Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

L'aviation légère et l'aviation en général, pour les pilotes et élèves-pilotes privés, mais aussi tous les amoureux de l'aviation. Les membres inscrits ont aussi accès au "Bar de l'aéroclub".

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede Philippe Warter le Vendredi 6 Septembre 2019 20:15

On n'est pas plus formé à utiliser un terrain IFR avec un brevet PPL (TT à l'époque) qu'avec un brevet ULM, je vous rassure.

Il y a un peu plus de 40 ans de cela, j'ai appris à piloter un petit avion monomoteur, sur un terrain strictement VFR de jour (Lognes).
Une fois lâché, j'ai effectué 3 navigations en double.
Reims, Troyes et Rouen (il y avait le transit du Bourget à cette époque, donc c'était rapide).
Puis je les ai refaites en solo.
Après ça, test TT (Bourges avec déroutement).
Et je peux vous assurer que j'ignorais totalement, à cette époque, que ces terrains avaient des procédures IFR.
Forcément, j'ignorais ce que cela aurait impliqué si jamais un trafic IFR avait montré le bout de son nez.
De même, je ne voyais pas la différence entre le contrôle de Lognes et de Rouen et les AFIS de Troyes et Reims.
Dans tous, les cas, je faisais ce qu'on me demandait.

Et je voudrais bien savoir ce que fait un Grand Pilote comme Manu, lorsque un IFR se pointe sur son terrain.

Tout ceci ne répond pas à mon interrogation, et j'avoue que ça m'embête un peu.
En effet, la population des pilotes d'ulm est très hétérogène.
Il y a notamment un nombre non négligeable de pilotes 3-axes ou autogire qui sont d'anciens pilotes de ligne, et qui font de l'ulm par plaisir, ne voulant plus s'ennuyer avec les contraintes de l'aviation certifiée.
Au bout de 40 ans de carrière, ça peut se comprendre.
Et forcément, il y en a une paire qui viennent de me demander le bout de papier idoine.
Je me vois très mal leur demander de faire un touché à Melun sous mon contrôle, vu qu'ils sont cent fois plus aptes que moi à gérer un hypothétique trafic IFR qui passerait dans le coin.
Je précise que même à la DSAC locale (Athis-Mons), on n'a pas la réponse.
Les signatures sur les forums internet sont souvent apocryphes. Jules César.
Avatar de l'utilisateur
Philippe Warter
 
Messages: 13133
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:11
Aérodrome: Meaux/Nangis
Activité/licences: IULM AUTOGIRE PPL

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede Andre Tissot le Vendredi 6 Septembre 2019 20:22

Daniel a écrit:Je parle de l'autorisation pour un ULM de fréquenter un aérodrome ayant publié une procédures IFR. Le circuit ULM publié par certain AD généralement plus bas donc plus court que le circuit avion c’est autre chose et un autre débat ....

Et ben voilà ...
Suffit d'être précis  Image
S'il y a un circuit ULM, on le suit, s'il n'y en a pas, on suit le circuit publié.
Avatar de l'utilisateur
Andre Tissot
 
Messages: 176
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 22:34
Localisation: Morestel
Aérodrome: LFHI
Activité/licences: Avion ULM

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede Daniel le Vendredi 6 Septembre 2019 22:01

Exactement !... rien de nouveau la dedans !
Daniel
Avatar de l'utilisateur
Daniel
 
Messages: 102
Inscription: Mardi 9 Octobre 2007 18:27
Localisation: Verticale mon clavier à 1 clic de vos installations
Aérodrome: LFBP/LFDB
Activité/licences: VV/PPL/ULM

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede dob le Vendredi 6 Septembre 2019 23:55

La base incontournable, c'est quand même d'être capable pour tout pilote en VFR, ULM ou PPL, d'écouter la fréquence de l'aérodrome, en particulier en auto-info, et de céder la priorité à un trafic IFR qui s'annonce établi sur le glide.
Avatar de l'utilisateur
dob
 
Messages: 5175
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 22:44
Aérodrome: Saint Cyr, Toussus
Activité/licences: PPL, ULM xyz

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede JAimeLesAvions le Samedi 7 Septembre 2019 08:41

