Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

L'aviation légère et l'aviation en général, pour les pilotes et élèves-pilotes privés, mais aussi tous les amoureux de l'aviation. Les membres inscrits ont aussi accès au "Bar de l'aéroclub".

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede Gabinger le Mardi 8 Janvier 2019 13:49

Je ne comprend pas l'apport de l'intelligence artificielle dans le pilotage d'un aéronef.
Je dissocie bien sûr l'automatisme de l'intelligence artificielle. Faut il des automatismes plus performants, certainement oui, tous les équipementiers y travaillent ...
De l'intelligence artificielle, je n'en vois pas l'intérêt. D'autant que, pour l'instant, l'intelligence artificielle ça reste très expérimental.
A moins que l'on envisage de supprimer totalement les pilotes?
Avatar de l'utilisateur
Gabinger
 
Messages: 526
Inscription: Vendredi 20 Octobre 2017 12:47
Localisation: Alpes maritimes
Aérodrome: Villanova - LIMG
Activité/licences: Ulm 3 axes, paramoteur, parapente

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede zoiseau le Mardi 8 Janvier 2019 15:07

Personnellement, je découvre que je me pose autant de questions sur l'IA pour la bonne et simple raison que je n'ai aucune idée "confirmée" sur ce qu'on appelle la base de l’intelligence humaine !! HAHA !
Un idiot est-il intelligent, par exemple ?
Que les experts en la matière me viennent en aide, je me sens ..bête !
Mes tableaux sont très bô !
http://zoiseau.sitew.fr
zoiseau
 
Messages: 511
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 18:04

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede Bee Gee le Mardi 8 Janvier 2019 15:09

L'intérêt ?.... il est fort simple. s'il s'avère un jour à venir plus ou moins proche, que l'IA soit certifié pour conduire les avions, plus performante que l'humain et moins chère à exploiter… que crois tu donc que les Cie aériennes vont faire ?

Faut pas aller chercher plus loin que ça, il suffit de reprendre l'histoire des avions. On est passé d'équipage à 4 puis 3 puis 2, techniquement on pourrait le faire de nos jours avec 1 seul. Mais tout comme pour les moteurs, les humains ne sont pas fiables à 100% si un pilote casse sa pipe en vol et qu'en plus il y a des pb techniques à bord, l'autre sait à priori ramener la barcasse au sol, la redondance est nécessaire. C'est bien le seul motif qui reste.
Avatar de l'utilisateur
Bee Gee
 
Messages: 2891
Inscription: Mercredi 17 Septembre 2008 08:24

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede Luc Lion le Mardi 8 Janvier 2019 15:50

La redondance des pilotes, ce n'est pas que pour le cas où l'un d'eux casse sa pipe.
C'est aussi pour rattraper les petites erreurs communes que commet l'un ou l'autre pilote.

Luc
Ne confondez pas "dirigeant" et "dirigeable". Le dirigeant, c'est le plus gonflé !
Avatar de l'utilisateur
Luc Lion
 
Messages: 3923
Inscription: Jeudi 13 Novembre 2008 13:14
Localisation: Belgique
Aérodrome: Luxembourg ELLX
Activité/licences: PPL(A) - IR

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede Max8992 le Mardi 8 Janvier 2019 16:14

Luc Lion a écrit:La perversion étant une forme de déviation aux règles, l'automate qui suit son programme ne peut pas être pervers.
Quant à l'automate programmé par apprentissage (intelligence artificielle) il ne peut non plus être pervers, mais son programme d'apprentissage peut l'être.

Je vous invite à relire Isaac Azimov, et plus particulièrement, "Risk" et "Lenny", tous deux publiés dans le recueil "The Rest of the Robots" (ou "Un défilé de robots" en français).

Luc


Azimov, les 3 (+1) règles de la robotique et sa vision extraordinaire de … l'humain Image
Max8992
 
Messages: 2151
Inscription: Mercredi 6 Avril 2011 18:41
Aérodrome: LFLA
Activité/licences: PPL SEP, ULM

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede Max8992 le Mardi 8 Janvier 2019 16:20

JAimeLesAvions a écrit:… Les systèmes sont tellement complexes qu'il est peu probable qu'un humain puisse connaitre tous les éléments en question, et c'est d'ailleurs pour ça que le constructeur a décidé que l'ordinateur ferait lui même le tri, ce qui marche bien en conditions normales, mais n'a pas marché en conditions dégradées. Même si un humain pouvait tout connaitre, faire une analyse du problème à chaud avec les alarmes qui sonnent n'est pas chose humaine non plus.
Je pense qu'un ordinateur fonctionnant de façon différente qu'une approche classique, à qui on aurait réussi à décrire l'intégralité des système pourrait résoudre ce type de problème.



