Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Les coulisses d'un exploit de cent ans déjà

L'aviation légère et l'aviation en général, pour les pilotes et élèves-pilotes privés, mais aussi tous les amoureux de l'aviation. Les membres inscrits ont aussi accès au "Bar de l'aéroclub".

Les coulisses d'un exploit de cent ans déjà

Messagede Delépine le Mardi 29 Octobre 2019 23:19

Extrait de l'Illustration du 16 août 1919

Pour rendre la lecture plus intéressante un anachronisme assez difficile à trouver a été glissé dans le texte. Sera-t-il découvert ?



Avant d'accomplir son téméraire exploit, le jeune aviateur Charles Godefroy était venu nous faire part de son projet, en nous proposant de convenir avec nous du jour et de l'heure de sa réalisation. Nous aurions ainsi le privilège de photographier son passage sous l'Arc de Triomphe. Il paraissait fort décidé - il l'était en effet - et fut un peu étonné de notre refus. N'éprouvant lui-même, à ce moment, aucune crainte d'accident, il ne pouvait comprendre que nous nous serions fait un cas de conscience d'encourager, de patronner, en quelque sorte, une entreprise qui nous paraissait, à nous, fort périlleuse, pour son auteur d'abord et peut-être pour des spectateurs involontaires, que n'aurait même pas attiré vers l'Etoile-Charles-de-Gaulle la curiosité, puisque le secret devait être gardé.

Deux jours après, le 7 août, les journaux du soir nous apprenaient qu'à 7 h. 30 du matin, Godefroy, montant un biplan militaire Nieuport, était passé en plein vol, avec succès mais non sans émotions, sous l'Arc de l'Etoile, devant les objectifs d'un photographe et de trois opérateurs de cinéma. On applaudissait à tant d'audace et d'adresse, on se plaisait à voir dans cet exploit une revanche de l'aviation, sacrifiée dans le défile du 14 juillet, mais on blâmait aussi l'imprudence commise, que l'intéressé avouait lui-même en racontant le lendemain dans le Petit Journal "les quelques minutes qui auraient pu le conduire directement au cimetière ". En voyant se dérouler l'excellent film pris par Pathé-Journal (la Préfecture de police a cru devoir en interdire la projection sous les yeux du public), il avait revécu l'angoissante seconde où, ballotté par des remous, il s'était engouffré, à 150 à l'heure, avec son appareil de 9 mètres d'envergure, sous l'arche de 14 m. 62 de largeur ; il ne recommencera pas et n'aura sans doute pas d'imitateurs.



Le texte est accompagné de six excellentes vues prises par les opérateurs du Pathé-Journal, mais ne sachant pas passer d'images avec le nouveau système, je n'en mettrai pas.
envergure du Rallye : 9,74 m
envergure du Cap 10 : 9,06 m
L'important n'est pas de gagner mais de participer (général Gamelin)

Pourquoi les vieux n'entendent-ils bien que de près alors qu'ils ne voient bien que de loin ?


http://ruthenium.eklablog.com/fictions- ... -c18130253
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 5903
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: Les coulisses d'un exploit de cent ans déjà

Messagede wilbur le Mardi 29 Octobre 2019 23:42

Delépine a écrit:Extrait de l'Illustration du 16 août 1919

Pour rendre la lecture plus intéressante un anachronisme assez difficile à trouver a été glissé dans le texte. Sera-t-il découvert ?



Avant d'accomplir son téméraire exploit, le jeune aviateur Charles Godefroy était venu nous faire part de son projet, en nous proposant de convenir avec nous du jour et de l'heure de sa réalisation. Nous aurions ainsi le privilège de photographier son passage sous l'Arc de Triomphe. Il paraissait fort décidé - il l'était en effet - et fut un peu étonné de notre refus. N'éprouvant lui-même, à ce moment, aucune crainte d'accident, il ne pouvait comprendre que nous nous serions fait un cas de conscience d'encourager, de patronner, en quelque sorte, une entreprise qui nous paraissait, à nous, fort périlleuse, pour son auteur d'abord et peut-être pour des spectateurs involontaires, que n'aurait même pas attiré vers l'Etoile-Charles-de-Gaulle la curiosité, puisque le secret devait être gardé.



La place de l'étoile ne s'appelle pas Charles de Gaulle, juste la station de métro et surtout pas à l'époque ou volais les Nieuport! Image


Il passa sous l'arc de triomphe le 7 août 1919.
Avatar de l'utilisateur
wilbur
 
Messages: 2905
Inscription: Jeudi 27 Novembre 2008 14:34
Localisation: EN L'AIR OU AU SOL MAIS AVEC LES YEUX EN L'AIR
Aérodrome: Toussus l'hiver/ Corté l'été+ Bastia, Ajaccio
Activité/licences: BB/PPL A/ VFRN/ VP RU / ULM 3AXES

Re: Les coulisses d'un exploit de cent ans déjà

Messagede THEO le Mercredi 30 Octobre 2019 08:54

Delépine a écrit:

il ne recommencera pas et n'aura sans doute pas d'imitateurs.



Donnez un bel engin volant qui peut pourtant conquérir les cieux, et le pilote qui n'est qu'un grand gamin, ne résistera pas à se fourrer dans un trou de souris.

En 1981, Alain Marchand réédite avec un Rallye 100cv.

En 1954, Jean-Marie Beynet s'introduit au fond des gorges du Verdon.

Dans les années 90, Yves Duval se fait les arches d'Etretat en Cricri. Aujourd'hui, la mode est à le refaire avec des drones.

Je ne sais plus qui traversait un hangar aux portes ouvertes en vol sur le dos.

Quand aux chuteurs en wingsuit, ils se fourrent dans des trous de souris en montagne.
Tout ça, bien sûr, amplement filmé ou photographié ...

J'en connais aussi qui passaient autrefois la faille du Coup de Sabre entre l'Ailefroide et le Pelvoux dans les Ecrins sur la tranche en planeur.

Quant au nombre d'acrobates qui sont passés sous des ponts, on ne se risque pas à les compter.

Des grands gamins, je vous dis.
Avatar de l'utilisateur
THEO
 
Messages: 733
Inscription: Lundi 4 Février 2008 09:29
Localisation: Draguignan (83)
Aérodrome: Fayence LFMF
Activité/licences: Planeur, avion, ULM


Retourner vers En l'air, autour de ce qui vole

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: benjamone, Cirrus-69, Google [Bot], Julien78510, Kurt phinal, mbianco, mbrunet, miky, PPG, pspl, Richard78, zoiseau et 40 invités