Je pense que c'est plus facile et plus rentable pour une école de faire un vol en double, et que c'est pour ça que tu es le seul IULM à poser la question
(Je pense aux anglais, qui, dans plein de clubs imposent un voyage en double vers le Touquet avant d'autoriser quelqu'un à traverser la manche, alors qu'aucune formation n'est obligatoire, et qu'une formation au sol sérieuse est largement suffisante)

J'ai lu l'arrêté du 12 juillet. Il ne fait référence à aucun autre texte (parfois il y a des rapports ou des études) qui permettent de savoir ce qu'il doit y avoir dans le programme ou de savoir s'il faut un vol.
Rien n'obligeant un vol, je ne vois pas pourquoi il faudrait en faire un
Si je devais délivrer une telle attestation, je ferais un programme écrit avec des items, et un compte rendu d'interrogation orale sur les items signé par l'élève, avec à chaque fois des cases permettant l'évaluation (comme en ATO), et je délivreras l'attestation en gardant mon dossier (bien sûr après avoir établi une politique de conservation des données personnelles en application du règlement RGPD (haha))

Les ancien pilotes de ligne n'ont pas besoin de l'attestation car l'arrêté dit qu'on peut justifier son aptitude par
"la détention d'une qualification de radiotéléphonie au titre d'une licence de pilotage valide pour toute autre catégorie d'aéronef ". La licence de pilote de ligne n'expire pas, seules les qualifications expirent. La qualification de radiotéléphonie non plus. Donc ils n'ont pas besoin d'attestation, mais il faut qu'ils aient leur vielle licence sur eux.
JAimeLesAvions
 
Messages: 1213
Inscription: Lundi 11 Janvier 2010 19:18
Activité/licences: Avion, hélicoptère, planeur, ULM, tout ce qui vole

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede Delépine le Samedi 7 Septembre 2019 08:55

JAimeLesAvions a écrit: Donc ils n'ont pas besoin d'attestation, mais il faut qu'ils aient leur vielle licence sur eux.


Si je remettais une radio sur mon avionnette je devrais me promener dedans avec ma licence TT ? (non renouvelée depuis 1994)
Je n'y ai jamais pensé quand brièvement j'ai eu une radio, vite abandonnée, ne supportant plus d'entendre jacasser sur 123,5 tout le monde dans un rayon de deux cents kilomètres.
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 5320
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede Delépine le Samedi 7 Septembre 2019 08:55

JAimeLesAvions a écrit: Donc ils n'ont pas besoin d'attestation, mais il faut qu'ils aient leur vielle licence sur eux.


Si je remettais une radio sur mon avionnette je devrais me promener dedans avec ma licence TT ? (non renouvelée depuis 1994)
Je n'y ai jamais pensé quand brièvement j'ai eu une radio, vite abandonnée, ne supportant plus d'entendre jacasser sur 123,5 tout le monde dans un rayon de deux cents kilomètres.
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 5320
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede Philippe Warter le Samedi 7 Septembre 2019 11:28

Jaimelesavions, je pense que ta réponse concernant l'obligation d'un vol est actuellement la bonne, jusqu'à preuve du contraire, preuve qu'aujourd'hui personne n'a l'air de posséder.

"La licence de pilote de ligne n'expire pas, seules les qualifications expirent. La qualification de radiotéléphonie non plus."
Par contre je relève une contradiction à cet endroit : les qualifications expirent ou pas?
Pour moi elles expirent. Du coup, y a-t-il une exception pour la qualification de radiotéléphonie?

Delépine, tu n'as rien à craindre. Si tu n'as pas de radio, tu ne peux pas te rendre sur un terrain IFR.
A moins qu'un tel terrain ne comporte pas la mention Radio obligatoire dans la VAC, ce qui m'a pour l'instant échappé.
Les signatures sur les forums internet sont souvent apocryphes. Jules César.
Avatar de l'utilisateur
Philippe Warter
 
Messages: 13133
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:11
Aérodrome: Meaux/Nangis
Activité/licences: IULM AUTOGIRE PPL

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede PhM le Samedi 7 Septembre 2019 13:32

Philippe Warter a écrit:Delépine, tu n'as rien à craindre. Si tu n'as pas de radio, tu ne peux pas te rendre sur un terrain IFR.

