Page 3 sur 4

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 05:26
de gma
Leon Robin a écrit:Ta vision des programmes d'entretien t'appartient. Pour ma part - et je ne dois pas être le seul - je me borne à élaborer le document réglementairement prévu par l'EASA en sachant pertinemment qu'il ne sert qu'une fois par an, pour le communiquer à l'inspecteur OSAC lors du renouvellement du CEN d'un avion.

Merci de m'avoir fait découvrir cette partie de l'avion dont j'ignorais totalement l'existence jusqu'à ce jour. C'est dire !
Quant aux passe-fils et autres traversées de la cloison pare-feu, j'imagine mal - même il y a longtemps - d'y utiliser l'étoupe, matière particulièrement inflammable. Personnellement, j'y aurais plutôt vu de l'amiante (avant son interdiction), ou tout autre matériau souple et réfractaire. Mais ce n'est que mon opinion, c'est toi le spécialiste ...


Ma vision du "PE", tu l'auras compris, c'est que cela ne sert qu'au grattes papier. Quand on évoque la maintenance d'un avion, il n'y qu'un seul document qui fait foi : Le manuel de maintenance du constructeur.
Et sur ce forum, ceux qui parlent de "PE" sont des grattes papier, pas des techniciens de maintenance avertis.

Pour le "PE" du technicien de maintenance, la tresse de chanvre a effectivement disparue, remplacée depuis par des tresses en carbone ou en fibre de verre, parfois du feutre agglomérée ou non de graphite (étanchéité des arbres de pompes). En électricité ou en électronique, le PE a un jonc en nitrile, comprimé par deux rondelles. Dans votre avion, les prises BNC de vos câbles d'antenne sont équipés de PE, idem vos connecteurs "Souriau" ou Sub-D s'ils sont IP 6x (IP = indice de protection). A travers la cloison pare feu, le PE qu'il faut surveiller est bien entendu celui du câble de batterie si cette batterie est à l'arrière du fuselage et non dans le compartiment moteur. Les magnetos ont une étanchéité des câbles par PE.

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 10:10
de ambassadeur
Il me parait nécessaire d'équiper le forum d'un extincteur Image

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 16:02
de Manu
gma a écrit:il n'y qu'un seul document qui fait foi : Le manuel de maintenance du constructeur.

Bah non, c'est le PE approuvé déposée par le gestionnaire de nav de l'avion. Le PE du constructeur n'est qu'un guide il n'y a aucune obligation de s'y soumettre.

Manu

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 16:19
de Leon Robin
Pas toujours facile de faire du second degré Image.
Des P.E (presse-étoupe), incontournable sujet de dessin industriel, j'en ai dessiné il y a plus de 60 ans, comme tous ceux qui ont intensivement pratiqué le "dess-duss" comme on disait alors. Des P.E (programmes d'entretien) j'en élabore depuis une bonne douzaine d'années, "approuvés" au début, "acceptés" ensuite, maintenant "déclarés" au fil des évolutions règlementaires. Pas totalement ignare en mécanique aviation bien que non "Part 66", je peux me flatter depuis ce temps d'être pris au sérieux par les mécanos que je fréquente réégulièrement dans l'exercice de mes fonctions.

A titre documentaire, voici que qu'on lisait dans les ouvrages de technique aéronautique il y a un peu moins d'un siècle

Image

("Toue l'aviation" par Edmond BLANC, Société Parisienne d'Edition (1930)

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 16:51
de gma
Manu a écrit:
gma a écrit:il n'y qu'un seul document qui fait foi : Le manuel de maintenance du constructeur.

Bah non, c'est le PE approuvé déposée par le gestionnaire de nav de l'avion. Le PE du constructeur n'est qu'un guide il n'y a aucune obligation de s'y soumettre.

Manu


Je parlais pour le technicien qui fait le boulot. Pas pour le secrétaire qui fait les papiers.

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 17:20
de Manu
Ah ça oui pour parler tu parles, on avait remarqué.

Mais comme secrétaire je me suis basé sur les 40 ans d'expérience de mon mécano plutôt que sur le PE du contructeur pour rédiger mon PE. Constructeur qui m'a prétendu que les tables de performance du manuel de vol étaient idendiques pour toutes les hélices malgré leurs pas et diamètres différents.

Par exemple.

Manu

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 19:05
de Delépine
Qu'as-tu répondu ?

