menant à des téléchargements de logiciels
  • Les liens contrevenant aux règles générales du forum

Re: Hélas classique

Messagede Aviathor le Mercredi 12 Décembre 2018 15:27

Hier, 8 km de visi annoncée sur Beauvais et SCT040. Sur Toussus BKN040 avec TEMPO de 4 km de visi et BKN014. J'ai fait un vol IFR sur Pontoise avec 5-6 km de visi à l'ATIS, mais en vol comme au sol j'avais l'impression d'en avoir bien plus. Je me demande s'ils mettent de la vaseline sur les lentilles des capteurs. De temps à autre il y avait de très minces bardules que je traversais mais sans jamais perdre les références visuelles. T/DP +04/+04.

Ca va avec la saison, et étant donné T/DP un petit apport d'humidité aurait pu faire basculer la visibilité. Je suis quand même surpris par l'écart entre la visi rapportée et celle que j'observais moi-même, ce que je trouve assez fréquent.
Aviathor
 
Messages: 1905
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Hélas classique

Messagede Max8992 le Mercredi 12 Décembre 2018 16:22

Leon Robin a écrit:
Tontonlyco a écrit:Et pourtant:
http://drames-aeriens.monsite-orange.fr ... 4a273f.pdf  
C'est particulièrement évocateur à partir de 1958.

Un inventaire à la Prévert d'événements disparates sur une période d'un siècle, mêlant tous les types d'avions, de circonstances et d'exploitation (pionniers de l'époque héroïque, aviation générale, militaire et commerciale, vol libre et aérostats ...).
Cette compilation présente quelque intérêt au plan historique, mais il serait stupide de vouloir en tirer quelque conclusion que ce soit. Toute tentative en ce sens relèverait de l'amalgame, frôlant en débilité les élucubrations de certains illuminés sur le "Triangle des Bermudes" ou autres fadaises



+1
tu m'as retiré la remarque du clavier Image
Max8992
 
Messages: 2321
Inscription: Mercredi 6 Avril 2011 18:41
Aérodrome: LFLA
Activité/licences: PPL SEP, ULM

Re: Hélas classique

Messagede Gilles131 le Mercredi 12 Décembre 2018 18:06

Aviathor a écrit:Hier, 8 km de visi annoncée sur Beauvais et SCT040. Sur Toussus BKN040 avec TEMPO de 4 km de visi et BKN014. J'ai fait un vol IFR sur Pontoise avec 5-6 km de visi à l'ATIS, mais en vol comme au sol j'avais l'impression d'en avoir bien plus. Je me demande s'ils mettent de la vaseline sur les lentilles des capteurs. De temps à autre il y avait de très minces bardules que je traversais mais sans jamais perdre les références visuelles. T/DP +04/+04.

Ca va avec la saison, et étant donné T/DP un petit apport d'humidité aurait pu faire basculer la visibilité. Je suis quand même surpris par l'écart entre la visi rapportée et celle que j'observais moi-même, ce que je trouve assez fréquent.

Ca me rappelle une arrivée CAt3 matinale imposée par le contrôle à Roissy malgré une visibilité quasi-illimitée. Après l'atterrissage nous manifestons notre étonnement, vu la visi dans toutes les directions... réponse du contrôle: "ben zut, alors, ils ont encore dû oublier de nettoyer la buée sur les transmissomètres!"
Dernière édition par Gilles131 le Jeudi 13 Décembre 2018 10:55, édité 1 fois.
Avatar de l'utilisateur
Gilles131
 
Messages: 5418
Inscription: Lundi 18 Novembre 2013 19:53
Activité/licences: Pilote de Bücker… et autres

Re: Hélas classique

Messagede Tontonlyco le Mercredi 12 Décembre 2018 18:42

J'ai indiqué depuis 1958, si les réalités choquent les biens pensants peu importe.