Je pense que Délépine est conscient de sa condition et n’ambitionne pas de se poser sur un terrain IFR avec son avionnette. S’il le faisait, il choisirait le parking automobile en dehors du terrain. Sauf si le parking est payant.

(Humour au 2ème degré masquant mon respect pour l’homme et sa machine)
PhM
Avatar de l'utilisateur
PhM
 
Messages: 1721
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:18
Localisation: Bécon Les "Tuyères"
Aérodrome: Toussus "l'Ignoble"
Activité/licences: ex TT, PPL, IR outre-Atlantique

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede chibani le Samedi 7 Septembre 2019 22:45

Ca dépend si on parle d ulm type caisse à savon avec moteur de tondeuse à gazon ou d ulm fiables avec moteur rotax, qui n ont pas plus de raison de tomber en panne que les même rotax montés sur avions. A la maintenance près.
Sinon pour rester ds ton cône de sécurité il te faut tjs rester verticale du terrain?
JaÇum a écrit:

On est tous à la merci d une panne moteur.

Ce n est pas une raison pour ne pas respecter les circuits et les pentes indiquees dans les cartes d aérodrome.[/quote]

Quid du "Cône de sécurité" alors ?

Jusque là sur les terrains contrôlés ou AFIS, en précisant que l'on est ULM (même si c'est indiqué dans l'indicatif radio) cela s'est toujours bien passé pour un circuit plus court.
Il m'a même été proposé à Étampes de raccourcir le plus possible le vent arrière et l'étape de base affin de passer avant un Avion déjà en finale !!!

Bref j'y vois encore un truc à malmener les diptères.[/quote]
Serge
Avatar de l'utilisateur
chibani
 
Messages: 784
Inscription: Lundi 27 Avril 2009 15:42
Aérodrome: Chavenay Megève
Activité/licences: PPL - ULM

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede PhM le Dimanche 8 Septembre 2019 07:18

N’ayant aucune expérience ULM (ou si peu en tant que passager), je suis étonné des précautions prises pour raccourcir les trajectoires dans la crainte d’une panne. Si le moteur vous a amené de A à B, il devrait pouvoir vous permettre de respecter un tour de piste normal, non ? Les occurrences d’accidents me semblent alors plus fortes en tentant de raccourcir un TDP et couper la route à un avion en finale. Je suis étonné...
PhM
Avatar de l'utilisateur
PhM
 
Messages: 1721
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:18
Localisation: Bécon Les "Tuyères"
Aérodrome: Toussus "l'Ignoble"
Activité/licences: ex TT, PPL, IR outre-Atlantique

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede Gilles131 le Dimanche 8 Septembre 2019 07:49

PhM a écrit:N’ayant aucune expérience ULM (ou si peu en tant que passager), je suis étonné des précautions prises pour raccourcir les trajectoires dans la crainte d’une panne. Si le moteur vous a amené de A à B, il devrait pouvoir vous permettre de respecter un tour de piste normal, non ?

Ben oui... Si la panne moteur est à ce point redoutée, il devrait être interdit de sortir du cône de finesse du terrain et toute navigation, même la plus modeste, proscrite.
Avatar de l'utilisateur
Gilles131
 
Messages: 5367
Inscription: Lundi 18 Novembre 2013 19:53
Activité/licences: Pilote de Bücker… et autres

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede Philippe Warter le Dimanche 8 Septembre 2019 08:52

Toutafé.
Ca date du temps des Rotax deux temps.

Un Rotax 912 ou dérivé a le même potentiel qu'un O200, la même puissance, est beaucoup moins lourd, consomme nettement moins, avec du SP98 50 cts moins cher que la 100 LL.

Ce sont les vieux de la vieille qui font TOUTES leurs approches tout réduit, ce qui a beaucoup d'inconvénients.
Manque de précision, manque d'homogénéïté des pentes y compris entre ULM (un VL3 et un Maestro n'ont pas du tout la même finesse).

