Page 1 sur 2

Bonne question !

MessagePosté: Samedi 16 Mai 2020 23:19
de Delépine
Un motoplaneur électrique pourrait-il utilement recharger ses batteries en utilisant son GMP en éolienne dans les ascendances ?

Re: Bonne question !

MessagePosté: Samedi 16 Mai 2020 23:29
de Manu
Ca dépend de l'ascendance. Sous un cunimb peut être mais à 0,5 m/s on va pas recharger grand chose

Manu

Re: Bonne question !

MessagePosté: Samedi 16 Mai 2020 23:47
de Leon Robin
Manu a écrit:Ca dépend de l'ascendance. Sous un cunimb peut être mais à 0,5 m/s on va pas recharger grand chose

Ce n'est pas le problème. Plus le sujet est ambitieux et risque de ne jamais aboutir, plus on trouve de gogos pour y croire et y investir l'argent qu'ils n'ont pas ... qui est souvent celui des autres

Re: Bonne question !

MessagePosté: Dimanche 17 Mai 2020 06:55
de Aviathor
Manu a écrit:Ca dépend de l'ascendance. Sous un cunimb peut être mais à 0,5 m/s on va pas recharger grand chose

Manu


Si le CB est chargé, on pourrait peut-être en récupérer un peu?

Re: Bonne question !

MessagePosté: Dimanche 17 Mai 2020 07:30
de gma
Delépine a écrit:Un motoplaneur électrique pourrait-il utilement recharger ses batteries en utilisant son GMP en éolienne dans les ascendances ?


Pour compenser sous le nuage la perte des cellules photovoltaïques disposées sur les ailes ? Image

Re: Bonne question !

MessagePosté: Dimanche 17 Mai 2020 07:34
de Delépine
Alerte : Manu qui spiralait en avion dans une pompe est rentré dans un planeur qu'il n'avait pas vu.

Re: Bonne question !

MessagePosté: Dimanche 17 Mai 2020 09:29
de Delépine
Delépine a écrit:Un motoplaneur électrique pourrait-il utilement recharger ses batteries en utilisant son GMP en éolienne dans les ascendances ?


A priori ce genre de système est neutre en énergie si tous les rendements valent 100%, et défavorable en réalité. C'est a priori un système de la famille du moteur électrique entraînant une génératrice qui alimente le moteur, ou de l'avion qui pense allonger sa distance franchissable en grimpant, planant, grimpant, etc.

En fait il ne sert à rien en planeur pur de rester à tourner au sommet d'une ascendance puisque cela ne fera pas gagner un km. En revanche avec le système de rechargement précité on peut demeurer dans l'ascendance aussi longtemps qu'elle se maintient. Il semble qu'on puisse ainsi gagner en distance au prix d'une perte en vitesse moyenne.
Toutefois ce raisonnement ne vaut que si le trajet qui suit l'ascendance est lui-même dépourvu d'ascendances.

Re: Bonne question !

MessagePosté: Dimanche 17 Mai 2020 10:01
de Max8992
on a encore pas trouvé d'exception à la première loi de la thermodynamique, il me semble Image

Re: Bonne question !

MessagePosté: Dimanche 17 Mai 2020 11:47
de Philippe Warter
Effectivement, mais ce n'est pas la question de JPT.

Il voudrait utiliser l'énergie des pompes comme on utilise le carburant d'une voiture hybride pour recharger la batterie qui fournira plus tard l'énergie au moteur électrique.

Le bilan global est nul, voire négatif, puisqu'il faut de l'énergie pour entraîner la génératrice, mais cette énergie est complètement externe au planeur (pompe thermique, onde orographique, etc ...)
C'est là l'intérêt de la manip.

J'ai volé sur un BB Jodel muni d'une petite génératrice entre les deux roues, entraînée par éolienne.
Ca remplaçait un alternateur. Avec quelques inconvénients : traînée plus importante, et avec 45 cv on le ressent en terme de vitesse de croisière et de consommation, et recharge de la batterie "aléatoire". Pas grave, un petit VW se démarre très bien à la mano.

Re: Bonne question !

MessagePosté: Vendredi 22 Mai 2020 10:44
de Manu
Aviathor a écrit:
Manu a écrit:Ca dépend de l'ascendance. Sous un cunimb peut être mais à 0,5 m/s on va pas recharger grand chose

Manu


Si le CB est chargé, on pourrait peut-être en récupérer un peu?

Un tout petit peu alors. Un éclair développe une grande puissance mais sur une très courte durée. Du coup l'énergie produite est faible

Manu

Re: Bonne question !

MessagePosté: Vendredi 22 Mai 2020 12:05
de Delépine
Ordre de grandeur le gigawatt pendant une microseconde.

Re: Bonne question !

MessagePosté: Vendredi 22 Mai 2020 12:40
de Aviathor
Manu a écrit:
Aviathor a écrit:
Manu a écrit:Ca dépend de l'ascendance. Sous un cunimb peut être mais à 0,5 m/s on va pas recharger grand chose

Manu


Si le CB est chargé, on pourrait peut-être en récupérer un peu?

Un tout petit peu alors. Un éclair développe une grande puissance mais sur une très courte durée. Du coup l'énergie produite est faible


Faut le dire aux avions qui ont grillé après avoir pris la foudre :) Ils seront contents d'apprendre qu'ils se sont pris très peu d'énergie.

Re: Bonne question !

MessagePosté: Vendredi 22 Mai 2020 14:21
de Delépine
dérisoire en regard de l'énergie chimique renfermée dans les réservoirs.

Re: Bonne question !

MessagePosté: Vendredi 22 Mai 2020 22:50
de Gilles131
Delépine a écrit:Ordre de grandeur le gigawatt pendant une microseconde.

C’est exactement l’impulsion électrique utilisée pour recycler la fibre de carbone des avions « ferraillés », en sublimant la résine et ne laissant que la fibre - intacte.
À éviter en vol. C’est pourquoi les avions « lourds » (en prix comme en contraintes de certif) voient leurs éléments en composite soigneusement métallisés.

Re: Bonne question !

MessagePosté: Vendredi 22 Mai 2020 22:54
de Delépine
avec de l'aluminium cuivré ?