Les crashs sous un col dans la couche c'est un grand classique dans cette région, après si vous avez des oeillères c'est votre problème:

Extrait:


MASSIF du MONT PILAT –
1er avril 1963 Un Piper Aircraft Apache, s’écrase au sol, vers 15h 30, au-dessus du Crêt deBote, en direction du Col de l’Oeillon, à 1260 mètres d’altitude. L’appareil qui effectuaitun vol de tourisme entre Cannes et Toussus le Noble semble avoir été surpris par lebrouillard. Les quatre occupants commotionnés sont : Monsieur GIDAINE, propriétairede l’avion, de son épouse, de Monsieur FOUQUET, pilote d’essai civil et de MonsieurGILLOPE, copilote.


MASSIF du MONT PILAT
– lundi de Pentecôte 1964 Un appareil de tourisme, venant du sud, s’écrase à 300 mètres du précédent accident. L’avion au sol prit feu et les quatre occupants sont secourus par les hôteliersdu Col de l’Oeillon


COL du PIN-BOUCHIN
– 6 mars 1967 Un Piper Aircraft, venant d'Alençon, piloté par LAGARRIGUE, heurte le versant roannais du Col du Pin-Bouchain. Deux tués dans cet accident.


LOIRE sur RHONE / limite du département de la Loire
– 6 novembre 1971 Un bimoteur PA 30, immatriculé D-GLCL, venant de Stuttgart, décolle de Bron à16 h 51, à destination d'Avignon. Pluie, orage et brouillard sévissent dans la vallée duRhône. Vers 17h 15, alors qu'il abordait les contreforts du Massif du Pilat, l'appareilfaisait demi-tour à la demande de la tour de contrôle de Bron. A partir de ce moment,l'avion ne répondait plus.Le lendemain, vers 8h 30, deux chasseurs retrouvent l'épave dans la combe Maurin, aulieu dit « Le Grand Morin » aux limites de la commune de Loire sur Rhône et dudépartement de la Loire. De l'appareil éventré, on retire quatre corps : Volf DieterMECKEL, Josef Heinrich SCHEIBEL, Willi SCHUBERT, Wilfred STEISS, tous denationalité allemande.Renseignements aimablement communiqués par Monsieur Christian ROLLAT et laMairie de Loire sur RhôneROANNE BOIS COMBRAY – 25 juin 1972


DOIZIEUX
– 11 janvier 1980 Le Robin R 1180, immatriculé F-GCIB, appartenant à Monsieur Paul SEGUIN,pilote, s’écrase au lieu dit « Dans le bois de Bœuf », à ¼ d’heure de marche de laJasserie du Mont Pilat. L’avion qui avait décollé de Dijon se rendait à Pont Saint Esprit,lorsqu’il fut pris dans une violente tempête de neige. Le corps du pilote et l’épave del’avion ne furent retrouvés que deux jours plus tard, avec l’aide de l’hélicoptère de laProtection Civile.

MASSIF du MONT PILAT
– 12 janvier 1980 Vers 11h 10, un avion de tourisme, par temps de brouillard, se pose en catastrophe, à proximité du Piper Apache qui s’était écrasé en 1963



MASSIF du MONT PILAT
– fin janvier 1980 Un petit avion de tourisme s’écrase à proximité du Saut du Gier


MASSIF du MONT PILAT
– avril 1980 Le Rallye Club, immatriculé F-BODZ, appartenant à l'Aéroclub de Saint Etienne,est accidenté dans le Massif du Mont Pilat. L'appareil était piloté par PierreCONDAMIN, Vice-Président du Club. Le pilote et ses passagers sont blessés.


SAINT GALMIER
– 19 février 1980 Dans la soirée, un Morane 892, remorqueur de 150 Cv, se pose en catastropheau hameau des Verdonnières à Chirassimont. Le brouillard serait la cause de cetaccident. Les trois occupants de l'appareil : Messieurs Claude DUBAN, JADON etThierry MATTE, sont hospitalisés à Roanne.



