Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Gestion de plusieurs réservoirs

Tous les sujets techniques concernant l'avion, les moteurs, la mécanique du vol, les instruments.

Re: Gestion de plusieurs réservoirs

Messagede TiTi05 le Mercredi 16 Janvier 2008 10:31

Geneviève G. a écrit:
CousinHub a écrit:Avant alignement , bascule sur le plus plein.


SURTOUT PAS.. Image ImageImage

Les 2 moments oû il ne faut pas changer de réservoir : 1 minute avant le décollage et en montée............Image

Avant le décollage : si il y a une mauvaise alimentation par ce réservoir l'effet s'en fera sentir à un très mauvais moment......Image

En montée : même philosophie :  demandant beaucoup de carburant le moteur s'arrêtera, alors qu'en palier il toussetora et nous laissera des chances de revenir à un autre réservoir plus généreux....



En complément du SURTOUT PAS.. Image ImageImage de Genevieve et pour répondre à Denis,  je me permet de remettre un petit texte que j'avais publié sur l'ancien forum : aventure vécue par "TiTi" :

TiTi a écrit:Usage des robinets en cas de plusieurs réservoirs

Un dimanche matin de février par un froid à ne pas mettre un canard dehors, le président d’un club voisin passe me prendre sur mon terrain avec le Régent pour l’assemblée générale de l’union régionale :
Le régent (DR400-180) à 3 réservoirs d’essence : deux dans les bords d’attaque des ailes et un sous le siege arriere. Le pilote me dit : c’est bon ya les pleins, j’ai volé 15 minutes pour venir et Dijon Darois est à 20 minutes à peine, pas de soucis.
Vol sans problème vers Darois, la réunion se passe bien et peu avant midi nous reprenons notre DR pour rentrer à la maison, comme à l’aller, je monte en place droite, c’est pas mon avion ni mon club ! .
Mise en route sur l’avant gauche, chauffage du moteur et roulage vers le point d’arrêt pour un décollage face au nord.
Check list et avant d’aligner et il passe sur le réservoir avant le plus plein (normal ? ) mise de gaz, décollage sans souci, rotation et mise en montée et en passant les balises Blop Blop les 180 chevaux refusent tout service !!
Silence, hélice en moulinet. Je me tourne vers le pilote et je le vois figé, tétanisé, verrouillé n’esquissant pas un geste, je pousse le manche comme dans les livres : droit devant ! Et qu’est-ce qu’il ya droit devant : une foret clairsemée avec à droite un petit vallon et au fond de celui-ci un champ grand comme un mouchoir de poche, je secoue les commandes mais mon voisin semble ailleurs …..
Ca va pas être facile de poser ce missile dans ce mouchoir avec les pleins moins une heure et 4 personnes à bord, ça plane un peu un Régent mais avec l’hélice en moulinet il y a plus performant comme planeur.
Mon cerveau se met à mouliner à 100 à l’heure, je tire sur le réchauffage sans y croire, on était plein pot par moins dix degrés ça doit pas être ça !
Et tilt : on a décollé sur le gauche, croisé un peu sur l’arrière, le gauche marchait bien, je bascule le sélecteur sur le gauche et je presse le bouton de pompe normalement sur on mais on ne sait jamais ! Il ne reste plus qu’a espérer et viser le mouchoir, plus on s’en rapproche plus je le trouve petit, le pilote lui est toujours impassible mais il a lâché les commandes !! Je révise mentalement mes 60 atterrissages en campagne (à l'époque !) en planeur mais ce n‘est pas le même cas de figure, -va y-avoir d’la casse- je hurle "bloquez vos ceintures" et miracle : ‘prout’, je pompe frénétiquement quelques injections "pourvu que je le noie pas !" Tout en ajustant ma finale, -j’ai l’impression que le champ à encore raccourci- prout-prout- et reprout- et la cavalerie se déchaîne, il était temps, mon arrondi se transforme en ‘low pass’ et le vario remonte dans le positif, aussi bien celui du tableau de bord que celui des occupants de l’avion !!!
Tout cela évidemment s’est déroulé en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, pourtant je revois le film comme si c’était hier …. !
Mon pilote se réveille alors "on a eu chaud merci. J’étais dans les vapes !!! …. Tu crois qu’on va s’en sortir ? ….. " Je reçois une tape sur l’épaule qui me fait chaud au cœur … 30 minutes après nous nous remettions de ces émotions autour d’une bonne table …
Mon analyse de la panne :
Lors de la pré-vol les réservoirs ont été purgés (tous ?) L’avion dans son hangar n’était pas gelé, pendant la réunion sur le tarmac de Darois l’eau contenue dans le réservoir droit a gelé la conduite, alors que le gauche était propre !
Un réflexe en cas de panne, refaire à l’envers mentalement toutes les dernières actions : il peut y avoir eu une erreur !!