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 21:30
de gma
Manu a écrit:Ah ça oui pour parler tu parles, on avait remarqué.

Mais comme secrétaire je me suis basé sur les 40 ans d'expérience de mon mécano plutôt que sur le PE du contructeur pour rédiger mon PE. Constructeur qui m'a prétendu que les tables de performance du manuel de vol étaient idendiques pour toutes les hélices malgré leurs pas et diamètres différents.

Par exemple.

Manu


Tu passes du PE au manuel de vol... Je te dis que l'outil du type qui répare ton zinc c'est le manuel de maintenance, ton PE il s'en fout.
Toi non, mais lui si.

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 21:54
de Matthias
Comprend plus rien ... pourquoi il s’en fout du presse étoupe ?

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 23:21
de Manu
Delépine a écrit:Qu'as-tu répondu ?

Rien, il n'y a rien à répondre face à une telle incompétence. Mais c'est habituel chez eux.

Manu

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 23:42
de Manu
gma a écrit:Je te dis que l'outil du type qui répare ton zinc c'est le manuel de maintenance, ton PE il s'en fout.

Bah non il ne s'en fout pas. Parce que le mécano exécute ce que le secrétaire lui ordonne en application de ce PE et il n'a aucun droit d'y déroger. Et c'est le secrétaire qui valide toutes les décisions du mécano (report ou annulation de tâches, ouverture de travaux supplémentaires).

Celà dit le manuel de maintenance d'un de nos avions demande de déposer une trappe de visite pour vérifier le mécanisme du compensateur de profondeur alors qu'elle ne permet pas d'y accéder, la seule solution est de démonter la garniture en cabine. Il est donc inapplicable.

Manuel de maintenance qui est censé donner les couples de serrage des différentes vis mais qui pour toutes celles qui sont prises dans le bois, là où c'est le plus critique, se contente d'un " dans les règles de l'art "

On a aussi un parts catalog qui passe totalement sous silence certaines tuyauteries carburant qui sont pourtant à remplacer tous les 10 ans, tuyauteries qui ne sont pas non plus détaillées dans le programme d'entretien (qui stipule juste un " sauf teflon "). Tuyauteries qui du coup ne sont jamais remplacées dans les temps et quand on fait un relevé on en trouve qui ont plus de 30 ans.

Bref, pour une bible c'est très perfectible.

Manu

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Dimanche 13 Décembre 2020 23:44
de gma
Matthias a écrit:Comprend plus rien ... pourquoi il s’en fout du presse étoupe ?


Parce qu'il est déjà étanche à tout.

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Lundi 14 Décembre 2020 01:17
de ebonv
Bonjour,
Que pensez-vous de ça https://www.mecatechnic.com/fr-FR/blaze ... C60901.htm
Bon vols
Etienne

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Lundi 14 Décembre 2020 17:01
de gma
Manu a écrit:
gma a écrit:Je te dis que l'outil du type qui répare ton zinc c'est le manuel de maintenance, ton PE il s'en fout.

Bah non il ne s'en fout pas. Parce que le mécano exécute ce que le secrétaire lui ordonne en application de ce PE et il n'a aucun droit d'y déroger. Et c'est le secrétaire qui valide toutes les décisions du mécano (report ou annulation de tâches, ouverture de travaux supplémentaires).

Celà dit le manuel de maintenance d'un de nos avions demande de déposer une trappe de visite pour vérifier le mécanisme du compensateur de profondeur alors qu'elle ne permet pas d'y accéder, la seule solution est de démonter la garniture en cabine. Il est donc inapplicable.

Manuel de maintenance qui est censé donner les couples de serrage des différentes vis mais qui pour toutes celles qui sont prises dans le bois, là où c'est le plus critique, se contente d'un " dans les règles de l'art "

On a aussi un parts catalog qui passe totalement sous silence certaines tuyauteries carburant qui sont pourtant à remplacer tous les 10 ans, tuyauteries qui ne sont pas non plus détaillées dans le programme d'entretien (qui stipule juste un " sauf teflon "). Tuyauteries qui du coup ne sont jamais remplacées dans les temps et quand on fait un relevé on en trouve qui ont plus de 30 ans.

Bref, pour une bible c'est très perfectible.

Manu


Bon !... C'était presque ça.