PELUSSIN

– 20 Mai 1987 Trois Mirage F 1 CT, n° 013, 023 et 045, appartenant à la 30ème Escadre dechasse basée sur la base aérienne de Reims, s’écrasent au sol, vers 11h 30, au lieudit « Croix de Montvieux ». Les trois appareils qui effectuaient un vol d’entraînement sur le trajet Reims àIstres ont abordé le côté nord de la montagne, à très basse altitude, et percutés lesommet, avant de rebondir et de s’écraser sur l’autre versant. Les trois pilotes sont : Lieutenant Colonel Robert BATAILLE, Commandant la30ème Escadre, Lieutenant Jean-Christophe HUGOU et le sous-lieutenant MichelEGUIA.


  
LAY

– 31 mai 1995 Le Cessna 310 R, immatriculé F-GEJI, décolle le 31 mai à 14h 43 du terrain deToussus le Noble (78), à destination du terrain de Montélimar (26). L’appareil qui s’estécrasé, vers 16h, dans le bois des « Ruires », sur la commune de Lay, entre Régny etAmplepuis, ne sera retrouvé que le 2 juin. Les mauvaises conditions atmosphériquespourraient être à l’origine de l’accident. Les trois occupants de l’appareil ont trouvé lamort : Joël DUMOULIN, Gérard CHABRIER et de Madame Pascale FAUX. Les victimesse rendaient à la concentration d’un rallye aérien du club Méditerranée qui devait sedérouler entre la France, le Maroc et le Portugal.  


FONTANES
– 22 novembre 1999 Un Robin DR 400-180, immatriculé F-GTPQ, s’écrase au sol, à 11h 17, àquelques mètres de deux maisons du village de Fontanés, à proximité de Saint Héand..Le pilote avait décollé du terrain d’Eyguières, près de Salon, à destination de Rouen. Lepilote a trouvé la mort dans cet accident alors qu’un brouillard dense recouvrait larégion.SAINT CHAMOND – 26 mars 20


MASSIF DU MONT PILAT

– 7 juin 2008 Parti de Grande Bretagne, le Piper PA 22+160 Tri-Pacer se pose tout d'abord àOrléans, puis à Saint Etienne, pour faire le plein. Il doit se diriger vers Aix en Provenceavant de rejoindre l’Italie, puis la Grèce. Sans visibilité au-dessus de La Valla en Gier,l’appareil décapite quelques arbres avant de faire un atterrissage en catastrophe à 15h07. Plus de cent secouristes sont à la recherche des disparus qui sont retrouvés vers20h 15 :Mickael VERNON, Laurence Thomas O’TOOLE et Michel BOILEAU souffrentd’hypothermie et de multiples contusions.


CHALMAZEL
– 4 mai 2009 Le 4 mai 2009 en début de matinée le TB 9 Tempico; immatriculé F-GSZX,décolle du terrain de Berre-La Fare situé dans les Bouches du Rhône, à destination deVichy. Aux commandes un Ingénieur de Eurocopter,, âgé de 47 ans, accompagné de safemme. Les conditions météo ne sont pas spécialement défavorables et c’est enarrivant à hauteur de Pierre sur Haute dans le massif montagneux du Forez quel’aéronef pénètre – involontairement ou volontairement ?- dans un Cumulus. Le piloteétant sans doute insuffisamment expérimenté au pilotage sans visibilité, l’avion se meten vrille et percute le sol en piqué à très grande vitesse. Sous la violence du choc lespassagers sont tués sur le coup et l’avion complètement broyé. La Base Aérienne de Lyon-Mont Verdun reçoit le signal de la balise de détressevers 11h30 et met immédiatement en œuvre le plan SATER. Aussitôt les recherchessont entreprises avec d’importants moyens humains et matériels: Les hélicoptères de laProtection Civile de Clermont-Ferrand et de la Gendarmerie de Bron. Les Brigades :d’Ambert ; des transports Aériens d’Aulnat ; le PGM du Mont-Dore ; etc… C’est vers14h30 que la carcasse broyée du TB 9 est repérée sur le versant Est du Forez à 1350md’altitude proche de la station de Chalmazel dans le département de la Loire. Tous lessecours convergent vers le lieu de la catastrophe, en vain, il n’y a pas de survivants. Untémoin qui réside près du col de La Loge dit avoir vu l’avion foncé en piqué vers le sol. L’enquête, en cours au moment de la rédaction de cette fiche révélera lescirconstances exactes de ce malheureux évènement, néanmoins on peut penser, alorsqu’il se trouve à quelques minutes d’atteindre sa destination, le pilote ait relâché sonattention et mis son appareil en situation inusuelle, d’où l’issue dramatique de ce vol  