Le « petit champ » !! tel qu’il apparaît aujourd’hui :

Image


En plus il n'est même plus posable !!! ....



Donnons des ailes à nos rèves !

Avatar de l'utilisateur
TiTi05
 
Messages: 3390
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:35
Localisation: Gap Tallard PACA
Aérodrome: Gap Tallard LFmachin je n'aime pas les LFxx!
Activité/licences: Pilote planeur, RF3, P80S, MS893, et ULM

Re: Gestion de plusieurs réservoirs

Messagede Geneviève G. le Vendredi 18 Janvier 2008 08:39

Lors de mon voyage Dallas-Toussus avec le Bonanza V35 la gestion des réservoirs par le pilote US m’a surprise.
Mais en définitive c’est très sécurisant.

Je vous le présente d’abord : Don, 70 ans à cette époque, un personnage de bandes dessinées, 1/64ème de sang indien (j’ai la photo de sa carte d’identité), un pro de chez pro du convoyage.
Ce furent 5 jours de complicité et de bonheur.
La semaine suivante il convoyait un Pa28 de Californie à Singapour via Honolulu, Marshall Islands, Palau.

Il a commencé la traversée des océans en petit avion dans les années 70, sans GPS !

Donc pour en revenir au sujet, le V35, bien mené, on peut arriver à 5 h d’autonomie.
Pour les longs parcours Don faisait 1 h 30 sur chaque réservoir et repassait sur le premier pour l’assécher, utilisant donc le maximum de carburant sur celui-ci et étant sûr de ce qui restait dans l’autre pour atteindre un aérodrome.
La traversée des Etats-Unis : il avait mis un aérodrome très loin en avant sur le GPS et à 4h45 il a pris la direction de l’aérodrome le plus proche.

Remarque :
utilisant donc le maximum de carburant sur celui-ci et étant sûr de ce qui restait dans l’autre pour atteindre un aérodrome.

C'est l'avantage des réservoirs séparés, on peut aller au fond de l'un et utiliser un maximum de carburant sans risque.
C'est ce qu'il faut faire : on utilise un réservoir jusqu'au fond en gardant beaucoup de carburant dans l'autre pour un déroutement éventuel ou même un poser en campagne en toute sécurité,
plutôt que de changer tout le temps petit peu par petit peu, en espérant arriver au bout et en risquant d'assécher les 2 en même temps.
Geneviève G.
 

Re: Gestion de plusieurs réservoirs

Messagede Alexis le Vendredi 18 Janvier 2008 11:43

andre44 a écrit:et a force de tripoter la valve elle fini par couler ou pire rester coincé ...


Tu crois pas si bien dire : on avait sur notre 112 un robinet d'essence qu'on laissait toujours ouvert, et qui ne fuyait pas. Un jour arrive l'inspecteur du GSAC pour la visite de renouvellement du certificat de navigabilité. Alors il voit le robinet d'essence, et le branle dans tous les sens ... évidemment ça déclenche une fuite ! Verdict : "Faudra me réparer ça mon bon monsieur si vous voulez que je renouvelle votre CNRA"... Image

De manière générale je préfère les avions à un seul réservoir où ceux à position "Both" ... mais pour les autres il faut s'y faire, en gérant ça de façon pratique comme Loïs. Par exemple sur DR460 (110 L arrière + 2 fois 40 L dans les ailes), je sais que je peux voler largement 2h30 sur le principal, et il reste 1h dans chaque aile. Je trouve ça plus simple que de changer de réservoir toutes les 20 min par exemple

Par contre, un cas où le robinet d'essence est utile sur un avion à un seul réservoir : c'est quand il n'y a pas de commande de mixture ou d'autre moyen d'éteindre le moteur (en plus des magnétos). Il m'est arrivé lors d'un voyage que la mise à la masse d'une magnéto se détache en vol (sans commentaire sur la qualité de la visite d'entretien précédente ...), le seul moyen d'arrêter le moteur a été de fermer le robinet puisqu'il n'y a pas de mixture sur cet avion.

