Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Réduction de prix du PPL.

L'aviation légère et l'aviation en général, pour les pilotes et élèves-pilotes privés, mais aussi tous les amoureux de l'aviation. Les membres inscrits ont aussi accès au "Bar de l'aéroclub".

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Splitcat le Mercredi 27 Janvier 2021 13:04

Aviathor a écrit:
FbS a écrit:Le brevet, il sert pas à encadrer et à faire beau dans le salon. Il sert à aller se balader avec les copains à la plage ou ailleurs. Ce qui veut dire que la licence il faut la maintenir, parce que tu monterais pas dans un avion ou le pilote serait pas bon non ? Et si le pilote c’est toi, tu peux pas te mentir longtemps. La réglementation permet de conserver son brevet en volant 12 h une fois tous les deux ans, mais à ce niveau d’entraînement, tu peux oublier la plage avec les copains : tu sortira pas du tour de piste, et encore, avec un FI à bord

Il y en a qui vont bientôt répondre qu’ils ont pas besoin de plus d’heures, mais tu verra quand tu y sera que le minimum legal, c’est pas suffisant, et que pour te faire plaisir en toute sécurité, compte plutôt 20-30h par an. Et la, ça donne un budget annuel de 3000-5000€. Tant que tu peux les mettre, tu vis heureux ta vie de pilote. Si tu peux mettre plus, tu peux même t’offrir de belles ballades. Mais si tu tiens pas ce rythme de dépense, ta meilleure option, c’est encore d’arrêter en attendant des jours meilleurs

Moi, j’ai arrêté plusieurs années deux fois dans ma vie

Du coup, une fois que tu as compris ça, le budget du brevet, c’est juste tes deux premières années d’activité de pilote....(ou moins si tu peux voler plus...)


Je rejoins tout ce qu'écrit FbS, en nuançant/complétant un peu.

On peut rester compétent avec 12 h/an un certain temps à condition d'avoir atteint un certain seuil d'expérience sur lequel capitaliser. Si pendant les premières années après l'obtention de la licence on vole 30-50 heures/an, on crée un socle, ou une fondation, qui est plus facile à entretenir.

Ceux qui atteignent difficilement 12 h/an l'année de la prorogation, finissent par se lasser de la pression constante de comptabiliser leurs heures au plus près. En plus ils passent leur temps à faire des tours de piste soit pour ne pas perdre l'expérience récente exigée par le club, soit pour se faire relâcher parce qu'ils l'ont perdue.

Si on passe le PPL, c'est pour en profiter derrière, pas simplement pour l'entretenir.

J'ai failli abandonner à l'époque où j'avais un IR américain que je ne pouvais pas utiliser en Europe, et que je devais annuler 2 vols sur 3 pour cause météo. C'était tellement frustrant que j'en étais arrivé à faire 12 heures tous les 2 ans. C'est mon épouse qui m'a encouragé à continuer. Et le jour où j'ai trouvé un avion en N (DA40), je suis monté à 100 heures/an. Alors qu'on ne me dise pas non plus que l'IR ne sert à rien dans des avions "de club" à cause des contraintes météo.

Dernière petite nuance: on n'a, légalement, même pas besoin de faire 12 heures par an si l'on proroge par test de compétence. On peut ne pas voler pendant deux ans, puis faire une petite remise à niveau avec instructeur, et un test de compétence avec examinateur. Mais les gens ont tellement peur des "tests", qu'ils n'envisagent même pas cette possibilité. Ceux qui ont des IR AESA sont bien placés pour en parler, puisqu'ils passent un test de compétence annuellement.

Je rajouterais aussi qu'il est maintenant beaucoup plus facile de récupérer une qualification SEP expirée que ce n'était. Si la qualification SEP a expiré depuis moins de trois ans, il "suffit" de la renouveler par une  évaluation/ré-entrainement avec instructeur suivi par un test de compétences. On peut donc ne pas voler pendant presque 5 ans depuis sa dernière prorogation, et récupérer la qualification assez simplement.

