Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Encore un REX savoureux - DR400-180

L'aviation légère et l'aviation en général, pour les pilotes et élèves-pilotes privés, mais aussi tous les amoureux de l'aviation. Les membres inscrits ont aussi accès au "Bar de l'aéroclub".

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede Gilles131 le Mardi 5 Mars 2019 17:56

Leon Robin a écrit:on a fait réaliser en impression 3D une poignée qui s'installe en haut de la pipette

C'est riche! Image
D'autre auraient mis un bout de fil de fer
Avatar de l'utilisateur
Gilles131
 
Messages: 5095
Inscription: Lundi 18 Novembre 2013 19:53
Activité/licences: Pilote de Bücker… et autres

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede teubreu le Mardi 5 Mars 2019 18:02

Splitcat a écrit:
teubreu a écrit:Pourquoi pas, mais rien n'empêche pourtant de décoller avec le réservoir principal et un d'aile vides, et l'autre réservoir d'aile à 30L ? Donc ce cas est prévu par le constructeur.
Quand "on m'a raconté" quelque chose j'ai une forte tendance à ne pas le croire tant que je n'ai pas une explication du constructeur.

Ce qu'on remet en cause c'est justement cette procédure à laquelle on ne voit aucun avantage mais à laquelle on voit clairement une menace pour la sécurité. Procédure pas préconisée de la sorte par le constructeur je le rappelle.
Et la FFA préfère faire un commentaire lapidaire plutôt que proposer quelque chose de constructif au constructeur, ou à défaut aux clubs qui lui sont affiliés.Je n'en attendais pas plus d'eux mais bon...


Cette procédure n'est aucunement une menace pour la sécurité, en tout cas pas en elle-même.
La menace pour la sécurité c'est les pilotes qui décollent sans savoir ce qu'ils ont dans les différents réservoirs. Et surtout ceux qui décollent sans savoir s'ils ont assez.

Cette mesure est clairement une menace pour la sécurité, sauf dans le cas où l'on vient de faire le plein complet du réservoir soi-même, ce qui est une minorité des cas. A partir du moment où l'on ne peut pas effectuer de mesure directe dans ce réservoir il y a un risque d'avoir ce réservoir moins plein que prévu.

Splitcat a écrit:Donc charge à chaque exploitant de définir une méthode fiable pour décoller avec assez.

La méthode "décoller sur le principal" (même s'il est vide donc) est en contradiction avec le manuel de vol (et avec la sécurité), ceci sans justification valable.

Splitcat a écrit:
teubreu a écrit:Cela met en lumière la non-légitimité des aéroclubs à établir des règles sorties de nulle part.

Mais quand dans un club ce genre d'ineptie a été décidé par un gogo qui a cru un jour avoir une bonne idée, c'est un devoir de ne pas le suivre.

- Vu qu'on ne met pas à jour le manuel d'exploitation, on la joue perso, alors on ne va pas non plus faire de remontée d'informations au constructeur. Il manquera d'informations pour mettre à jour ses propres manuels.

La FFA (et le club) avaient justement une occasion en or de faire une remontée au constructeur avec ce REX. Ils n'ont pas l'air d'aller dans le sens de modifier leurs certitudes.

Enfin je ne recommande pas de faire une loi générale de ne pas suivre les règles édictées, mais je dis simplement que s'il doit y avoir des règles mises en place cela doit faire suite à une vraie étude. Ici ce n'est manifestement pas le cas puisqu'imposer un réservoir (indépendamment non seulement de son contenu théorique mais aussi du contenu réel, non mesurable facilement) fait courir les risques qu'on a évoqués sans aucun bénéfice.
teubreu
 
Messages: 547
Inscription: Jeudi 22 Février 2018 11:46

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede Splitcat le Mardi 5 Mars 2019 18:21

teubreu a écrit:
Splitcat a écrit:Donc charge à chaque exploitant de définir une méthode fiable pour décoller avec assez.

La méthode "décoller sur le principal" (même s'il est vide donc) est en contradiction avec le manuel de vol (et avec la sécurité), ceci sans justification valable.


C'est effectivement une faute de l'exploitant, mais elle doit être corrigée sans décrédibiliser le concept tout entier de consigne exploitant.
Splitcat
 
Messages: 1278
Inscription: Dimanche 7 Août 2016 21:41

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede teubreu le Mardi 5 Mars 2019 18:29

Splitcat a écrit:
teubreu a écrit:
Splitcat a écrit:Donc charge à chaque exploitant de définir une méthode fiable pour décoller avec assez.

