Page 1 sur 5

L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Jeudi 22 Novembre 2018 21:11
de Gilles131

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Vendredi 23 Novembre 2018 09:22
de Tontonlyco
Et le rendement ?

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Vendredi 23 Novembre 2018 11:37
de Max8992
Gilles, many thanks to give us a target for a visit when we'll be in London within 2 Weeks from now Image

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Vendredi 23 Novembre 2018 14:27
de Gilles131
My pleasure, Max!

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Vendredi 23 Novembre 2018 15:48
de Jacques HM Cohen
J'ai du mal à croire que c'est la seule interaction du flux d'électrons avec l'air ambiant qui crée un mouvement suffisant dans ce modèle. N'y aurait il pas une composante thermique issue du courant ?
J.

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Vendredi 23 Novembre 2018 19:58
de Luc Lion
C'est bizarre, il ne parlent pas du rendement propulsif. ???
Tout comme pour un moyen de propulsion classique, le rendement propulsif est lié au rapport de la masse de l'aéronef à la masse d'air déplacé, ou au rapport des vitesses.

On peut aussi supposer que, ici, le rendement est en plus dégradé par l'énergie d'ionisation.
A priori, on pourrait penser que cet effet est négligeable :
- l'énergie d'ionisation vaut +/- 1503 kJ/mole (pour l'azote moléculaire)
- l'énergie cinétique communiquée aux ions vaut Ec = 40000 eV/molecule * 1.60218 10^-19 J/eV * 6.02214179 10^23 molecules/mole = 3860 MJ/mole
(La valeur 40000 eV provient du schema des électrodes montré dans la vidéo)
Le rapport des deux énergies vaut 3860 MJ/1503 kJ = 2568
L'énergie d'ionisation vaut moins de 1/2000 de l'énergie cinétique ; cela semble négligeable.

En réalité, la différence de potentiel ne se contente pas d'accélérer un ion à la fois sur tout le parcours entre les électrode.
Dès que l'énergie cinétique d'un ion dépasse l'énergie d'ionisation, il ionise d'autres molécules (à condition que son parcours dépasse le parcours libre moyen, ce qui est bien le cas ici).
L'énergie disponible se répartit donc entre énergie d'ionisation et énergie cinétique et ce pour chaque ion libéré par l'effet avalanche.
On peut montrer que, pour un rapport élevé entre les 2 énergies, l'énergie cinétique moyenne vaut un peu plus que 50% de l'énergie d'ionisation.
Prenons un nombre rond, 70%. Chaque ion reçoit donc en moyenne 170% de l'énergie d'ionisation.
Donc le rapport 2568 donne un rapport d'avalanche de 2568 / 1.7 = 1510.
Chaque molécule ionisée de départ ionise en cascade environ 1510 autres molécules.

L'énergie "perdue" dans l'ionisation vaut donc 100%/170% = 0.588 ou 59% de l'énergie injectée dans le système.
Le rendement cinétique (pas encore propulsif) vaut à peu près 41%.

On peut aussi calculer (à peu près) la vitesse moyenne du flux ionique, sachant que l'énergie cinétique moyenne vaut à peu près 70% de l'énergie d'ionisation, soit 1052 kJ/mole.
La mole d'azote a une masse de 28.0134 g
Cela donne une vitesse moyenne de 8.67 km/s

Je vous laisse le soin de calculer le rendement propulsif selon la formule
Rp = 2 / (1 + v1/v0)
où v1 est la vitesse à laquelle l'air est propulsé vers l'arrière et v0 est la vitesse de déplacement de l'aéronef.

Bref, une curiosité technologique.

Luc

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Vendredi 23 Novembre 2018 21:40
de FbS
Si je comprends bien, ce type de propulsion est plus intéressant pour un avion hypersonique que pour une trapanelle d’aeroclub. J’ai bon ?

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Samedi 24 Novembre 2018 11:16
de Luc Lion
Oui. Le rendement ne devient intéressant que pour des vitesses dépassant largement 20,000 km/h.
Luc

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Samedi 24 Novembre 2018 11:56
de Gilles131
L'avion électrique hypersonique: l'avenir!

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Samedi 24 Novembre 2018 13:06
de Bee Gee
L'énergie est prise où pour faire voler le bidule ? avec de la PPP ?


C'est la MHD de papa JPP ..

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Samedi 24 Novembre 2018 18:22
de gma
Luc Lion a écrit:Oui. Le rendement ne devient intéressant que pour des vitesses dépassant largement 20,000 km/h.
Luc


Pas possible donc, l'aile a fondue depuis un moment...

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Samedi 24 Novembre 2018 18:32
de Delépine
On s'en moque, du rendement, puisque la propulsion sera naturellement atomique.

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Samedi 24 Novembre 2018 23:43
de Jacques HM Cohen
C'est pour cela qu'il est propulsé au départ par un gros élastique......
J.

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Dimanche 25 Novembre 2018 07:59
de Manu
Mouais bizarre comme vidéo. 5 minutes et quelques mais seulement quelques secondes de séquences du vol du sujet de la vidéo, dont une répétée à plusieurs reprises, et pas une seule d'un vol complet.

Je vais imiter Saint Thomas sur ce coup là.

Manu

Re: L'avion électrique, enfin?

MessagePosté: Dimanche 25 Novembre 2018 11:52
de Philippe Warter
Tout à fait d'accord.

Je veux bien qu'on utilise le vent ionique dans l'espace (est-ce que ça a déjà été utilisé à grande échelle d'ailleurs?)

Mais dans un gymnase bien terrestre, avec une accélération subite suivie d'un ralentissement aussi subit, j'ai comme un doute sur le procédé principal de propulsion.