DOIZIEUX
– 14 Septembre 2011 Vers 15h 30, à 900 mètres, le brouillard recouvre le versant ouest du Col del'Oeillon, lorsqu'un ULM carrossé, accroche le sommet des grands sapins et s'écrasedans la forêt, au lieu-dit 'Bonnetanche' sur la commun de Doizieux. A bord de l'appareil,qui avait décollé de l'aérodrome de Villefranche-Tarare, deux personnes d'origine belge,ont trouvé la mort.

Cette compilation s' arrête en 2011, mais les crashs ont continué depuis, je ne sais pas si une autre région cumule autant d'accidents sur un secteur de quelques dizaines de km.

Quant à moi quand je traverse le Massif Central je vole au dessus des reliefs, je laisse le radada à ceux qui n'ont rien compris.

A bon entendeur salut.

Tontonlyco
 

Re: Hélas classique

Messagede Bee Gee le Mercredi 12 Décembre 2018 19:26

Et ce ne sont que quelques exemples parmi bien d'autres que nous donne là Tonton …

Il faut en faire rappel régulièrement, les faits sont têtus, les mêmes causes produisant les mêmes effets.

Il y a des jours où on gagne beaucoup à laisser les avions dans les hangars.

Tant qu'on a pas eu chaud aux fesses une fois ou deux dans sa vie, on ne sait pas de quoi on parle.
Avatar de l'utilisateur
Bee Gee
 
Messages: 2900
Inscription: Mercredi 17 Septembre 2008 08:24

Re: Hélas classique

Messagede Matthias le Mercredi 12 Décembre 2018 19:28

Leon Robin a écrit:
Tontonlyco a écrit:Et pourtant:
http://drames-aeriens.monsite-orange.fr ... 4a273f.pdf  
C'est particulièrement évocateur à partir de 1958.

Un inventaire à la Prévert d'événements disparates sur une période d'un siècle, mêlant tous les types d'avions, de circonstances et d'exploitation (pionniers de l'époque héroïque, aviation générale, militaire et commerciale, vol libre et aérostats ...).
Cette compilation présente quelque intérêt au plan historique, mais il serait stupide de vouloir en tirer quelque conclusion que ce soit. Toute tentative en ce sens relèverait de l'amalgame, frôlant en débilité les élucubrations de certains illuminés sur le "Triangle des Bermudes" ou autres fadaises





Le triangle de la Burle  Image
En plus y'a une Kennedy, tout ce qui faut pour faire fonctionner la machine !
http://shpsgm.canalblog.com/archives/20 ... 18382.html
Avatar de l'utilisateur
Matthias
 
Messages: 1823
Inscription: Jeudi 27 Novembre 2014 13:53
Aérodrome: Toussus - St Cyr - Alpe d'Huez
Activité/licences: PPLA VFRN

Re: Hélas classique

Messagede Aviathor le Mercredi 12 Décembre 2018 20:27

Gilles131 a écrit:Ca me rappelle une arrivée CAt3 matinale imposée par le contrôle à Roissy malgré une visibilité quasi-illimitée. Après l'atterrissage nous manifestons notre étonnement, vu la visi dans toutes les directions... réponse du contrôle: "ben zut, alors, ils ont encore dû oublier de nettoyer les transmissomètres!"