Alex
... vivement les moteurs électrique ! Image
"La façon la plus rapide et la moins agréable de faire faillite est d'utiliser des ingénieurs." (Detoeuf)
Avatar de l'utilisateur
Alexis
 
Messages: 633
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:03
Localisation: Entre les Pyrénées et la Garonne
Aérodrome: Oloron-Herrère et Toulouse-Lasbordes
Activité/licences: Avion & Ulm

Re: Gestion de plusieurs réservoirs

Messagede TiTi05 le Vendredi 18 Janvier 2008 12:14

Alexis a écrit:Tu crois pas si bien dire : on avait sur notre 112 un robinet d'essence qu'on laissait toujours ouvert, et qui ne fuyait pas. Un jour arrive l'inspecteur du GSAC pour la visite de renouvellement du certificat de navigabilité. Alors il voit le robinet d'essence, et le branle dans tous les sens ... évidemment ça déclenche une fuite ! Verdict : "Faudra me réparer ça mon bon monsieur si vous voulez que je renouvelle votre CNRA"... Image

Je t'avais bien dit que ça ne servait qu'a amuser le GSAC Image......
Alexis a écrit:De manière générale je préfère les avions à un seul réservoir où ceux à position "Both" ... :


les anciens Rallouses avec un seul robinet et les jauges FIABLES en tube transparent avec la bille rouge etaient bien plus "Secure" que les nouveaux avec sélecteur 3 positions au plancher et jauges électriques réputées "toujours fausses" !
Sélecteur ou tu es obligé de passer par "FERME"  pour aller du droite au gauche !!! .....


Alexis a écrit:Par contre, un cas où le robinet d'essence est utile sur un avion à un seul réservoir : c'est quand il n'y a pas de commande de mixture ou d'autre moyen d'éteindre le moteur (en plus des magnétos). Il m'est arrivé lors d'un voyage que la mise à la masse d'une magnéto se détache en vol (sans commentaire sur la qualité de la visite d'entretien précédente ...), le seul moyen d'arrêter le moteur a été de fermer le robinet puisqu'il n'y a pas de mixture sur cet avion.



ou pour les avions alimentés par gravité quand tu bricoles le carbu !

Et pourquoi ne les laisse t'on pas "TOUJOURS OUVERTS" ? vous allez me répliquer "parceque c'est ecrit sur la Check-List" !

Doit on se planter pour respect de la Check list si on en oublie un item par étourderie au décollage suivant ?

Alexis a écrit:Alex
... vivement les moteurs électrique ! Image


Ouais! là y'a pas de robinet !!Image
Donnons des ailes à nos rèves !

Avatar de l'utilisateur
TiTi05
 
Messages: 3390
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:35
Localisation: Gap Tallard PACA
Aérodrome: Gap Tallard LFmachin je n'aime pas les LFxx!
Activité/licences: Pilote planeur, RF3, P80S, MS893, et ULM

Re: Gestion de plusieurs réservoirs

Messagede denis r-e le Vendredi 18 Janvier 2008 14:18

Alexis a écrit:........Il m'est arrivé lors d'un voyage que la mise à la masse d'une magnéto se détache en vol (sans commentaire sur la qualité de la visite d'entretien précédente ...), .........


Tu sais, sans connaître ton aventure précisément, il n'est pas forcément évident de détecter un fil qui va casser !

Pas plus tard qu'hier, en voulant reconnecter un capteur de pression d'huile, la cosse, qui avait l'air en bonne santé au démontage, m'est restée dans les mains !

Et pourtant l'entretien (de qualité !!!) était en cours ...

5 minutes avant sa mort, elle était toujours vivante ...
Denis
Image
denis r-e
 
Messages: 4758
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 22:13
Aérodrome: LFGS

Re: Gestion de plusieurs réservoirs

Messagede Vrh le Vendredi 18 Janvier 2008 16:44

denis r-e a écrit:.........., la cosse, qui avait l'air en bonne santé au démontage, m'est restée dans les mains ! ...