On peut aussi maintenir un bon socle de compétence, peut-être pas avec rien une année entière puis 12 heures l'année de la prorog, mais avec 12 à 15 heures par an.
A condition de préparer ses vols avec attention au sol.
Splitcat
 
Messages: 1547
Inscription: Dimanche 7 Août 2016 21:41

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Splitcat le Mercredi 27 Janvier 2021 13:04

Aviathor a écrit:
FbS a écrit:Le brevet, il sert pas à encadrer et à faire beau dans le salon. Il sert à aller se balader avec les copains à la plage ou ailleurs. Ce qui veut dire que la licence il faut la maintenir, parce que tu monterais pas dans un avion ou le pilote serait pas bon non ? Et si le pilote c’est toi, tu peux pas te mentir longtemps. La réglementation permet de conserver son brevet en volant 12 h une fois tous les deux ans, mais à ce niveau d’entraînement, tu peux oublier la plage avec les copains : tu sortira pas du tour de piste, et encore, avec un FI à bord

Il y en a qui vont bientôt répondre qu’ils ont pas besoin de plus d’heures, mais tu verra quand tu y sera que le minimum legal, c’est pas suffisant, et que pour te faire plaisir en toute sécurité, compte plutôt 20-30h par an. Et la, ça donne un budget annuel de 3000-5000€. Tant que tu peux les mettre, tu vis heureux ta vie de pilote. Si tu peux mettre plus, tu peux même t’offrir de belles ballades. Mais si tu tiens pas ce rythme de dépense, ta meilleure option, c’est encore d’arrêter en attendant des jours meilleurs

Moi, j’ai arrêté plusieurs années deux fois dans ma vie

Du coup, une fois que tu as compris ça, le budget du brevet, c’est juste tes deux premières années d’activité de pilote....(ou moins si tu peux voler plus...)


Je rejoins tout ce qu'écrit FbS, en nuançant/complétant un peu.

On peut rester compétent avec 12 h/an un certain temps à condition d'avoir atteint un certain seuil d'expérience sur lequel capitaliser. Si pendant les premières années après l'obtention de la licence on vole 30-50 heures/an, on crée un socle, ou une fondation, qui est plus facile à entretenir.

Ceux qui atteignent difficilement 12 h/an l'année de la prorogation, finissent par se lasser de la pression constante de comptabiliser leurs heures au plus près. En plus ils passent leur temps à faire des tours de piste soit pour ne pas perdre l'expérience récente exigée par le club, soit pour se faire relâcher parce qu'ils l'ont perdue.

Si on passe le PPL, c'est pour en profiter derrière, pas simplement pour l'entretenir.

J'ai failli abandonner à l'époque où j'avais un IR américain que je ne pouvais pas utiliser en Europe, et que je devais annuler 2 vols sur 3 pour cause météo. C'était tellement frustrant que j'en étais arrivé à faire 12 heures tous les 2 ans. C'est mon épouse qui m'a encouragé à continuer. Et le jour où j'ai trouvé un avion en N (DA40), je suis monté à 100 heures/an. Alors qu'on ne me dise pas non plus que l'IR ne sert à rien dans des avions "de club" à cause des contraintes météo.

Dernière petite nuance: on n'a, légalement, même pas besoin de faire 12 heures par an si l'on proroge par test de compétence. On peut ne pas voler pendant deux ans, puis faire une petite remise à niveau avec instructeur, et un test de compétence avec examinateur. Mais les gens ont tellement peur des "tests", qu'ils n'envisagent même pas cette possibilité. Ceux qui ont des IR AESA sont bien placés pour en parler, puisqu'ils passent un test de compétence annuellement.

