Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

How to land the space shuttle... from space!

Si votre contribution se résume à un lien, une vidéo ou une bonne blague trouvés ailleurs sur le net, c'est par ici ...
Règles du forum
Cliquez pour voir les règles détaillées
Les liens sont de préférence en liaison avec le domaine aéronautique.
Ne sont PAS acceptés :
  • Les liens menant à des téléchargements de logiciels
  • Les liens contrevenant aux règles générales du forum

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede Delépine le Mardi 2 Octobre 2018 13:16

Bee Gee a écrit:La navette........................... ce qu'elle a totalement raté, c'était sa finalité: réduire les coûts d'accès à l'espace par 10, sur ce point précis: échec total.


si tant est que ce n'ait pas été dès le départ un prétexte pour trouver à financer un projet largement militaire.
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 4806
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede Delépine le Mardi 2 Octobre 2018 13:23

Tontonlyco a écrit:Encore un procès en sorcellerie inutile sur la forme au lieu du fond, mon propos initial était simplement d'indiquer que la difficulté d'un voyage lunaire n' était pas d'en faire le tour mais la rentrée dans l'atmosphère terrestre, ce que les chiffres confirment, les vitesses n' étant pas dans un rapport deux mais 1,4.

Je préfère le voyage avec le Soyouz Russe que dans l' hypothétique engin à Musk.

Ce n'est tout de même pas à Guéret que l'on me reprochera de préférer les solutions soviétiques.


Toujours plus ridicule ! Image
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 4806
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede Tontonlyco le Samedi 6 Octobre 2018 04:31

Dupiquant, ne faites pas semblant d' ignorer que la Marie de Guéret était aux mains des socialo communistes depuis plus de vingt ans
Avatar de l'utilisateur
Tontonlyco
 
Messages: 6389
Inscription: Samedi 15 Octobre 2016 17:43

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede Tontonlyco le Samedi 6 Octobre 2018 04:44

Luc Lion a écrit:
Tontonlyco a écrit:Il y a un malentendu le projet n'est pas la satellisation autour de la Lune mais simplement une orbite où l' apogée se trouve derrière, donc si l'on veut au retour passer le point de Lagrange avec un peu de vitesse pour ne pas risquer des ennuis, l' énergie sera un peu supérieure à votre calcul.

Je me TUE A TE DIRE que j'ai tenu compte de la nécessité d'un supplément de vitesse en calculant la distance de la pseudo-apogée !!!

Vérifie toi-même et publie tes calculs : la pseudo-apogée dans le cas d'une trajectoire passant par L1 avec une vitesse nulle est PLUS PROCHE de la terre que ne l'est L1.
Donc en prenant une pseudo apogée plus loin que L1, on a bien un supplément d'énergie cinétique.

Luc


Je parlais du point L1 situé à environ 40.000 km de la Lune, (coté Terre) je ne sais pas à quelle vitesse les missions lunaires repassaient ce point au retour, j'ai cherché, je n'ai rien trouvé, mais une vitesse insuffisante serait risquée et allongerait la durée du voyage déjà supérieur à une semaine.

Mais le fond du problème n'est pas là, Musk prétend emmener plusieurs dizaines de personnes, ce qui commence à 20, faire un bidon pressurisé les contenant c'est facile, l'aviation le fait depuis 70 ans, lui faire faire le tour de la Lune aussi, mais l' habiller pour qu'il puisse renter à 40.000 Km/h dans l'atmosphère est une autre affaire.

C'est recréer la navette en renforcée, car déjà à 28.0000 Km/h elle perdait des tuiles et il fallait les changer à chaque vol alors qu'elle revenait la plus part du temps vide.

C'est donc hors de portée et le projet se réduira au transport et retour de une ou deux personnes dans une capsule style Apollo.
Avatar de l'utilisateur
Tontonlyco
 
Messages: 6389
Inscription: Samedi 15 Octobre 2016 17:43

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede Bee Gee le Dimanche 7 Octobre 2018 10:57

Tontonlyco a écrit:
Luc Lion a écrit:
Tontonlyco a écrit:Il y a un malentendu le projet n'est pas la satellisation autour de la Lune mais simplement une orbite où l' apogée se trouve derrière, donc si l'on veut au retour passer le point de Lagrange avec un peu de vitesse pour ne pas risquer des ennuis, l' énergie sera un peu supérieure à votre calcul.