Oui mais t'as vu tes mains! Des pattes oui! avec des griffes en plus!!
Alors la pauvre petite cosse......Image

Patrick
Avatar de l'utilisateur
Vrh
 
Messages: 1522
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:25
Localisation: BORDEAUX
Aérodrome: LFCS Léognan Saucats
Activité/licences: Ex TT, PPL, ULM, VV

Re: Gestion de plusieurs réservoirs

Messagede denis r-e le Vendredi 18 Janvier 2008 16:58

Vrh a écrit:
denis r-e a écrit:.........., la cosse, qui avait l'air en bonne santé au démontage, m'est restée dans les mains ! ...


Oui mais t'as vu tes mains! Des pattes oui! avec des griffes en plus!!
Alors la pauvre petite cosse......Image

Patrick



M'fait d'la peine c'que tu dis là ! Moi qu'ai des mains d'pianiste !!! Image
Denis
Image
denis r-e
 
Messages: 4758
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 22:13
Aérodrome: LFGS

Re: Gestion de plusieurs réservoirs

Messagede Alexis le Vendredi 18 Janvier 2008 18:49

Salut Denis,

Dans le cas d'un fil qui casse je suis d'accord, mais là c'était l'écrou qui retient la cosse qui s'était dévissé. Donc je présume qu'il ne devait plus être très serré depuis un petit bout de temps.

Bien sûr qu'on ne peut pas tout détecter lors d'une visite périodique, mais il y a certains points plus sensibles que d'autres.

Alexis
"La façon la plus rapide et la moins agréable de faire faillite est d'utiliser des ingénieurs." (Detoeuf)
Avatar de l'utilisateur
Alexis
 
Messages: 633
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:03
Localisation: Entre les Pyrénées et la Garonne
Aérodrome: Oloron-Herrère et Toulouse-Lasbordes
Activité/licences: Avion & Ulm

Re: Gestion de plusieurs réservoirs

Messagede andre44 le Vendredi 18 Janvier 2008 20:02

Bonjour
Alexis a écrit:Salut Denis,

Dans le cas d'un fil qui casse je suis d'accord, mais là c'était l'écrou qui retient la cosse qui s'était dévissé. Donc je présume qu'il ne devait plus être très serré depuis un petit bout de temps.

Bien sûr qu'on ne peut pas tout détecter lors d'une visite périodique, mais il y a certains points plus sensibles que d'autres.

Alexis


Vaut mieu un file qui casse ou qui se coupe, sur le mag que une switch qui devient a la masse j'ai connu cela sur un mag de J3 (la grosse switch a toute épreuve )le bloc isolant en arrierre une trace de conductibilité qui fait que de temps en temps cela coupe un mag , maintenant pour écarter  tous doutes quand je verrifie un mag en profondeur je déconnect le file en arriere du mag .. Parfois mêm les togel switch individuels il faut les verrifier..  

André
Avatar de l'utilisateur
andre44
Expert hélices
 
Messages: 9156
Inscription: Samedi 15 Septembre 2007 00:39
Aérodrome: SY3 Sorel

Re: Gestion de plusieurs réservoirs

Messagede S205R le Dimanche 20 Janvier 2008 19:27

Pour revenir au reservoir, pour ma part :

décollage sur le plus plein.
en niveau de vol je vide le tip tank opposer au réservoir "decollage" (1h)
puis passage 1H sur le tip tank opposer
puis passage sur le principal opposé 30 min et aussi de suite.

VIDE=Réservoir miroir=moteur qui ratatouille avec de changer de réservoir

Régle général à tous les avions que j'ai piloté :JE NE FAIS JAMAIS CONFIANCE AU JAUGES.

J'essaie de partir avec les pleins complet meme en local et j'utilise la montre pour déterminer le délestage en prenant la consomation max connue et VERIFIEE
Cyrille
Avatar de l'utilisateur
S205R
 
Messages: 418
Inscription: Vendredi 21 Septembre 2007 21:54
Aérodrome: lfcz-lfil-lftf
Activité/licences: PPL/VDN/VP-RU/TW ULMulti

Précédente

Retourner vers Technique (avions, moteurs, avionique, prépa vols, smartphones...)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 [Bot] et 34 invités