Page 1 sur 2

La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 10:16
de magic
Bonjour,

Par ces temps de confinement je vous donne le lien vers le site ou je présente la construction de mon avion de voltige.
http://www.flytec.fr/

Si vous aimez la construction amateur et la voltige, ça fera un peu de lecture.


C’est un biplace tandem 200 cv de construction traditionnelle accessible à un amateur.

Je veux dire:
-> sans recours à des composites pré-imprégnés, sans moules méga cher, sans autoclave etc, etc ….
En résumé : sans y investir des budgets stratosphériques !


Il fera 450 kg à vide.

Un de ses points très étudié est la rigiditéde torsion de la voilure avec pour objectif de faire aussi bien qu’un avion tout carbone, mais à un budget très inférieur.
Si je réussis à bien travailler il devrait voler pour la fin2020.
Enfin si on retrouve notre liberté pas trop tard

Bonne lecture

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 10:40
de Richard78
Sacré travail, je suis admiratif !
Le banc de rupture est rien qu’à lui une belle réalisation.
15-16 G à la rupture c’est énorme en pratique cela permet combien ? +12, - 10 ?
Tu parles à un moment de flambage, c’est quoi en pratique ?

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 12:49
de Delépine
Le longeron a cassé pile à la valeur calculée ! Belle précision dans les données techniques du fabricant des matériaux employés.

Si par exemple l'avion a besoin d'un minimum de 40 chevaux pour simplement tenir l'air, il lui suffira de :
40 x 15^3/2 = 2324 chevaux pour tenir le palier sous 15 g.

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 12:49
de Julien78510
En gros c'est ce qui se passe quand tu appuies aux deux extrémités d'une règle: tu la sollicites en compression, et tu obtiens aussi de la flexion. Et si tu maintiens l'effort appliqué, ça casse tout de suite...
L'article wikipédia est assez bien fait: https://fr.wikipedia.org/wiki/Flambage

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 12:52
de nowak
Un grand bravo pour ta construction. Ç est superbe.
Claude

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 13:18
de wilbur
ÉPOUSTOUFLANT!  Image

Un grand BRAVO , bonne continuation.

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 13:48
de PhM
Je suis toujours partagé quand je regarde ce type de reportage : ma frustration à ne pas savoir faire le dispute à l’admiration de ceux qui savent faire.
C’est maintenant une certitude : l’admiration a pris le dessus !
Bravo !

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 13:59
de Delépine
PhM a écrit: frustration à ne pas savoir faire le dispute à l’admiration de ceux qui savent faire.


De toute façon le constructeur proposera un stage de voltige dessus aux membres du forum.
En outre beaucoup de candidats constructeurs auraient construit depuis longtemps si madame ne l'avait pas interdit. Il ne faut donc pas se tromper de frustration.

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 15:11
de cda
Au vu du message précédent, et les précédents notre Trimouille est en période de dépression.

On va le soutenir, confiné dans la Creuse, la vocation de ce forum.

Bon courage à Delépine et à nous tous.

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 16:19
de EchoVictor
Delépine a écrit:...De toute façon le constructeur proposera un stage de voltige dessus aux membres du forum.....


Personnellement, je préférerais dedans.

Eric

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 16:23
de PhM
Mais c’est possible aussi DESSUS.


Image

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Samedi 4 Avril 2020 18:38
de Julien78510
PhM a écrit:Mais c’est possible aussi DESSUS.


Image


Là aussi, dedans c'est encore mieux Image  Image

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Dimanche 5 Avril 2020 10:59
de Admin_2
Modération
Messages supprimés (déplacés dans le Bar de l'aéroclub --> "Réflexions autour du confinement") pour éviter la dérive hors-sujet

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Dimanche 5 Avril 2020 11:56
de jpm03loiret
là ça ne rigole pas Image  on a hâte de voir la fin du confinement  pour une petite photo de la mise en croix  
Félicitations  
Dominique ... petit joueur Image

Re: La construction de mon petit proto de voltige

MessagePosté: Dimanche 5 Avril 2020 15:43
de Gilles131
magic a écrit:Par ces temps de confinement je vous donne le lien vers le site ou je présente la construction de mon avion de voltige.
http://www.flytec.fr/

Merci pour ce lien passionnant.
Je trouve la technologie du longeron particulièrement originale et intéressante, même si elle serait probablement difficile et coûteuse à industrialiser. C'est bien de ne pas avoir conservé les pultrudés aux fibres non alignées sur le longeron de vol: les DG300 Acro sur lesquels ce défaut a été constaté sont interdits de voltige.
Le train est aussi très intéressant. A priori j'aurais plutôt fait passer le reniflard à l'arrière plutôt qu'à l'avant de la roue pour éviter d'alimenter le disque et l'étrier de frein en vapeurs et projections d'huile, mais j'imagine que ce point a été dûment réfléchi...

Bon, pour les pièces métalliques le mauvais goût style Beringer a, hélas, encore frappé... mais comme un avion de construction amateur est celui de son constructeur, on n'a rien à dire, il fait ce qu'il veut.

Richard78 a écrit:15-16 G à la rupture c’est énorme en pratique cela permet combien ? +12, - 10 ?

Il est plus que regrettable que cette façon perverse de présenter les choses subsiste encore, après la quantité de morts qu'elle a provoquée à l'époque du Cap10.
X G à la rupture, ça ne veut strictement rien dire. Il n'y a pas de facteur de charge extrême. Il y a un facteur de charge limite, auquel correspondent des charges limites dans la structure.
Au-delà du facteur de charge limite, il n'y a plus q'un coefficient de sécurité, dont la valeur minimale du règlement donne les charges extrêmes. Et c'est tout.

Ainsi aux essais statiques on applique les charges limites, affectées d'un coefficient multiplicateur.
Quand ce coefficient atteint 1,0, on est aux charges limites, correspondant au facteur de charge limite. Au-delà, on démontre qu'il n'y a pas d'effondrement de la structure avant 1,5 (en général). Ce qui ne veut ABSOLUMENT PAS dire que ces charges extrêmes correspondent à un facteur de charge égal au facteur de charge limite multiplié par le même coefficient!

Il suffit de regarder n'importe quelle polaire pour constater que la zone de linéarité de portance est limitée, on apprend ça depuis le BIA. Dès qu'une partie quelconque de la voilure n'est plus dans la zone linéaire, il n'y a plus proportionnalité entre facteur de charge et charges structurales. Il est par exemple facile à comprendre que quand on tire du facteur de charge et que l'augmentation de portance de la partie centrale de la voilure devient moins rapide que celle des extrémités (cas général, mais pas forcément sur un avion de voltige pure), le moment de flexion augmente plus vite que le facteur de charge.

D'ailleurs le tableur de calcul du longeron, s'il mentionne à tort un "facteur de charge extrême" de 15,2, explicite cette valeur par 8 avec coefficient de sécurité de 1,9.
Pour répondre à la question de Richard, la réponse semble donc être: facteur de charge limite de 8, et longeron calculé avec un facteur de sécurité de 1,9.