Page 1 sur 1

"objets inanimés, avez-vous donc une âme ?"

MessagePosté: Samedi 20 Août 2022 09:23
de THEO
Question délicate posée aux fanas de ce forum ʺquiontpleindlivresʺ

Image




Une bibliothèque thématique, c'est souvent l'accumulation de centaines, de milliers d'ouvrages qu'un passionné a collectés, bien souvent au cours de dizaines d'années.
On y trouve la plupart du temps des quantités de livres, de revues, de documents originaux, voire d’objets, etc.

C'est souvent bien classé, en état superbement conservé, et c’est l’aboutissement en principe, de beaucoup de temps à rechercher des ouvrages, quelquefois fort rares, quelquefois dédicacés, et dont la valeur peut parfois être considérable.

Tout cela sent la passion.

Malheureusement, on n'a pas forcément la chance d'avoir des héritiers qui s'intéressent aux mêmes choses que soi ...

Ces ouvrages qui font finalement un tout, car ils permettent de recouper beaucoup d'informations, témoignages, documents techniques, ont toutes les chances alors de connaitre un funeste sort le jour où leur propriétaire doit effectuer son dernier envol …

Pour ma part, j'ai vu partir un bon nombre de copains pilotes dont quelques-uns étaient bibliophiles, et à plusieurs reprises, je n'ai pas osé demander à la famille ce qu'ils comptaient faire de leurs nombreux livres. J’y aurais bien mis le prix, si nécessaire, mais je trouvais déplacé d’en parler. C’était probablement un tort.

Alors, si vous vous êtes posé la question, comment avez-vous envisagé la chose ?

On peut regretter qu'un bouquiniste rachète le lot, pour ensuite le proposer au détail, ce qui se produit assez souvent. Après tout, nous-mêmes avons été heureux de trouver chez eux bien des ouvrages pour constituer notre propre bibliothèque.

On peut regretter que ces ouvrages soient proposés sur des sites de vente en ligne, et de toute façon, ça représente un travail considérable de recensement que des héritiers n’ont pas forcément envie d’effectuer.

Certains livres peuvent finir dans des bibliothèques d'aéroclubs, mais quand il s'agit de trop nombreux ouvrages, c’est difficile à imaginer.
Certains ouvrages mériteraient peut-être de rejoindre des collections comme celle de Ravel au GPPA d’Angers, mais ils en ont déjà tant, et il faudrait alors faire un tri de ce qui les intéresse. Pas évident.

En tout cas, je n’ai pas de réponse claire sur le sujet, et je serais content de connaitre votre opinion sur le sujet.

Merki !



Image

Re: "objets inanimés, avez-vous donc une âme ?"

MessagePosté: Samedi 20 Août 2022 09:52
de Leon Robin
Les archives départementales (ou municipales dans des villes d'une certaine importance) ont aussi vocation de recevoir des archives privées, selon deux modes : don ou dépôt. Selon la volonté du donateur, leur accès peut être plublic ou non. Généralement, des archives mises en dépôt deviennent propriété du dépositaire après le décès du déposant si celui-ci en a exprimé le désir. Cela peut aussi s'appliquer à certaines bibliothèques publiques, mais les bibliothèques, contrairement aux archives, n'ont pas une vocation de conservation.
Voilà pour le principe.
Une bibliothèque thématique entre parfaitement dans ce cadre. Cela permet d'en assurer la pérennité si elle présente un intérêt particulier.
Les fonds publics d'archives ont tous une rubrique "Archives privées" où se retrouve ce qui leur a été confié par des particuliers. On y trouve parfois des archives déposées par des associations ou des entreprises.
S'agissant de livres ou périodiques thématiques, un don pourra se retrouver dans la rubrique "Livres et périodiques", souvent d'une richesse insoupçonnée mais - selon mon expérience personnelle - assez pauvre en matière aéronautique.

Donc, pour répondre à l'interrogation de THEO, je te suggère de prendre contact avec le Conservateur des AD de là où tu habites pour discuter de ce sujet. Tu y trouveras très certainement un interlocuteur attentif qui, au passage, te fera découvrir la richesse des ressources de ce lieu souvent méconnu.