Un ami m'a relaté qu'il avait bravé le contrôleur de Toussus qui lui interdisait un départ VFR parce que la visibilité n'était pas suffisante il y a quelques années de cela. Il m'a dit qu'il faisait ciel bleu et qu'il ne comprenait pas les visibilités annoncées par la tour, et il est donc parti sous la menace de dénonciation du contrôleur. En vol non plus il n'a pas relevé de visibilité réduite.

Ne regardent-ils donc pas dehors, ces braves gens?
Aviathor
 
Messages: 1905
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Hélas classique

Messagede Leon Robin le Mercredi 12 Décembre 2018 20:38

Tiens, ça commence bien. Celui du 1/04/63, j'ai sous la main quelqu'un qui pourra m'en parler en détail.
Tout ce que cela prouve (14 accidents en 55 ans sur une zone de la taille d'un département), c'est que tout ce qui dépasse risque d'être heurté par un avion, mais ça, on le sait depuis que l'aviation existe, et même avant (les accidents de ballons par collision avec arbres ou maisons suite à un traînage).

Quel rapport avec les 3 Mirage F1, probablement en vol tactique B.A, et les aterrissages foireux ou pannes au décollage répertoriés dans le document complet.
Dans la même veine, il suffit de faire la chronique de n'importe quel lieu en région montagneuse pour conclure .................; ce qu'on veut
  • 24/02/1939 : 10 morts dans le crash d'un JU52 de la Lufthansa vers St Etienne de Tinée dans les Alpes-Maritimes  
  • 1950 : 58 morts dans le crash d'un avion de la Canadian Pacific sur la crête de l'Obiou (près de ND de la Salette
  • septembre 1953 : 42 morts dans le crash du Constellation F-BAZZ Air France sur le mont Cemet, près de Barcelonnette
  • 4/03/1954 : 20 morts dans le crash d'un C47 de l'USAF vers St Etienne de Tinée dans les Alpes-Maritimes
  • 5/11/1966 : 7 morts dans le crash d'un Ilyouchine IL14 près d'Estenc dans les Alpes-Maritimes

On pourra aussi s'intéresser à bien d'autres régions où les accidents aériens ont été aussi compilés
http://drames-aeriens.monsite-orange.fr/file/028c7067e1745bfa4b88d15bbcb706ae.pdf
http://drames-aeriens.monsite-orange.fr/file/0ec2ad9565e9b972a45de1959c921f97.pdf
....................

On peut en conclure que la guerre, c'est dangereux, quedepuis que l'aviation existe, il y a des accidents d'avions, qu'en cherchant bien, il se produit des accidents partout

Merci à TontonLyco de nous avoir révélé ces grandes vérités dont la connaissance va beaucoup faire progresser la sécurité des vols
Léon Robin, LFMD
" Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté à leur sécurité ne méritent ni l'une, ni l'autre " (d'après Benjamin Franklin)
Site de mon aéroclub : http://aeroclub-uaca.org
Avatar de l'utilisateur
Leon Robin
Défense des plateformes
 
Messages: 14009
Inscription: Mercredi 12 Septembre 2007 22:59
Aérodrome: Cannes-Mandelieu (LFMD)
Activité/licences: PPL (ex-TT transformé)

Re: Hélas classique

Messagede PhM le Mercredi 12 Décembre 2018 21:30

Aviathor a écrit:Un ami m'a relaté qu'il avait bravé le contrôleur de Toussus qui lui interdisait un départ VFR parce que la visibilité n'était pas suffisante il y a quelques années de cela. Il m'a dit qu'il faisait ciel bleu et qu'il ne comprenait pas les visibilités annoncées par la tour, et il est donc parti sous la menace de dénonciation du contrôleur. En vol non plus il n'a pas relevé de visibilité réduite.
Ne regardent-ils donc pas dehors, ces braves gens?