La méthode "décoller sur le principal" (même s'il est vide donc) est en contradiction avec le manuel de vol (et avec la sécurité), ceci sans justification valable.


C'est effectivement une faute de l'exploitant, mais elle doit être corrigée sans décrédibiliser le concept tout entier de consigne exploitant.

Oui.

Ce qui me chagrine en lisant le commentaire FFA, c'est que la moralité est "en regardant le carnet de route on l'aurait évité" alors que non, il peut très bien avoir mal été renseigné.
La correction de procédure n'est pas envisagée, alors que c'est normalement l'intérêt principal d'un REX.
teubreu
 
Messages: 547
Inscription: Jeudi 22 Février 2018 11:46

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede Aviathor le Mardi 5 Mars 2019 19:24

Splitcat a écrit:C'est effectivement une faute de l'exploitant, mais elle doit être corrigée sans décrédibiliser le concept tout entier de consigne exploitant.


Le problème est que les aéroclubs se décrédibilisent eux-mêmes par la manière dont ils traitent les REX.
Aviathor
 
Messages: 1540
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede Leon Robin le Mardi 5 Mars 2019 21:59

Gilles131 a écrit:
Leon Robin a écrit:on a fait réaliser en impression 3D une poignée qui s'installe en haut de la pipette

C'est riche! Image
D'autre auraient mis un bout de fil de fer

On a essayé, ça ne tient pas et si on fait une gorge pour le faire tenir, ça casse.
Léon Robin, LFMD
" Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté à leur sécurité ne méritent ni l'une, ni l'autre " (d'après Benjamin Franklin)
Site de mon aéroclub : http://aeroclub-uaca.org
Avatar de l'utilisateur
Leon Robin
Défense des plateformes
 
Messages: 13696
Inscription: Mercredi 12 Septembre 2007 22:59
Aérodrome: Cannes-Mandelieu (LFMD)
Activité/licences: PPL (ex-TT transformé)

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede Leon Robin le Mardi 5 Mars 2019 22:01

teubreu a écrit:................. Ce qui me chagrine en lisant le commentaire FFA,...................

Où as-tu vu que la FFA commente les REX qui transitent par son système.
Renseigne-toi sur la procédure de traitement et de publication, puis on en reparle
Léon Robin, LFMD
" Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté à leur sécurité ne méritent ni l'une, ni l'autre " (d'après Benjamin Franklin)
Site de mon aéroclub : http://aeroclub-uaca.org
Avatar de l'utilisateur
Leon Robin
Défense des plateformes
 
Messages: 13696
Inscription: Mercredi 12 Septembre 2007 22:59
Aérodrome: Cannes-Mandelieu (LFMD)
Activité/licences: PPL (ex-TT transformé)

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede teubreu le Mardi 5 Mars 2019 22:14

Leon Robin a écrit:
teubreu a écrit:................. Ce qui me chagrine en lisant le commentaire FFA,...................

Où as-tu vu que la FFA commente les REX qui transitent par son système.
Renseigne-toi sur la procédure de traitement et de publication, puis on en reparle

C'est peut-être effectivement un membre du club, ce qui serait assez étonnant pour avoir un regard neutre sur le déroulé des évènements. Ca ne change rien au fond de mon message.
Toutes les autres fédérations du CNFAS font ainsi, la FFA fait bande à part ?
Enfin, tu remarqueras que j'ai ouvert un sujet pour me renseigner sur ces points, tu peux y contribuer si tu as des connaissances comme tu sembles l'indiquer.
teubreu
 
Messages: 547
Inscription: Jeudi 22 Février 2018 11:46

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede Leon Robin le Mercredi 6 Mars 2019 00:20

teubreu a écrit:.....................

Enfin, tu remarqueras que j'ai ouvert un sujet pour me renseigner sur ces points, tu peux y contribuer si tu as des connaissances comme tu sembles l'indiquer.

30"  sur Google avec l'argument "procedure REX FFA" donne ceci et cela en tête de liste
Léon Robin, LFMD
" Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté à leur sécurité ne méritent ni l'une, ni l'autre " (d'après Benjamin Franklin)
Site de mon aéroclub : http://aeroclub-uaca.org
Avatar de l'utilisateur
Leon Robin
Défense des plateformes
 
Messages: 13696
Inscription: Mercredi 12 Septembre 2007 22:59
Aérodrome: Cannes-Mandelieu (LFMD)
Activité/licences: PPL (ex-TT transformé)

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede Philippe Warter le Mercredi 6 Mars 2019 09:27

Indépendamment de la langue de bois des commentaires de certains (tous?) REX, il y a aussi la manière dont les pilotes se servent de leurs instruments, notamment du principal, celui qui est situé entre les deux oreilles.