Re: "objets inanimés, avez-vous donc une âme ?"

MessagePosté: Samedi 20 Août 2022 12:30
de Delépine
La dispersion post-mortem des collections est nécessaire à ne pas confisquer aux générations futures la matière même de ce qui a fait notre plaisir notre vie durant.
Des livres intéressants enfouis dans des Archives, non, vraiment.
J'ai juste donné des instructions pour que ceux de mes livres qui proviennent d'un bouquiniste qui m'en a vendu beaucoup et se trouve être bien plus jeune que moi, n'y retournent pas ! Et pour ne pas être incinéré dans les quelques endroits où je suis allé à l'incinération des autres.
Ebay et le bon coin permettent aux héritiers courageux de ne pas presque payer pour être débarrassés !

Re: "objets inanimés, avez-vous donc une âme ?"

MessagePosté: Samedi 20 Août 2022 13:36
de cda
Pour ma collection de livres aviation j'avais contacter un spécialiste de Versailles qui n'a même pas voulu faire le déplacement chez moi.

Il y avait alors un couple de bouquinistes spécialisés et sympathiques sur la rive gauche vers le pont d'Austerlitz qui s'était déplacé et avait pris gratuitement ce qui les intéressait.

J'avais alors ensuite porté le reste moi-même chez ceux de Versailles.

Dernièrement pour ma collection "Signe de Piste" j'ai mis une annonce "gratuit" dans le bon coin un dimanche : 10 minutes après j'avais la 1ère réponse, 1 heure après 6 réponses,

2 heures après une personne a tout enlevé.

Super sympa.ImageImageImage

Bons vols

Re: "objets inanimés, avez-vous donc une âme ?"

MessagePosté: Samedi 20 Août 2022 14:43
de THEO
Merci pour les réponses.

Je souligne qu'il ne s'agit pas de disperser. Ça, je sais que c'est facile.
Je sais même que la déchetterie, c'est encore plus simple...
Il s'agit plutôt de préserver, voire de transmettre. Ce n'est pas la même notion.

Bonne piste de Léon, thanks.

Re: "objets inanimés, avez-vous donc une âme ?"

MessagePosté: Samedi 20 Août 2022 16:53
de Max89000
cda a écrit:Pour ma collection de livres aviation j'avais contacter un spécialiste de Versailles qui n'a même pas voulu faire le déplacement chez moi.

Il y avait alors un couple de bouquinistes spécialisés et sympathiques sur la rive gauche vers le pont d'Austerlitz qui s'était déplacé et avait pris gratuitement ce qui les intéressait.

J'avais alors ensuite porté le reste moi-même chez ceux de Versailles.

Dernièrement pour ma collection "Signe de Piste" j'ai mis une annonce "gratuit" dans le bon coin un dimanche : 10 minutes après j'avais la 1ère réponse, 1 heure après 6 réponses,

2 heures après une personne a tout enlevé.

Super sympa.ImageImageImage

Bons vols


après mon dernier déménagement (dernier en quel sens ?) j’ai fait comme cda, annonce sur lbc : donne bibliothèque de plusieurs centaines de livres thématiques. En @moins d’une demi-journée tout est parti…

Re: "objets inanimés, avez-vous donc une âme ?"

MessagePosté: Lundi 22 Août 2022 13:22
de gma
Je me suis simplement rappelé comment je les avais eu...

Souvent le don de quelqu'un qui me voyant passionné a jugé que ce serait utile pour moi.
D'autre fois un achat pour un projet ou le besoin de savoir.

Et donc je prête le livre à quelqu'un qui cherche à savoir, à comprendre (et il y en a).
Ma stupéfaction est lorsqu'ils m'avouent qu'ils ne pensaient pas que de tels ouvrages techniques pouvaient regrouper autant d'informations.
Qui se doute à l'époque des tutos pour vidanger une bagnole qu'on peut construire son avion après avoir lu un seul livre ?... Quasi personne.
Alors imaginez les yeux d'un jeune passionnés lisant Desgrandchamps, Bonneau, Mignet,...