Je remonte sur mon cheval (comme dit certain sur ce forum Image) : c'est "juste" que les cas d'erreurs non pas été testés, voire explorés. Et ça fait partie des specs fonctionnelles qui n'ont pas été écrites (ou pas respectées). Il n'y a pas si longtemps on a perdu le contrôle d'une Ariane (4?) au décollage. Diagnostique : un calcul avec division par zéro Image Si on avait testé tous les calculs Image Bon maintenant on les teste...
Max8992
 
Messages: 2151
Inscription: Mercredi 6 Avril 2011 18:41
Aérodrome: LFLA
Activité/licences: PPL SEP, ULM

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede Bee Gee le Mardi 8 Janvier 2019 17:22

Luc Lion a écrit:La redondance des pilotes, ce n'est pas que pour le cas où l'un d'eux casse sa pipe.
C'est aussi pour rattraper les petites erreurs communes que commet l'un ou l'autre pilote.

Luc


Bien sûr,.... on  sait cela et  ça va dans le sens de la sécurité, l'erreur étant par nature humaine, bien qu'on puisse à 2 faire la même connerie au même moment, les histoires de facteur humain c'est compliqué. Mais sur la philosophie même il s'agit bien aussi prendre en compte la défaillance d'un des pilotes.

L'aviation actuelle est encore celle de la génération des années 80, celle de l'arrivée de l'informatique à bord,  certes le matériel s'est amélioré, mais pas la philosophie de base. Tout cela reste du bon artisanat pas très rationnel, c'est même quelque peu bordélique,  en particulier dans la relation contrôle au sol - avion, si on automatise un jour le système, cela commencera sans doute par là..
Avatar de l'utilisateur
Bee Gee
 
Messages: 2891
Inscription: Mercredi 17 Septembre 2008 08:24

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede Gilles131 le Mardi 8 Janvier 2019 18:50

Max8992 a écrit:
JAimeLesAvions a écrit:… Les systèmes sont tellement complexes qu'il est peu probable qu'un humain puisse connaitre tous les éléments en question, et c'est d'ailleurs pour ça que le constructeur a décidé que l'ordinateur ferait lui même le tri, ce qui marche bien en conditions normales, mais n'a pas marché en conditions dégradées. Même si un humain pouvait tout connaitre, faire une analyse du problème à chaud avec les alarmes qui sonnent n'est pas chose humaine non plus.
Je pense qu'un ordinateur fonctionnant de façon différente qu'une approche classique, à qui on aurait réussi à décrire l'intégralité des système pourrait résoudre ce type de problème.



Je remonte sur mon cheval (comme dit certain sur ce forum Image) : c'est "juste" que les cas d'erreurs non pas été testés, voire explorés. Et ça fait partie des specs fonctionnelles qui n'ont pas été écrites (ou pas respectées). Il n'y a pas si longtemps on a perdu le contrôle d'une Ariane (4?) au décollage. Diagnostique : un calcul avec division par zéro Image Si on avait testé tous les calculs Image Bon maintenant on les teste...

Max, on les teste depuis que l'on fait des logociels... du moins on le croit.

Mais l'expérience montre qu'il y a toujours un cas bien caché dans un coin que personne n'a jamais envisagé, qui restera en sommeil pendant des millions d'heures de vol avant d'apparaitre un jour brutalement avec les conséquences que l'on sait: un automatisme qui jette l'avion en vrac hors du domaine de vol, et compte sur les pilotes pour récupérer le bazar.
Le plus souvent, si les circonstances ne sont pas toutes du mauvais côté, ça passe. Mais pas toujours.

Et c'est d'autant plus probable que le logiciel est complexe et touffu, et d'autant moins rattrapable que les pilotes sont exclus de la boucle: la fuite en avant est d'autant plus terrifiante.
Avatar de l'utilisateur
Gilles131
 
Messages: 5247
Inscription: Lundi 18 Novembre 2013 19:53
Activité/licences: Pilote de Bücker… et autres

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede xtreme le Mardi 8 Janvier 2019 20:59

Un domaine de prédilection de l'IA est l'exploitation du big data. Par exemple, une étude par séquençage haut-débit de 1,000 patients avec 1,000,000 de lectures ARN par patient, c'est du très big data, et on voit mal autre chose que l'IA pour dépatouiller le problème.
Est-ce que les données du pilotage d'un avion, c'est du big data ??
- quelques sondes, Pitot, incidence, ...
- quelques positions de manettes, volets, gaz, ...
- quelques indications, altitude, route, ...
On va dire 50 données par patient avion ?
Pourquoi l'IA, alors ?
Avatar de l'utilisateur
xtreme
 
Messages: 217
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:35
Localisation: Montpellier, Béziers, Kissimmee
Aérodrome: LFMT, LFMU, KISM
Activité/licences: PPA/IFR, CPLH

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede FbS le Mardi 8 Janvier 2019 23:21

Parce que c’est à la mode et que les buzzwords à la mode du gartner, ça fait sérieux et c’est ce qu’il faut pour trouver des financements
FbS
 
Messages: 3601
Inscription: Jeudi 9 Juin 2011 14:23
Aérodrome: LFPN - Toussus
Activité/licences: ATPL con et gelé, FI-A(R) et part66 de clef de 12

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede Luc Lion le Mercredi 9 Janvier 2019 10:38

xtreme a écrit:Un domaine de prédilection de l'IA est l'exploitation du big data. Par exemple, une étude par séquençage haut-débit de 1,000 patients avec 1,000,000 de lectures ARN par patient, c'est du très big data, et on voit mal autre chose que l'IA pour dépatouiller le problème.
Est-ce que les données du pilotage d'un avion, c'est du big data ??
- quelques sondes, Pitot, incidence, ...
- quelques positions de manettes, volets, gaz, ...
- quelques indications, altitude, route, ...
On va dire 50 données par patient avion ?
Pourquoi l'IA, alors ?