Je n'ai jamais eu besoin qu'on me dise de sélectionner le réservoir avant quand l'arrière est vide. Et comme en cas de pb de panne électrique, seul l'avant alimente le carbu par gravité le nez en l'air, je n'ai jamais eu besoin qu'on me dise qu'il fallait garder de l'essence sur l'avant pour assurer l'atterrissage avec de la marge (remise de gaz ou déroutement). Et je n'ai pas ressenti le besoin de le faire savoir au concepteur, parce que j'ai toujours cru que c'était une manière évidente de procéder.
Si ce n'est pas le cas de tous, alors se pose le problème de la capacité à piloter, au sens complet du terme (ie pas simplement branler un manche, mais gérer un vol dans tous ses aspects).
Les signatures sur les forums internet sont souvent apocryphes. Jules César.
Avatar de l'utilisateur
Philippe Warter
 
Messages: 12831
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:11
Aérodrome: Meaux/Nangis
Activité/licences: IULM AUTOGIRE PPL

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede ambassadeur le Mercredi 6 Mars 2019 10:06

Philippe Warter a écrit:Indépendamment de la langue de bois des commentaires de certains (tous?) REX, il y a aussi la manière dont les pilotes se servent de leurs instruments, notamment du principal, celui qui est situé entre les deux oreilles.

Je n'ai jamais eu besoin qu'on me dise de sélectionner le réservoir avant quand l'arrière est vide. Et comme en cas de pb de panne électrique, seul l'avant alimente le carbu par gravité le nez en l'air, je n'ai jamais eu besoin qu'on me dise qu'il fallait garder de l'essence sur l'avant pour assurer l'atterrissage avec de la marge (remise de gaz ou déroutement). Et je n'ai pas ressenti le besoin de le faire savoir au concepteur, parce que j'ai toujours cru que c'était une manière évidente de procéder.
Si ce n'est pas le cas de tous, alors se pose le problème de la capacité à piloter, au sens complet du terme (ie pas simplement branler un manche, mais gérer un vol dans tous ses aspects).



Le carburateur est alimenté par gravité s'il n'y a pas de pompe à essence mécanique et, bien sur, en fonction de la position du réservoir !

(cas du D112 ou du  J3 par exemple).
ambassadeur
 
Messages: 392
Inscription: Vendredi 20 Avril 2018 11:30

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede Bob le Mercredi 6 Mars 2019 10:21

Les réservoirs avants du DR400 sont quasiment sous le moteur au sol, je ne vois pas comment ils pourraient alimenter le carbu en montée, par gravité en cas de panne de pompes !

Peut-être le réservoir arrière, plein,avec une assiette cabrée faible, pourrait le faire, mais pas évident du tout !
Avatar de l'utilisateur
Bob
 
Messages: 11283
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:05

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede Aviathor le Mercredi 6 Mars 2019 10:49

Philippe Warter a écrit:Indépendamment de la langue de bois des commentaires de certains (tous?) REX, il y a aussi la manière dont les pilotes se servent de leurs instruments, notamment du principal, celui qui est situé entre les deux oreilles.


Ca c'est savoureux!

Je suis tenté de dire qu'on a aussi le droit d'être en manque d'expérience, mais c'est dommage d'apprendre par la manière dure. Une vache étant la manière dure qui laisse des traces.

Dans le cas présent le pilote a cru qu'il y avait une quantité significative de carburant dans le principal. Peut-être que s'il avait croisé l'information des jauges avec le carnet de bord, il se serait rendu compte qu'il devait y avoir moins de carburant dans le principal que ce que montrait le carnet de bord. Peut-être. Mais on ne le saura jamais parce que personne n'a pris la peine d'essayer de comprendre, et que la conclusion est simplement que les jauges ne sont pas fiables.

Et ce genre d'incident risque de se reproduire, y-compris dans le même club, et peut-être même sur le même avion, parce que le club a décidé de faire le service minimum au niveau du traitement du REX, et que des pilotes bornés comme Splitcat continueront à décoller avec le sélecteur de réservoir sur le principal sans savoir s'il contient suffisamment d'essence pour franchir l'extrémité de la piste, seulement parce que "on" a dit que c'est ce qu'il faut faire, et que "on" refuse de se remettre en question.