Ce que je préconise :
- apprendre les atterrissages tout réduit, c'est forcément utile, et c'est aussi ce qu'on fait lors de l'apprentissage de l'encadrement.
Pour continuer à s'entraîner, privilégier les atterrissages sur piste ulm.
- apprendre les atterrissages au moteur sur pente à 5%, à utiliser sur les pistes où les autres aéronefs se posent ainsi, soit l'immense majorité des aérodromes répertoriés.
A noter que ce type d'approche fonctionne également en autogire, mais forcément plus difficile à réaliser compte tenu de la finesse de l'engin.

Exemple : à Nangis on dispose d'une piste ulm de 280 m, parfaite pour les entraînements des ulm.
Et pour les deux autres, herbe et dure, on fait comme les autres utilisateurs : plan à 5% au moteur.

Ceci n'a rien à voir avec la vitesse en TDP. Un J3 est à 100 km/h en vent arrière, un Régent à 150 km/h, et un Nynja à 125 km/h.
Tous doivent pouvoir se poser sans se marcher dessus. Gérer ce genre d'écart de performance n'est qu'un des nombreux objectifs de la formation.
Les signatures sur les forums internet sont souvent apocryphes. Jules César.
Avatar de l'utilisateur
Philippe Warter
 
Messages: 13133
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:11
Aérodrome: Meaux/Nangis
Activité/licences: IULM AUTOGIRE PPL

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede Tonio le Dimanche 8 Septembre 2019 12:19

Pas fana des approches sur des pentes à 5% tirées par le moteur.


Je préfère les approches sur une pente de plané tout réduit, car il y a plus de sécurité pour l'appel et son équipage
Cf enseignement FFPLUM qui s'accompagne de poser moteur réellement coupé (ce qui les premières fois n'a rien à voir avec du tout réduit)
Les instructeurs "avion" me disent que c'est la pente de plané qui était enseignée autrefois.

Maintenant, si la piste et la finale font Xkm de long, sont prévues peu des approches de bi réacteurs, c'est différent
Là, pour ne pas ralentir les autres et avoir une pente à 5%, il m'arrive de faire tout le tour de piste à vitesse de croisière et de préparer l'appareil en très très courte finale, car, il y avait suffisamment d'espace pour le faire

Mais, ces approches sont contraires à ce qui est enseigné "préparation de l'appel en base avec volets sortis, finale que la pente de plané..."

Tour est affaire de compromis
Tonio
 
Messages: 283
Inscription: Dimanche 4 Septembre 2011 16:53
Localisation: LFXU ou Tunis
Aérodrome: LFXU
Activité/licences: ULM

Re: Arrêté du 12 juillet 2019 : spécifique ULM

Messagede chibani le Dimanche 8 Septembre 2019 13:45

Tonio a écrit:Pas fana des approches sur des pentes à 5% tirées par le moteur.


Je préfère les approches sur une pente de plané tout réduit, car il y a plus de sécurité pour l'appel et son équipage
Cf enseignement FFPLUM qui s'accompagne de poser moteur réellement coupé (ce qui les premières fois n'a rien à voir avec du tout réduit)
Les instructeurs "avion" me disent que c'est la pente de plané qui était enseignée autrefois.

Maintenant, si la piste et la finale font Xkm de long, sont prévues peu des approches de bi réacteurs,  c'est différent
Là, pour ne pas ralentir les autres et avoir une pente à 5%, il m'arrive de faire tout le tour de piste à vitesse de croisière et de préparer l'appareil en très très courte finale, car, il y avait suffisamment d'espace pour le faire

Mais, ces approches sont contraires à ce qui est enseigné "préparation de l'appel en base avec volets sortis,  finale que la pente de plané..."

Tour est affaire de compromis


Lire le poste précédent de Phil Warter qui est instructeur ULM.
Serge
Avatar de l'utilisateur
chibani
 
Messages: 784
Inscription: Lundi 27 Avril 2009 15:42
Aérodrome: Chavenay Megève
Activité/licences: PPL - ULM

PrécédenteSuivante

Retourner vers En l'air, autour de ce qui vole

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: charlie*, E.T., Google [Bot] et 23 invités