Euhh...

xtreme, le traîtement exhaustif d'un ensemble très large de donnée (big data) ne se fait pas avec de l'intelligence artificielle mais avec des processus parallèles.
Le "big data" et l'intelligence artificielle peuvent être liés lorsqu'on nourrit l'apprentissage d'un automate en intelligence artificielle avec des données prises aléatoirement ou des données statistiques extraites d'un réservoir de données.

Je ne peux pas croire que le séquençage haut-débit de gènes utilise des données aléatoires ou statistiques.
L'intelligence artificielle ne sert pas à augmenter le volume de données traitées ni à augmenter la vitesse de traitement de ces données.
Elle sert à implémenter des logiques non codées.

Luc
Ne confondez pas "dirigeant" et "dirigeable". Le dirigeant, c'est le plus gonflé !
Avatar de l'utilisateur
Luc Lion
 
Messages: 3923
Inscription: Jeudi 13 Novembre 2008 13:14
Localisation: Belgique
Aérodrome: Luxembourg ELLX
Activité/licences: PPL(A) - IR

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede xtreme le Mercredi 9 Janvier 2019 11:17

Luc Lion a écrit:Le "big data" et l'intelligence artificielle peuvent être liés lorsqu'on nourrit l'apprentissage d'un automate en intelligence artificielle avec des données prises aléatoirement ou des données statistiques extraites d'un réservoir de données.
Luc

Tout à fait d'accord. Je me suis sans doute mal exprimé: ce n'est pas le séquençage en lui-même qui utilise des données aléatoires bien sur, mais ses résultats innombrables qui justement "nourrissent l'apprentissage d'un automate". Je voulais au départ prendre l'exemple des puces à ADN, le résultat est du même type: des tableaux gigantesques échantillons/variables, d'où on peut extraire soit aléatoirement, soit par des méthodes statistiques (Student, ...) des gènes qui serviront de nourriture à l'IA pour dégager des biomarqueurs ou des cibles.
Avatar de l'utilisateur
xtreme
 
Messages: 217
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:35
Localisation: Montpellier, Béziers, Kissimmee
Aérodrome: LFMT, LFMU, KISM
Activité/licences: PPA/IFR, CPLH

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede zoiseau le Mercredi 9 Janvier 2019 13:49

En parlant de Asimov, tiens...cela me fait penser à une chose.

Vu que notre questionnement qui tourne autour de l'IA est que celle-ci "risque" à terme de sortir le pilote humain du cockpit.

Pourquoi ne pas greffer des capsules "intelligentes" dans le crâne des pilotes ?

IL n'est plus question de "hardware" sur le tableau de bords environnant le pilote, mais de fonctionnalités "intra-humaine" ? wow le néologisme !!

Le pilote se transformera à terme en androïde et l'affaire est bouclée !Image
Mes tableaux sont très bô !
http://zoiseau.sitew.fr
zoiseau
 
Messages: 511
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 18:04

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede Bee Gee le Mercredi 9 Janvier 2019 13:56

zoiseau a écrit:En parlant de Asimov, tiens...cela me fait penser à une chose.

Vu que notre questionnement qui tourne autour de l'IA est que celle-ci "risque" à terme de sortir le pilote humain du cockpit.

Pourquoi ne pas greffer des capsules "intelligentes" dans le crâne des pilotes ?

IL n'est plus question de "hardware" sur le tableau de bords environnant le pilote, mais de fonctionnalités "intra-humaine" ? wow le néologisme !!

Le pilote se transformera à terme en androïde et l'affaire est bouclée !Image



Pourquoi pas,.... mais c'est bien s'emmerder la vie avec un tas de viande périssable. Il y a bien mieux à faire, plus simple, plus économique, plus rentable et surtout qui ne va pas au syndicat.  Pas besoin de LOL stupide pour se faire.
Avatar de l'utilisateur
Bee Gee
 
Messages: 2891
Inscription: Mercredi 17 Septembre 2008 08:24

Re: L’intelligence artificielle dans le cockpit ?

Messagede zoiseau le Mercredi 9 Janvier 2019 14:29

Bee Gee a écrit: Pas besoin de LOL stupide pour se faire.

On se calme l'abeille ! Bourdonnes, si tu veux, mais rentre ton dard, on ne fait que discuter !
Mes tableaux sont très bô !
http://zoiseau.sitew.fr
zoiseau
 
Messages: 511
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 18:04

PrécédenteSuivante

Retourner vers En l'air, autour de ce qui vole

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aviathor, Brunorecrin, charlie*, Daniel, flying gone, Google [Bot], Jean Bossy, Julien78510, Leon Robin, lepetitgris, mbianco, micheto, olivier14, Philippe Warter, phlardinois, Rol'air, Yateri et 33 invités