Je rajouterais aussi qu'il est maintenant beaucoup plus facile de récupérer une qualification SEP expirée que ce n'était. Si la qualification SEP a expiré depuis moins de trois ans, il "suffit" de la renouveler par une  évaluation/ré-entrainement avec instructeur suivi par un test de compétences. On peut donc ne pas voler pendant presque 5 ans depuis sa dernière prorogation, et récupérer la qualification assez simplement.

On peut aussi maintenir un bon socle de compétence, peut-être pas avec rien une année entière puis 12 heures l'année de la prorog, mais avec 12 à 15 heures par an.
A condition de préparer ses vols avec attention au sol.
Splitcat
 
Messages: 1547
Inscription: Dimanche 7 Août 2016 21:41

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Aviathor le Mercredi 27 Janvier 2021 13:49

Max8992 a écrit:C'est très exactement pour ça que j'ai acheté un CNSK ! Donc je fais tout moi-même: je signe les APRS et j'engueule le foutu mécano quand je ne suis pas content Image


C'est sans compter les petits lutins du hangar qui s'occupent des problèmes avant que tu n'aie eu le temps de les inscrire dans le log technique. Donc pas besoin d'APRS sauf si je veux que cela figure dans le carnet d'entretien, comme les vidanges.
Aviathor
 
Messages: 2971
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Jérôme DELABRE le Mercredi 27 Janvier 2021 13:51

Le brevet ne doit pas être un objectif comme l'est un permis de conduire ou un baccalauréat.
L'apprentissage passe par des phases en double et d'autres en solo et on prend autant de plaisir à voler pendant sa formation qu'une fois breveté.

Jérôme
Avatar de l'utilisateur
Jérôme DELABRE
 
Messages: 552
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:17
Aérodrome: LFOI - LFAY
Activité/licences: Voltige/PPL-ULM

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Aviathor le Mercredi 27 Janvier 2021 13:57

FbS a écrit:
Aviathor a écrit:
Moi, par exemple, j'attends depuis mi-décembre qu'un certain atelier m'appelle pour me proposer un créneau pour changer deux joints d'étanchéité de pistons de freins qui fuyaient depuis qu'un "professionnel" a changé les plaquettes lors de la visite annuelle. Du coup, j'ai fini par le faire moi-même... avec un peu d'aide.


Et en plus ca t'a couté péniblement 2€ de joints, et 2h de main d'œuvre (en comptant large). Bon, et sans doute une dizaine d'euros de liquide de frein, vu que tu as du refaire la purge derrière...Ca m'étonnerai que l'atelier local ne t'ait compté que ce prix la...


Un peu plus quand même. J'ai dû faire 01:20 de route A/R Toussus pour acheter le liquide de frein et les joints, il a fallu déposer le cache de roue et le reposer derrière, déposer le capot afin d'accéder au réservoir de liquide de frein, et le reposer derrière, on a un peu galéré avec l'un des pistons, et 4 mains n'étaient pas de trop pour remonter l'étrier.
Aviathor
 
Messages: 2971
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede FbS le Mercredi 27 Janvier 2021 14:04

C'est vrai que nos 172 ne vont pas a la même vitesse que ton oiseau, et du coup, on n'a pas les caches de roues.....(on préfère fonctionner sans, et que les pilotes puissent voir etat des pneus et plaquettes a la prévol..Ca fait perdre qu'un noeud...)

Quand au liquide, c'est les maitres cylindres, derrière les pédales, qui font aussi réservoir, pas de capot à démonter (et ce qui déborde tombe dans l'intérieur du plancher, ca le protège de la corrosion...Image)

Pour sortir le piston : donne un coup de souflette, dans l'entrée de liquide de l'étrier...c'est magique. (met la main devant pour attraper le piston avant qu'il ne s'ejecte trop loin)
FbS
 
Messages: 4132
Inscription: Jeudi 9 Juin 2011 14:23
Aérodrome: LFPN - Toussus
Activité/licences: ATPL con et gelé, FI-A(R) et part66 de clef de 12

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Aviathor le Mercredi 27 Janvier 2021 14:14

FbS a écrit:C'est vrai que nos 172 ne vont pas a la même vitesse que ton oiseau, et du coup, on n'a pas les caches de roues.....(on préfère fonctionner sans, et que les pilotes puissent voir etat des pneus et plaquettes a la prévol..Ca fait perdre qu'un noeud...)

