Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

L'aviation légère et l'aviation en général, pour les pilotes et élèves-pilotes privés, mais aussi tous les amoureux de l'aviation. Les membres inscrits ont aussi accès au "Bar de l'aéroclub".

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede teubreu le Samedi 14 Mars 2020 11:21

Aviathor a écrit:Donc, que sa qualification SEP EASA soit en cours de validité ou non, il pouvait effectuer le vol en utilisant ses privilèges américains à condition d'avoir les "complex endorsement" et "high-performance endorsement".

Que plus est, à moins d'avoir une restriction explicite sur sa licence FAA, il a le privilège de vol de nuit.

En fait non.
Ailleurs qu'en Europe si le pays tiers est d'accord pourquoi pas.
Mais l'EASA limite les privilèges octroyés par la FAA dans son espace aérien.

Both the EASA and CAA stated that, whilst operating in EASA-regulated airspace on a piggyback FAA licence, a licence holder must comply with EASA regulatory requirements with regards to the underlying EASA licence privileges. For example, a pilot cannot fly an aircraft without a valid class or type rating as required by EASA, or fly at night without completing the night flying training under Part-FCL.810. A pilot may not exercise the privileges of an FAA PPL issued on the basis of an EASA licence unless the underlying EASA licence is valid and contains the ratings and/or training required under EASA rules. In effect such a pilot when operating using a piggyback FAA PPL must comply with both the rules of Part 61 and those of EASA Part FCL, whichever are the most restricting.


Cela est cohérent cette interprétation de la FAA.
Elle dit bien qu'autant qu'elle est concernée, elle ne voit pas d'objection à faire ce que tu dis. Cependant libre au pays concerné d'imposer des restrictions supplémentaires dans son espace aérien :

In providing this response, the FAA notes that our interpretation addresses only the requirements to operate a U.S.-registered aircraft under our regulations. Our conclusion in no way limits another country's ability to impose other pilot  certification requirements for flights operated within that country's airspace.

Cependant je recherche le texte EASA auquel l'AAIB fait référence, je ne l'ai pas trouvé tout de suite.
teubreu
 
Messages: 698
Inscription: Jeudi 22 Février 2018 11:46

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede Aviathor le Samedi 14 Mars 2020 12:50

teubreu a écrit:
Aviathor a écrit:Donc, que sa qualification SEP EASA soit en cours de validité ou non, il pouvait effectuer le vol en utilisant ses privilèges américains à condition d'avoir les "complex endorsement" et "high-performance endorsement".

Que plus est, à moins d'avoir une restriction explicite sur sa licence FAA, il a le privilège de vol de nuit.

En fait non.
Ailleurs qu'en Europe si le pays tiers est d'accord pourquoi pas.
Mais l'EASA limite les privilèges octroyés par la FAA dans son espace aérien.

Both the EASA and CAA stated that, whilst operating in EASA-regulated airspace on a piggyback FAA licence, a licence holder must comply with EASA regulatory requirements with regards to the underlying EASA licence privileges. For example, a pilot cannot fly an aircraft without a valid class or type rating as required by EASA, or fly at night without completing the night flying training under Part-FCL.810. A pilot may not exercise the privileges of an FAA PPL issued on the basis of an EASA licence unless the underlying EASA licence is valid and contains the ratings and/or training required under EASA rules. In effect such a pilot when operating using a piggyback FAA PPL must comply with both the rules of Part 61 and those of EASA Part FCL, whichever are the most restricting.


Cela est cohérent cette interprétation de la FAA.
Elle dit bien qu'autant qu'elle est concernée, elle ne voit pas d'objection à faire ce que tu dis.


Donc, nous sommes bien d'accords sur le fait que cette interprétation va dans mon sens. Il y a d'ailleurs plusieurs autres interprétations similaires du Legal Counsel, dont Krausz.

dont
In other words the pilot is subject to the restrictions and limitations that appear on the face of the US certificate or foreign pilot license. The language does not include the entirety of regulatory requirements of the foreign State since the holder of the 61.75 certificate is bound by the US regulatory requirements to exercise the privileges of the US certificate.

Cela signifie que avec un "certificat" 61.75 et une SEL (Single-Engine Land), on peut piloter un Cessna Silver Eagle (mono-turbine).

teubreu a écrit:Cependant libre au pays concerné d'imposer des restrictions supplémentaires dans son espace aérien :

In providing this response, the FAA notes that our interpretation addresses only the requirements to operate a U.S.-registered aircraft under our regulations. Our conclusion in no way limits another country's ability to impose other pilot  certification requirements for flights operated within that country's airspace.

Cependant je recherche le texte EASA auquel l'AAIB fait référence, je ne l'ai pas trouvé tout de suite.


Je vais essayer de t'aider.