Ce REX pose aussi une question sur la formation du pilote aux procédures d'urgence en cas de panne, puisque le pilote n'avait pas appris à changer de réservoir en cas de panne moteur. Formation peut-être par la même personne qui a fait l'analyse du REX.

Philippe Warter a écrit:Je n'ai jamais eu besoin qu'on me dise de sélectionner le réservoir avant quand l'arrière est vide. Et comme en cas de pb de panne électrique, seul l'avant alimente le carbu par gravité le nez en l'air,


C'est curieux que le manuel ne mentionne pas ce fait. Ou alors je ne l'ai pas suffisamment bien lu, ce qui est fort probable car je n'ai recherché que des informations précises.

Philippe Warter a écrit:Si ce n'est pas le cas de tous, alors se pose le problème de la capacité à piloter, au sens complet du terme (ie pas simplement branler un manche, mais gérer un vol dans tous ses aspects).


Je pense que d'une part vouloir remonter ce genre de truc au constructeur sur une conception qui date, est un peu prétentieux, et en plus cela suggèrerait que les tests en vol n'auraient pas été faits correctement. Le manuel dit de sélectionner le réservoir le plus plein. Il ne dit pas comment déterminer quel est le réservoir le plus plein. Si un club ou un instructeur impose de décoller sur le principal, pour des raisons incompréhensibles et probablement mauvaises, il pose un contrainte au pilote qui va lui retirer le libre arbitre. Le pilote risque de ne même pas se poser la question.
Aviathor
 
Messages: 1540
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede Philippe Warter le Mercredi 6 Mars 2019 11:24

Tu n'as pas compris : il ne s'agit pas du DR400 (qui n'a aucun réservoir avant, juste 2 apex qui ne peuvent pas alimenter le carbu par gravité), mais du D11 à deux réservoirs, celui devant le tdb avec la fameuse jauge à boule de liège et et celui qui est sous les fesses, avec une jauge électrique qui vaut ce qu'elle vaut..

Il s'agit simplement d'un exemple de gestion de réservoirs multiples.

Pour en revenir au DR400 Régent, j'ai déjà expliqué comment gérer les réservoirs sur des grands voyages (exemple Paris-Berlin à plusieurs reprises).

Décoller sur le principal (plein effectué par le pilote, ce qui enlève le doute).
Croisière sur les apex (une heure sur chaque).
Atterrissage sur le principal, c'est logique et de toute manière les autres sont vides.

Normalement, en procédant de la sorte, il reste au moins 60 l dans le principal au bout de 3 h de vol. Sinon, il y a un pb de surconsommation à régler.
Et je ne vole jamais plus longtemps, facteurs humains!

Cela implique aussi que lorsque j'ai prévu un grand voyage, je n'aime pas qu'un autre ait fait le plein avant. C'est mon problème, notamment il m'est arrivé une fois de faire un plein partiel pour cause de gabarit des occupants.
Avec de la marge quand même, 130 l pour 2h30 de vol (nb : si on mixture un peu, 35 l/h est facile à atteindre pour ce genre de moteur).

Personne ne m'a jamais expliqué comment procéder sur ce genre de voyages. C'est de la logique de base.
Les signatures sur les forums internet sont souvent apocryphes. Jules César.
Avatar de l'utilisateur
Philippe Warter
 
Messages: 12831
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:11
Aérodrome: Meaux/Nangis
Activité/licences: IULM AUTOGIRE PPL

Encore un REX savoureux - DR400-180

Messagede fly33 le Mercredi 6 Mars 2019 11:58

Pour alimenter un DR 400 par gravité, il suffit de passer en vol dos.
Blague à part, en ce qui me concerne je décolle sur le réservoir le plus plein, qui est souvent le principal car plein fait auparavant, et en vol je vide d’abord le principal comme énoncé dans le manuel de vol, pour un meilleur centrage, ensuite les réservoirs d’aile en tant que de besoin.
Jusqu'au bout sur nos DR400
Avatar de l'utilisateur
fly33
 
Messages: 2665
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 23:09

PrécédenteSuivante

Retourner vers En l'air, autour de ce qui vole

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: APGT, Google [Bot], JMi, kristophe03, magavel, Olivier, phlardinois, plooffy59, saratoga2, vfabri et 66 invités