Je me TUE A TE DIRE que j'ai tenu compte de la nécessité d'un supplément de vitesse en calculant la distance de la pseudo-apogée !!!

Vérifie toi-même et publie tes calculs : la pseudo-apogée dans le cas d'une trajectoire passant par L1 avec une vitesse nulle est PLUS PROCHE de la terre que ne l'est L1.
Donc en prenant une pseudo apogée plus loin que L1, on a bien un supplément d'énergie cinétique.

Luc


Je parlais du point L1 situé à environ 40.000 km de la Lune, (coté Terre) je ne sais pas à quelle vitesse les missions lunaires repassaient ce point au retour, j'ai cherché, je n'ai rien trouvé, mais une vitesse insuffisante serait risquée et allongerait la durée du voyage déjà supérieur à une semaine.

Mais le fond du problème n'est pas là, Musk prétend emmener plusieurs dizaines de personnes, ce qui commence à 20, faire un bidon pressurisé les contenant c'est facile, l'aviation le fait depuis 70 ans, lui faire faire le tour de la Lune aussi, mais l' habiller pour qu'il puisse renter à 40.000 Km/h dans l'atmosphère est une autre affaire.

C'est recréer la navette en renforcée, car déjà à 28.0000 Km/h elle perdait des tuiles et il fallait les changer à chaque vol alors qu'elle revenait la plus part du temps vide.

C'est donc hors de portée et le projet se réduira au transport et retour de une ou deux personnes dans une capsule style Apollo.


La bonne question serait  plutôt éthique et philosophique: quel est l'intérêt d'envoyer des cons de touristes autour de la Lune ?, vraiment la connerie humaine n'a pas de limites, mais cela n'est qu'un point du vue

Musk est un enfant milliardaire qui joue à envoyer ses petites voitures en l'air. Il imagine déjà "coloniser" Mars, .....   dire une telle connerie il faut le faire. Il suffit déjà d'imaginer le pire endroit sur Terre où pour rien au monde tu irais vivre, cet endroit est encore un paradis très douillet en comparaison des conditions qui règnent sur la planète rouge.  Tout au plus enverrons nous quelques explorateurs ....  et même …. on peut se poser la question de l'intérêt de le faire.
Avatar de l'utilisateur
Bee Gee
 
Messages: 2724
Inscription: Mercredi 17 Septembre 2008 08:24

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede Bee Gee le Dimanche 7 Octobre 2018 11:40

Tontonlyco a écrit:C'est recréer la navette en renforcée, car déjà à 28.0000 Km/h elle perdait des tuiles et il fallait les changer à chaque vol alors qu'elle revenait la plus part du temps vide.

C'est donc hors de portée et le projet se réduira au transport et retour de une ou deux personnes dans une capsule style Apollo.


Conclusion fort hâtive …..

La navette a été conçu dans les années 70, on peut supposer que les ingénieurs sont assez malins pour prendre en compte les leçons du passé, ne pas renouveler les mêmes erreurs et trouver d'autres solutions, j'ai bien plus confiance dans les ingénieurs que dans les délires de Musk, ils sont tout à fait capables de réaliser un engin apte à supporter les contraintes du retour même avec 20 guignols à bord.

Sur la navette la perte d'une ou quelques tuiles était sans aucun danger, le vrai danger était la fragilité de sa conception même,  la non prise en compte des limites de l'engin, et la sur-confiance.

crash de Challenger dû a une décision de tir par température trop froide qui a fragilisé les joints des booster, pas de bol la fuite s'est faite coté réservoir externe.

crash de Columbia dû à un morceau d'isolant du réservoir externe et qui a percuté le ventre de la navette au décollage, détruisant  une large zone des fameuse tuiles.
Avatar de l'utilisateur
Bee Gee
 
Messages: 2724
Inscription: Mercredi 17 Septembre 2008 08:24

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede aviateur bourbonnais le Jeudi 11 Octobre 2018 16:38