La "Basic regulation" exige que les pilotes, quelle que soit leur nationalité, résidant dans l'Union (à interpréter comme pays où s'applique la réglementation EASA), aient les qualification EASA nécessaires à la conduite du vol. Le seul hic est que la réglementation permet à chaque pays de déroger à cette règle. La France, par exemple, à diligemment communiqué sa dérogation à EASA à chaque échéance depuis Avril 2012. La Grande Bretagne aussi, jusqu'au 8 Avril 2017, juste au moment de AeroExpo à Friedrichshaven où des pilotes sont restés bloqués en Allemagne faute de pouvoir rentrer. La Grande Bretagne a repoussé l'échéance d'une ou deux semaines pour pouvoir permettre à leurs résidants de rentrer. Ils ont depuis exigé un recensement des pilotes détenteurs de licences de pays tiers afin de pouvoir continuer à exercer les privilèges de ces licences.

Jusqu'à 2017 l'échéance était repoussée chaque fois pour une période de 2 ans. En 2017 le parlement Européen n'a pas voté la reconduction de la possibilité de déroger à temps, et la mesure est donc entrée en vigueur, jusqu'à l'adoption d'une reconduction pour un an.

Voici un tableau indiquant les pays qui ont fait un "opt-out" de 1178/2011 article 12(4) et qui autorisent donc les résidants, détenteurs de licences de pays tiers, à continuer à voler en UE: https://www.easa.europa.eu/sites/defaul ... 0logo.xlsx

Notez que la GB indique "case-by-case" (depuis 2017) par ce que chaque pilote détenteur d'une licence d'un pays tiers doit se déclarer auprès de l'autorité afin de pouvoir le faire.
Dernière édition par Aviathor le Samedi 14 Mars 2020 16:07, édité 3 fois.
Aviathor
 
Messages: 2122
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede chibani le Samedi 14 Mars 2020 15:26

Serge
Avatar de l'utilisateur
chibani
 
Messages: 836
Inscription: Lundi 27 Avril 2009 15:42
Aérodrome: Chavenay
Activité/licences: PPL - ULM

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede A7700 le Samedi 14 Mars 2020 15:55


Dernière édition par A7700 le Dimanche 15 Mars 2020 01:20, édité 1 fois.
A7700
 
Messages: 673
Inscription: Samedi 11 Juillet 2009 11:24

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede A7700 le Samedi 14 Mars 2020 15:55

chibani a écrit:https://www.lemonde.fr/football/article/2020/03/13/mort-d-emiliano-sala-le-pilote-a-perdu-le-controle-et-man-uvre-a-une-vitesse-trop-rapide-selon-les-enqueteurs-britanniques_6033008_1616938.html


"Le pilote a perdu le contrôle.... et manœuvré a une vitesse trop rapide...." .....s'il  a manœuvré c'est qu'il n'avait pas "perdu" le contrôle ou bien la sémantique du compte rendu prend des raccourcis....


A7700
 
Messages: 673
Inscription: Samedi 11 Juillet 2009 11:24

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede Gérard LAMBERT le Samedi 14 Mars 2020 16:21

En remettant les éléments que je comprend dans l'ordre avec du conditionnel : Intoxication au CO, l'avion n'a plus de pilote se met en survitesse se disloque.

La question que je me pose c'est quel est le meilleur moyen de se prévenir efficacement. J'ai bien une pastille mais on a pas les yeux dessus et il n'est pas souvent dans le circuit visuel, les détecteurs électronique avec alarme sont-ils fiables ?

Les autres points sont aussi intéressant et vont alimenter l'instruction et faire le bonheur des avocats.
Avatar de l'utilisateur
Gérard LAMBERT
 
Messages: 66
Inscription: Mardi 4 Novembre 2008 12:24
Localisation: Nangis
Aérodrome: Nangis
Activité/licences: PPL

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede Aviathor le Samedi 14 Mars 2020 16:32

Plein de solutions...

Je n'ai jamais fait confiance aux pastilles. Elles ont une durée de vie très limitée, et ne sont pas fiables.
Aviathor
 
Messages: 2122
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede wilbur le Samedi 14 Mars 2020 16:43

Il a sans doute du subir les effets d'une intoxication au CO2, et un autre pilote, dûment qualifié l'aurait probablement été tout autant.


Pourtant je maintiens que juridiquement, ce qui fera toute la différence, ce que retiendra un juge , c'est que n'y l'avion, ni lui n'étaient habilité à réaliser un vol commercial de nuit dans les conditions météo du moment!