Dans la réalité, secrétaire et mécano ne font qu'une chose : Ce qui est demandé sur le bon de commande par le responsable du suivi de nav.
Je vous l'accorde, c'est souvent le secrétaire de l'atelier qui rédige le bon de commande pour le compte du responsable du suivi de nav quand ce suivi est délégué à l'atelier part machin... Et de la à croire que c'est le secrétaire qui décide, ils y en a qui franchissent le pas allègrement... Ce que vous venez de faire.
Il faut se méfier des ateliers qui assurent le suivi de navigabilité, avec un autoproclamé "responsable". Il est bien connu que le responsable du suivi de nav est le porteur du Certificat, que la délégation de la tâche ne transfère pas la responsabilité.
Sur le PE, votre discours expose son incapacité à régler les incertitudes du manuel de maintenance, à générer un traitement curatif supplémentaire quand le mécano le décide (et pas le secrétaire)... C'est ce qu'on appelle en maintenance le flou artistique, c'est lui qui fait peur.

Sachez que dans des usines de production, utilisant des moyens couteux et stratégiques, mine de rien c'est mieux suivi.
Et il n'y a pas de plan d'entretien façon Osac, il y a des plans de maintenance, qui génèrent automatiquement des OT (ordres de travail). Ces OT sont en 01 (dépannage immédiat), en 02 (dépannage différé), en 03 (préventif), en 05(amélioration) ou 08 (autres activités). Les 03 sont des gammes de maintenance préventive qui peuvent être journalière, hebdomadaire, mensuelle, trimestrielle ou annuelle, elles sont soit "autonomes", c'est le "PMA" (ce qui serait donné aux pilotes d'un aéroclub par exemple), soit professionnelles, réservées par métier (mécanique, automatismes, fluides).
Il va de soi que c'est pas le secrétaire qui décide ce qui doit être fait, les gammes découlent du plan de maintenance préventive du constructeur, les consommables sont associés aux opérations, il existe des fiches opératoires et les plans nécessaires aux opérations... Le manuel de maintenance donc, mais décortiqué en long, en large et en travers.

Vos travaux "supplémentaires", découvert pendant le préventif, font l'objet d'OT en 04 "suite EP (entretien préventif)", eux aussi ont des degrés d'urgence, ils peuvent générer des OT "fils"... Par exemple, pour la révision d'un appareil de contrôle, un accessoire,... Qui peuvent être des opérations curatives.

Votre aéroclub assure le "suivi de navigabilité" de 10 avions (environ 4 passages en atelier par an et pour chaque).

Une GMAO standard assure la maintenance curative, préventive, les flux pièces de rechange, les réparations, les nomenclatures, l'archive documentaire, le contrôle des pertes (gaz frigorigènes) et l'entretien réglementaire (accus, réservoirs air comprimés, brûleurs à gaz, étalonnages) d'un petit parc de 1500 machines outils. Ça tourne en 3x8, VSD, la plupart des interventions se font en arrêt de ligne, sauf les RG aux travaux congés...
La priorité numéro 1 c'est la sécurité (comme vous), en deuxième position c'est la qualité (mieux que vous), en troisième les coûts (et pas ceux de la paperasse). Mais je peux vous assurez que les critères SQCDRh d'une industrie c'est autre chose que les critères de gestion d'un atelier part machin en aviation.

Un système de gestion de la maintenance, un vrai, c'est ça.

Re: Extincteur de bord ...

MessagePosté: Lundi 14 Décembre 2020 17:14
de Max8992
Le Président de notre club a acquis un C172 équipé d'un moteur fonctionnant au Jet A-1 suite à l'application d'un STC en 2019. Ledit aéronef était jusqu'à la vente suivi en maintenance par un organisme agrée d'un haut niveau de certification basé dans le sud sur un terrain mirlitaire. Mais il se trouve que not'bon président fut en son temps propriétaire d'une société de maintenant basée pas loin de chez nous et qu'il s'y connait un peu et dispose toujours de bons contacts et de conseils éclairés. Aussi la vente a-t-elle été retardée de plusieurs semaines en attente de la mise en conformité du Kardex et des livrets, ce au corps défendant du vendeur, bien sûr. Lequel vendeur ayant acquis un aéronef bimoteur trouva l'expérience si enrichissante que ses relations avec le mainteneur cité plus haut vont s'en trouver largement modifiées.
Si il est une moralité, que vous soyez club ou privé, c'est : mieux vous comprenez les enjeux et les contraintes, mieux vous suivez de très près votre mainteneur et mieux votre porte monnaie (voire la sécurité des utilisateurs de la machine) s'en portent.