Tontonlyco a écrit:Dupiquant, ne faites pas semblant d' ignorer que la Marie de Guéret était aux mains des socialo communistes depuis plus de vingt ans

Une de plus ! Que Jacques semble avoir bien connue.
Que des Marie-couche-toi-là !
Profitez MAINTENANT de la baisse des taux ! En finale, votre plan à 1.5% seulement ! Image

Jean-Marie, aviateur bourbonnais
Avatar de l'utilisateur
aviateur bourbonnais
 
Messages: 3647
Inscription: Lundi 17 Septembre 2007 16:18
Localisation: le bourbonnais, Lyon, Valence
Aérodrome: LFHX - Lapalisse
Activité/licences: Rentier, abonne au gaz, papa multirecidiviste

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede Manu le Jeudi 11 Octobre 2018 17:20

Bee Gee a écrit:crash de Columbia dû à un morceau d'isolant du réservoir externe et qui a percuté le ventre de la navette au décollage, détruisant  une large zone des fameuse tuiles.
Pb de Perte de l'isolant récurrente, initialement considéré comme impactant la sécurité des vol puis progressivement considérée comme anodine.

On peut aussi rajouter que les responsables de la NASA on refusé qu'on utilise les téléscopes pour photographier la navette comme l'avaient demandé les ingénieurs de vol qui voulaient pouvoir estimer les dégâts avant d'autoriser ou non le retour. Le trou dans le bord d'attaque de l'aile était connu dès le décollage.

Challenger bis repetita : déjà à l'époque les ingénieurs du fabricant des boosters avaient demandé à reporter le décollage en raison de la température et de ses conséquences sur les joints. Les décideurs de la NASA n'ont pas tenu compte des avertissements.

Ce qui n'a pas empêché le directeur du tir qui a ordonné le lancement malgré les avertissements d'être promu plus tard...

Manu
Avatar de l'utilisateur
Manu
 
Messages: 8332
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 09:39
Localisation: Toulouse
Aérodrome: Gaillac - LFDG
Activité/licences: PPL - VV

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede Delépine le Jeudi 11 Octobre 2018 17:52

Manu a écrit:autoriser ou non le retour


?
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 4806
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede Manu le Jeudi 11 Octobre 2018 20:23

il a été envisagé de lancer un mission de secours pour faire revenir les astronautes avec une autre navette.

Manu
Avatar de l'utilisateur
Manu
 
Messages: 8332
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 09:39
Localisation: Toulouse
Aérodrome: Gaillac - LFDG
Activité/licences: PPL - VV

Re: How to land the space shuttle... from space!

Messagede Bee Gee le Vendredi 12 Octobre 2018 09:42

Manu a écrit:
Bee Gee a écrit:crash de Columbia dû à un morceau d'isolant du réservoir externe et qui a percuté le ventre de la navette au décollage, détruisant  une large zone des fameuse tuiles.
Pb de Perte de l'isolant récurrente, initialement considéré comme impactant la sécurité des vol puis progressivement considérée comme anodine.

On peut aussi rajouter que les responsables de la NASA on refusé qu'on utilise les téléscopes pour photographier la navette comme l'avaient demandé les ingénieurs de vol qui voulaient pouvoir estimer les dégâts avant d'autoriser ou non le retour. Le trou dans le bord d'attaque de l'aile était connu dès le décollage.

Challenger bis repetita : déjà à l'époque les ingénieurs du fabricant des boosters avaient demandé à reporter le décollage en raison de la température et de ses conséquences sur les joints. Les décideurs de la NASA n'ont pas tenu compte des avertissements.

Ce qui n'a pas empêché le directeur du tir qui a ordonné le lancement malgré les avertissements d'être promu plus tard...

Manu


En aéro, l'excès de confiance tue, ….  du D112 à la Navette
Avatar de l'utilisateur
Bee Gee
 
Messages: 2724
Inscription: Mercredi 17 Septembre 2008 08:24

Précédente

Retourner vers Liens divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: kercolo, Majestic-12 [Bot] et 4 invités