Tout le reste ......
Avatar de l'utilisateur
wilbur
 
Messages: 2861
Inscription: Jeudi 27 Novembre 2008 14:34
Localisation: EN L'AIR OU AU SOL MAIS AVEC LES YEUX EN L'AIR
Aérodrome: Toussus l'hiver/ Corté l'été+ Bastia, Ajaccio
Activité/licences: BB/PPL A/ VFRN/ VP RU / ULM 3AXES

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede Aviathor le Samedi 14 Mars 2020 17:05

Voici un article, un peu ancien, qui contient un tableau des symptômes en fonction de la concentration de CO

De mémoire, il me semble que mon détecteur de CO se déclenche à partir de 70 ppm.
Aviathor
 
Messages: 2122
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede JaÇum le Samedi 14 Mars 2020 17:54

J"ai trouvé bien moins "dispendieux":

https://www.amazon.fr/dp/B018GORC8O/?co ... _lig_dp_it
Tout le monde voit quand j'ai bu, personne ne voit quand j'ai soif.
Avatar de l'utilisateur
JaÇum
 
Messages: 137
Inscription: Dimanche 19 Août 2018 08:35

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede Daniel DENIS le Samedi 14 Mars 2020 18:11

Bob a écrit:Ce ne sont pas les qualifications qui font voler l'avion, mais les compétences du pilote.


Pas sûr que les avocats, procureurs, assureurs et autres juges soient d'accord avec ça. Dans ce cas, de toute façon, le pilote n'était ni qualifié ni compétent.
Avatar de l'utilisateur
Daniel DENIS
 
Messages: 911
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 22:10
Localisation: Avranches en Normandie
Aérodrome: LFRW

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede teubreu le Samedi 14 Mars 2020 18:33

Aviathor a écrit:Donc, nous sommes bien d'accords sur le fait que cette interprétation va dans mon sens. Il y a d'ailleurs plusieurs autres interprétations similaires du Legal Counsel, dont Krausz.


Mais cela ne concerne que la partie US du problème, pas les restrictions des pays survolés sur laquelle la FAA n'a pas à donner son avis.
Elle dit même clairement que les Etats ont toute latitude pour imposer des règles supplémentaires, cf au-dessus.
teubreu
 
Messages: 698
Inscription: Jeudi 22 Février 2018 11:46

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede Aviathor le Samedi 14 Mars 2020 19:03

teubreu a écrit:Mais cela ne concerne que la partie US du problème, pas les restrictions des pays survolés sur laquelle la FAA n'a pas à donner son avis.
Elle dit même clairement que les Etats ont toute latitude pour imposer des règles supplémentaires, cf au-dessus.


FAR 61 et Part-FCL ne concernent pas les espaces aériens mais les privilèges des licences. La France, ainsi qu'un certain nombre d'autres pays, ont appliqué le droit à la dérogation de l'obligation de licence EASA, et GB l'ont fait partiellement. Tant que la possibilité de opt-out selon 1178/2011 12(4) existera, que l'on se trouve dans un des pays appliquant la dérogation (opt-out), et que l'on détient une licence émise par un pays appliquant la dérogation, et que dans le cas de GB on a fait la formalité requise pour en bénéficier, il n'y a pas de doute que l'on peut exercer les privilèges d'une licence d'un pays tiers, dans un avion immatriculé dans un pays tiers.

Et si l'on n'est pas résident de l'Union, on peut exercer les privilèges de n'importe quelle licence d'un pays tiers, à bord d'un avion du même pays tiers signataire de la convention de Chicago, dans les espaces aériens de tous les pays signataires des accords de Chicago.

A titre personnel j'ai sauté sur l'occasion de convertir mon IR FAA en EASA en prévision de l'entrée en vigueur définitive de l'obligation de détenir des qualification EASA, dès qu'elle s'est présentée, mais elle n'arrête pas d'être reportée...Image soit-disant dans l'attente de la finalisation des accords bi-latéraux US-EASA sur les licences.
Dernière édition par Aviathor le Samedi 14 Mars 2020 19:13, édité 2 fois.
Aviathor
 
Messages: 2122
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede Max8992 le Samedi 14 Mars 2020 19:10

JaÇum a écrit:J"ai trouvé bien moins "dispendieux":

https://www.amazon.fr/dp/B018GORC8O/?co ... _lig_dp_it


13cm x 13cm x 4cm… Pas de place pour le mettre Image J'en ai cherché un petit mais pas trouvé Image
Max8992
 
Messages: 2461
Inscription: Mercredi 6 Avril 2011 18:41
Aérodrome: LFLA
Activité/licences: PPL SEP, ULM

Re: le raport d'accident de l'avion d'Emiliano Sala

Messagede dob le Samedi 14 Mars 2020 19:17

Essaye en pendentif Image
Avatar de l'utilisateur
dob
 
Messages: 5227
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 22:44
Aérodrome: Saint Cyr, Toussus
Activité/licences: PPL, ULM xyz

PrécédenteSuivante

Retourner vers En l'air, autour de ce qui vole

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: fg_vauc, hijacker, Kurt phinal, Majestic-12 [Bot], manitou90, nowak, Patrick BLONDY et 80 invités