Quand au liquide, c'est les maitres cylindres, derrière les pédales, qui font aussi réservoir, pas de capot à démonter (et ce qui déborde tombe dans l'intérieur du plancher, ca le protège de la corrosion...Image)

Pour sortir le piston : donne un coup de souflette, dans l'entrée de liquide de l'étrier...c'est magique. (met la main devant pour attraper le piston avant qu'il ne s'ejecte trop loin)


C'est tellement magique qu'on a failli perdre un piston qui s'est envolé!Image
Aviathor
 
Messages: 2971
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Philippe Warter le Mercredi 27 Janvier 2021 14:35

Pas la soufflette, c'est trop puissant. Une pompe à vélo va très bien, et faut pas pomper comme un adhérent de salle de sport. Ca marche aussi pour les étriers de voiture, moto, etc ...
L'avantage c'est qu'on a le temps de voir sortir le piston. Ca ne marche pas s'il est grippé. Là il faut laisser la durit, le bocal, la commande de pression (levier ou pédale), et pomper (après avoir retirer l'étrier, et scotcher un chiffon devant le piston).
Attention à certains pièges : on croit que c'est grippé, parce que le disque est chaud en permanence, et en fait ce sont les coulisseaux qui sont légèrement tordus. On s'en rend compte en switchant les supports d'étrier, le pb se déplace côté support et non pas côté étrier.
Les signatures sur les forums internet sont souvent apocryphes. Jules César.
Avatar de l'utilisateur
Philippe Warter
 
Messages: 14129
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:11
Aérodrome: Meaux/Nangis
Activité/licences: IULM AUTOGIRE PPL

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede ambassadeur le Mercredi 27 Janvier 2021 14:48

Pour baisser le prix du PPL, il faut revenir sur des avions simples, peu gourmands en carburant et à l'entretien abordable pour apprendre les bases du pilotage.

Il y a quelques années, les D112 et autres J3 remplissaient très bien cette mission pour satisfaire élèves et instructeurs.

Commencer l'apprentissage avec un avion motorisé avec un 150 ch, voire plus, est une hérésie!
Certains clubs l'ont compris et se sont dotés d'avions légers classés LSA 80/100cv Rotax pour l'école de base et au delà.

Pour les navigations écoles en "binôme" , les DR315 ou DR400-120 sont les machines idéales afin d'optimiser le prix de cette formation, à mon avis.
ambassadeur
 
Messages: 974
Inscription: Vendredi 20 Avril 2018 11:30
Activité/licences: PPL(A) (ex.TT), Montagne, 1er cycle voltige, ULM

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Aviathor le Mercredi 27 Janvier 2021 15:58

Philippe Warter a écrit:Pas la soufflette, c'est trop puissant.


En rétrospective, tu as raison. Et pourtant le mécano qui m'a sorti le piston n'est pas un lapin de 6 jours.
Aviathor
 
Messages: 2971
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Manu le Mercredi 27 Janvier 2021 21:10

ambassadeur a écrit:Pour baisser le prix du PPL, il faut revenir sur des avions simples, peu gourmands en carburant et à l'entretien abordable pour apprendre les bases du pilotage.

Il y a quelques années, les D112 et autres J3 remplissaient très bien cette mission pour satisfaire élèves et instructeurs.

Commencer l'apprentissage avec un avion motorisé avec un 150 ch, voire plus, est une hérésie!
Certains clubs l'ont compris et se sont dotés d'avions légers classés LSA 80/100cv Rotax pour l'école de base et au delà.

Pour les navigations écoles en "binôme" , les DR315 ou DR400-120 sont les machines idéales afin d'optimiser le prix de cette formation, à mon avis.