J’avais eu vent d’une histoire similaire à Toussus (la même ?) où le metar annonçait un OVC basse altitude car il y avait un nuage isolé au-dessus du nébulosimètre ! Un simple coup d’œil du météorologiste à la fenêtre aurait permis de lever le doute.
PhM
Avatar de l'utilisateur
PhM
 
Messages: 1835
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:18
Localisation: Bécon Les "Tuyères"
Aérodrome: Toussus "l'Ignoble"
Activité/licences: ex TT, PPL, IR outre-Atlantique

Re: Hélas classique

Messagede dob le Mercredi 12 Décembre 2018 21:37

Il est vrai qu'à Toussus, la salle de réunion des autorités est en sous-sol. Image
Avatar de l'utilisateur
dob
 
Messages: 5197
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 22:44
Aérodrome: Saint Cyr, Toussus
Activité/licences: PPL, ULM xyz

Re: Hélas classique

Messagede PhM le Mercredi 12 Décembre 2018 21:43

Du temps où il y avait des météos, ils étaient au 1er étage.
(J’aimais bien la dame qui mettait de la musique classique pendant le boulot, elle faisait des prévis de route tip-top)
PhM
Avatar de l'utilisateur
PhM
 
Messages: 1835
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:18
Localisation: Bécon Les "Tuyères"
Aérodrome: Toussus "l'Ignoble"
Activité/licences: ex TT, PPL, IR outre-Atlantique

Re: Hélas classique

Messagede dob le Jeudi 13 Décembre 2018 01:08

Nous avons beaucoup perdu dans cette absence de dialogue direct.
Chaque fois que je pouvais je montais à la météo pour signer une ligne sur le cahier, afin de contribuer à la justification de leur présence.
Avatar de l'utilisateur
dob
 
Messages: 5197
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 22:44
Aérodrome: Saint Cyr, Toussus
Activité/licences: PPL, ULM xyz

Re: Hélas classique

Messagede charlie* le Jeudi 13 Décembre 2018 03:49

Leon Robin a écrit:
Merci à TontonLyco de nous avoir révélé ces grandes vérités dont la connaissance va beaucoup faire progresser la sécurité des vols


Et de nous informer sur un accident de Sacha Distel...
Avatar de l'utilisateur
charlie*
 
Messages: 808
Inscription: Samedi 15 Septembre 2007 12:25
Aérodrome: en danger au pays du brouillard et des betteraves
Activité/licences: A fond

Re: Hélas classique

Messagede Tontonlyco le Jeudi 13 Décembre 2018 10:24

charlie* a écrit:
Leon Robin a écrit:
Merci à TontonLyco de nous avoir révélé ces grandes vérités dont la connaissance va beaucoup faire progresser la sécurité des vols


Et de nous informer sur un accident de Sacha Distel...


Quand quinze crashs se produisent sur les contreforts du Mont Pilat (dont trois au même endroit) dans les mêmes conditions météo marginales il y a quand même des questions à se poser, ceux qui veulent faire l'autruche c'est leur problème, moi je me suis donné la règle de ne jamais voler sous une couche dans une vallée, et pour l'instant je suis toujours vivant.
Tontonlyco
 

Re: Hélas classique

Messagede Manu le Jeudi 13 Décembre 2018 10:40

charlie* a écrit:Et de nous informer sur un accident de Sacha Distel...

Nan sans dec, il a eu un accident Sacha Distel ? C'est pas possible... Mais où, quand comment ?


Et il va bien ?

Manu
Avatar de l'utilisateur
Manu
 
Messages: 8729
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 09:39
Localisation: Toulouse
Aérodrome: Gaillac - LFDG
Activité/licences: PPL - VV

PrécédenteSuivante

Retourner vers Liens divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités