Page 66 sur 68

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Lundi 23 Septembre 2019 17:14
de Philippe Warter
PhM, n'aie aucun regret!
Si nous avions fait des petits, le niveau de connerie qu'ils auraient débité à la minute serait totalement incompatible avec une vie sociale policée telle qu'elle se doit d'être au XXIème siècle!

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Lundi 23 Septembre 2019 17:26
de Aviathor
dob a écrit:Tiens, un argumentaire concret de 2016, du point de vue des pros de la profession.

http://2lnrge36znhb2zoz4k1jayyx.wpengin ... -USPNT.pdf

Image Pour un argumentaire sérieux, c'est du lourd!

De toute manière le transport public en avion à pistons n'existe plus, ou quasiment plus, même aux Etats-Unis. Donc de ce côté là il n'y a rien à défendre. C'est un combat d'arrière-garde bien digne d'un syndicat.


Max8992 a écrit:un poil catastrohiste et pour tout dire militant, non? Image


Je ne l'ai pas mieux dit...

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Lundi 23 Septembre 2019 17:27
de Aviathor
Max8992 a écrit:tu as 66 pages d'argumentaires pour et contre Image


Pas tout à fait, mais maintenant oui.

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Lundi 23 Septembre 2019 19:34
de dob
Aviathor a écrit:
dob a écrit:Tiens, un argumentaire concret de 2016, du point de vue des pros de la profession.

http://2lnrge36znhb2zoz4k1jayyx.wpengin ... -USPNT.pdf

Image Pour un argumentaire sérieux, c'est du lourd!

De toute manière le transport public en avion à pistons n'existe plus, ou quasiment plus, même aux Etats-Unis. Donc de ce côté là il n'y a rien à défendre. C'est un combat d'arrière-garde bien digne d'un syndicat.


Max8992 a écrit:un poil catastrohiste et pour tout dire militant, non? Image


Je ne l'ai pas mieux dit...


Il est vrai que cela rappelle ce que disent les chauffeurs de taxi de leurs jeunes challengers des commandos Uber  Image

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Lundi 23 Septembre 2019 19:48
de EchoVictor
PhM a écrit:[...
Matthias a écrit:Et personne n'a vomi !

Si ! Si ! C’est déjà arrivé !Image



Pendant les gatorval ???

Au fait, t'es ou Richard, t'es ou, t'es ou Richard, t'es ou, t'es ou Richard, t'es ou, t'es ou Richard, t'es ou, t'es ou Richard, t'es ou, t'es ou Richard, t'es ou, t'es ou Richard, t'es ou, t'es ou Richard, t'es ou, t'es ou Richard, t'es ou, t'es ou Richard, t'es ou,

Toute ressemblance avec une chanson à la con n'est pas fortuite.

Eric

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Lundi 23 Septembre 2019 20:38
de Matthias
C'est qui Richard ? et il est où ?
(je fais partie des attardés du Forum, pas des prématurés de PHM... désolé) Image

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Mardi 24 Septembre 2019 09:12
de espade30
Bonjour,

Petite questions concernant les assurances Invalidité/décès en club.

Propriétaire de mes engins volants depuis pas mal d'années, les assurant donc moi-même en nom propre, le capital décès passager est en l’occurrence de base autour de 15000 euros que l'on peut faire évoluer moyennant une prime plus importante.
Quand vous annoncez la somme à des inconnus style "co avionnage" ou "baptêmes", ils partent en général en courant.
Autre point, concernant les assurances emprunteur, de nombreuses exclusions existent liées aux risques aériens. Et la aussi, beaucoup partent en courant.

Qu'en est il dans un club ?

Qui offre la couverture ?
Le site W..... parle bien de responsabilité aéronef plafonnée à 1000 000€ par sinistre mais aussi plafonné à 115 000 € par siège pour les dommages corporels aux passagers mais ne parle à aucun moment de capital décès.
Quelqu'un aurait-il des infos complémentaires ?

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Mardi 24 Septembre 2019 09:39
de Leon Robin
L'assurance de base proposée lors de la souscription de la licence FFA peut être augmentée en souscrivant diverses options (voir le site FFA où l'on peut consulter le notice détaillée). Il existe aussi des possibilités de personnalisation, à convenir avec l'assureur, ce qui doit permettre d'y inclure la couverture d'un prêt.
Cette couverture est individuelle et ne constitue pas une RC. Comme il s'agit de couvrir un rique aéronautique, celui-ci n'est évidemment pas exclu.

La RC avion, obligatoire pour tout aéronef, est précisée dans les contrats et peut, comme tout contrat d'assurance, être négociée (à la hausse) avec l'assureur. Tout est question de prix.

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Mardi 24 Septembre 2019 14:09
de dob
Matthias a écrit:C'est qui Richard ? et il est où ?
(je fais partie des attardés du Forum, pas des prématurés de PHM... désolé) Image


Richard, c'est Gator, à Bordeaux.

memberlist.php?mode=viewprofile&u=127

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Mardi 24 Septembre 2019 14:29
de Matthias
Oui, merci !Image

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Mardi 24 Septembre 2019 17:23
de Manu
espade30 a écrit:Autre point, concernant les assurances emprunteur, de nombreuses exclusions existent liées aux risques aériens. Et la aussi, beaucoup partent en courant.

De toutes les banques que j'ai démarchées pour mon crédit immo, aucune n'excluait l'aviation légère de ses garanties invalidité décès.

Ce qui était exclu, c'était le parachutisme et l'ULM. Mais tant que l'avion ou le ballon dispose d'un CDN (même un CNRA ou un CNRAC j'ai posé la question), c'est bon.

Manu

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Mardi 24 Septembre 2019 19:27
de Lni69
Manu a écrit:
espade30 a écrit:Autre point, concernant les assurances emprunteur, de nombreuses exclusions existent liées aux risques aériens. Et la aussi, beaucoup partent en courant.

De toutes les banques que j'ai démarchées pour mon crédit immo, aucune n'excluait l'aviation légère de ses garanties invalidité décès.

Ce qui était exclu, c'était le parachutisme et l'ULM. Mais tant que l'avion ou le ballon dispose d'un CDN (même un CNRA ou un CNRAC j'ai posé la question), c'est bon.

Manu


Pour ma part un bémol : ok pour l'aviation de loisir, NOK pour les compétitions, voltige, et autres dont je ne me souviens plus.

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Mercredi 25 Septembre 2019 14:03
de Manu
C'est pas spécifique à l'aviation. Les compétitions auto ou maritimes étaient aussi exclues des contrats qu'on m'a proposé.


Par contre la voltige hors compétition était couverte
Manu

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Mercredi 25 Septembre 2019 14:11
de espade30
Bonjour,

Leon, merci pour ta réponse et le lien FFA.

De la lecture des documents, je retiens :
- que c'est donc le pilote qui souscrit l'assurance pour lui même et l'équipage.
avec suivant le cas :
- assurance de base : seul le pilote est couvert en décès / invalidité a hauteur de 10k€ et rien pour les pax.
- formules + dépendant de la cotis : le pilote pour ce qu'il à cotisé et les pax pour 10k€ max par tête.

Si tel est le cas, les pax co-avionnage ou autre sont informés formellement ?
Un assurance complémentaire à la journée est-elle proposée ?

Manu, j'aurais du parler de souscripteurs et pas seulement d'emprunteur, ce qui concerne beaucoup d'autres sujets que les prêts immobiliés.
Pour ma part il y a trois décennies, l'assurance à l'époque solidaire du prêt excluait entre autre tous les risques aériens en tant que pilote commandant de bord.
Le chose changent.

Re: Co-avionnage - suite

MessagePosté: Mercredi 25 Septembre 2019 14:33
de Aviathor