La structure du club joue aussi énormément. Pas loin de chez nous l'Aquila école est aussi cher que notre Régent et seulement 7 € de moins que notre DR500 IFR.

Manu
Avatar de l'utilisateur
Manu
 
Messages: 9039
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 09:39
Localisation: Toulouse
Aérodrome: Gaillac - LFDG
Activité/licences: PPL - VV

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Michel Blondeau le Jeudi 28 Janvier 2021 12:47

Manu a écrit:La structure du club joue aussi énormément. Pas loin de chez nous l'Aquila école est aussi cher que notre Régent et seulement 7 € de moins que notre DR500 IFR.

Manu


Bonjour,
Je viens de regarder le site de l'AC Gaillacois, je pense que c'est de ce club dont vous parlez.
Effectivement, les prix à l'heure de vol sont très attractifs.
Je me demande comment vous faites pour avoir des tarifs si faibles avec à peine plus de 1000 h de vol pour 4 avions et 1 ULM ?
Les avions ne sont pas assurés ? la maintenance est faite par des bénévoles ? Où vous avez des subventions ?
J'ai été président d'un club il y a quelques années, et nous n'avons jamais pu avoir des tarifs si faibles, bien que aucun salarié !
Bravo pour votre gestion.
Avatar de l'utilisateur
Michel Blondeau
 
Messages: 175
Inscription: Mardi 18 Septembre 2007 22:03
Aérodrome: Brioude
Activité/licences: Avion Planeur ULM

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Manu le Jeudi 28 Janvier 2021 14:45

Tous les avions sont assurés casse, on est agréé Part M G+I et F pour la maintenance, une subvention jusqu'à l'an dernier de 500 € par an. Mais tout est bénévole, gestion de l'asso, mécanique, instruction. Du coup même avec ces tarifs on est dans le vert. Rien que sur la mécanique, 0 main d'oeuvre et prix coutant pour les pièces, ça allège très sérieusement la facture finale.

Les prix de l'heure sont calculés pour 1000 h par an, en 2019 on en a fait 1235, le prix de revient de l'heure a plongé et ça nous a permis d'avoir une petite réserve qui nous a bien servi pour 2020, même si c'était pas prévu.

Pour 2021 on n'a pas répercuté l'augmentation des taxes sur le carburant sur l'heure de vol (pour l'instant du moins, on ajuste assez rapidement s'il y a besoin).

Il y a eu des réflexions pour se séparer d'un avion, ça fait riche 5 pour 1000 heures. Mais pour l'instant on garde les 5, même si certains ne font pas 100 h dans l'année.

Manu
Avatar de l'utilisateur
Manu
 
Messages: 9039
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 09:39
Localisation: Toulouse
Aérodrome: Gaillac - LFDG
Activité/licences: PPL - VV

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede FbS le Jeudi 28 Janvier 2021 15:04

Et sans doute des loyers pas trop chers pour vos locaux.....(on peut pas en dire autant en domaine ADP., surtout a Toussus, ou le mètre carré est bien facturé a un prix...parisien !..). Et aussi des taxes d'attero (même au forfait, c'est pas donné ici non plus)
FbS
 
Messages: 4132
Inscription: Jeudi 9 Juin 2011 14:23
Aérodrome: LFPN - Toussus
Activité/licences: ATPL con et gelé, FI-A(R) et part66 de clef de 12

Re: Réduction de prix du PPL.

Messagede Manu le Jeudi 28 Janvier 2021 15:23

Ca et le fait qu'on est gestionnaires du terrain, c'est vrai que ça aide.

Manu
Avatar de l'utilisateur
Manu
 
Messages: 9039
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 09:39
Localisation: Toulouse
Aérodrome: Gaillac - LFDG
Activité/licences: PPL - VV

Précédente

Retourner vers En l'air, autour de ce qui vole

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 [Bot] et 123 invités