Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Co-avionnage - suite

L'aviation légère et l'aviation en général, pour les pilotes et élèves-pilotes privés, mais aussi tous les amoureux de l'aviation. Les membres inscrits ont aussi accès au "Bar de l'aéroclub".

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Aviathor le Lundi 16 Septembre 2019 20:37

Max8992 a écrit:Mais effectivement aura-t-on la même ambiance pour un vol programmé avec une destination précise et les contraintes dont nous parlons depuis 61 pages ? Bon courage et bonne chance aux proprios qui veulent essayer, quant aux clubs je partage évidemment les interrogations / inquiétudes de Léon.


Méconnaissance des réalités du co-avionnage ou désinformation volontaire? Je me le demande...

Pour commencer, la vaste majorité des vols sont des vols circulaires plutôt que des vols de A à B, mais contrairement aux vols découverte, les vols de coavionnage ne sont pas limités à 30 minutes (si mes souvenirs sont bons)

Les sites permettent de multiplier les occasions pour le grand public de faire un vol, surtout pour ceux qui ne vont pas faire spontanément la démarche auprès d'un club en dehors des JPO. Internet prend une place de plus en plus grande dans la vie des gens et est souvent le premier réflexe pour chercher une information, un article ou un service. Il y a plein de gens qui s'entendent très bien sur des forums sur Internet alors qu'ils ne se sont jamais rencontrés. Il faut vivre avec son temps...

Concernant l'ambiance, pourquoi serait-elle nécessairement différente pour un "vol programmé" (sous-entendu; co-avionnage) que pour un "vol découverte" (qui peut lui aussi être programmé)?  Les sites de co-avionnage permettent aux pilotes de se présenter, eux et l'avion, ce qui représente une première prise de contact entre passager et pilote. Après la "réservation", s'ensuit une prise de contact par messagerie instantanée ou par téléphone ce qui permet de premiers échanges. D'ailleurs, les premiers échanges peuvent avoir lieu avant la "réservation". Finalement la rencontre le jour du vol. À mon sens cela vaut mieux que de tomber directement sur un pilote moustachu grincheux comme j'en connais dans certains clubs. Pour pilote comme pour passager, les plateformes de co-avionnage permettent d'annuler si le courant ne passe pas, tandis que pour un vol découverte en club, le passager n'a pas le choix du pilote ni de l'avion. Ils les découvre tous deux le jour du vol, et comme il a déjà fait le déplacement, il ne va pas nécessairement vouloir se désister.

En plus de cela, sur les sites de co-avionnage, pilote comme passager peut être "noté", donc les moustachus grincheux n'ont aucune chance...

Je félicite les clubs qui ont eu le courage, avec le soutien de la FFA, d'embrasser la nouvelle législation permettant le co-avionnage, l'encadrer à l'aide d'une charte rédigée par l'AESA, et casser le monopole des "vols découverte" constituant un avantage en nature pour les copains "méritants" des présidents de clubs.
Dernière édition par Aviathor le Lundi 16 Septembre 2019 20:41, édité 1 fois.
Aviathor
 
Messages: 2503
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Matthias le Lundi 16 Septembre 2019 20:40

Je partage le hangar avec une société qui propose des vols découvertes ou des baptêmes hélico et avion par l'intermédiaire des "Box" qu'on trouve en tête de gondole de vos Super U préférés...
Je vous épargne vos considérations probablement judicieuses su l'aspect vol commercial du truc !

Je suis souvent témoin de scènes surréalistes de "clients" mécontents qui ont "pris leur week-end" pour réaliser le vol annulé par la météo ou l'indisponibilité des machines (potentiel, méca...), passant par une négociation de temps complémentaire, de ristournes de 10 ou 20 euros etc...
La semaine dernière, je vois l'avion rentrer au bout de 10 minutes... cockpit et pilote explosé de vomi.

Aviathor, je serais curieux qu'on se croise un de ces jours à Toussus pour échanger sur ton expérience.
Avatar de l'utilisateur
Matthias
 
Messages: 2102
Inscription: Jeudi 27 Novembre 2014 13:53
Aérodrome: Toussus - St Cyr - Alpe d'Huez
Activité/licences: PPLA VFRN

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Aviathor le Lundi 16 Septembre 2019 20:49

Matthias a écrit:Aviathor, je serais curieux qu'on se croise un de ces jours à Toussus pour échanger sur ton expérience.


Je te suggère plutôt d'essayer le co-avionnage en t'inscrivant sur Wingly et réservant un vol au départ de Toussus avec un pilote bien noté. Tu en trouveras à ATCF.
Aviathor
 
Messages: 2503
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Aviathor le Lundi 16 Septembre 2019 21:03

Matthias a écrit:La semaine dernière, je vois l'avion rentrer au bout de 10 minutes... cockpit et pilote explosé de vomi.


Je l'ai vécu deux fois en 25 ans. Et c'était bien avant le co-avionnage qui est le sujet présent.

Une fois mon petit frère a dégobillé lors d'une remise de gaz en PA38. Je n'avais pas prévu le coup... mais j'ai bien appris la leçon. Je devais avoir moins de 150 HdV à l'époque.

La deuxième fois, une cousine s'est soulagée dans un sac prévu à cet effet.

Je ne pense pas qu'il y ait de correlation entre le dégobillage et le cadre légal d'un vol... Cela peut se produire avec n'importe quel passager. Je ne suis moi-même, en tant que passager, pas très résistant au mal des transports, et en tant qu'observateur sur des vols de surveillance d'incendie de forêt que j'ai fait dans un cadre club il y a 20 ans, il m'arrivait d'avoir de fortes nausées dans les turbulences, qui me forçaient à prendre les commandes pour les surmonter.
Aviathor
 
Messages: 2503
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Henri Payre le Lundi 16 Septembre 2019 21:21

Aviathor commence bien son article, vend bien sa marchandise, intéressant.
Et puis patatras, il termine en se laissant aller à la critique facile des "copains du président".
Vous n'aimez pas le co-avionnage ? Vous êtes nécessairement ringard, et probablement un peu pourri.
Dommage.
Henri
Henri Payre
 
Messages: 193
Inscription: Jeudi 29 Mai 2014 21:06

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Matthias le Lundi 16 Septembre 2019 21:46

Aviathor a écrit:
Matthias a écrit:Aviathor, je serais curieux qu'on se croise un de ces jours à Toussus pour échanger sur ton expérience.


Je te suggère plutôt d'essayer le co-avionnage en t'inscrivant sur Wingly et réservant un vol au départ de Toussus avec un pilote bien noté. Tu en trouveras à ATCF.


Je viens de me prendre un vent...de travers Image
Avatar de l'utilisateur
Matthias
 
Messages: 2102
Inscription: Jeudi 27 Novembre 2014 13:53
Aérodrome: Toussus - St Cyr - Alpe d'Huez
Activité/licences: PPLA VFRN

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Philippe Warter le Lundi 16 Septembre 2019 22:57

Ca aussi on en a parlé samedi.
Quand on n'a rien à cacher, hé bien, on ne cache rien.
Les signatures sur les forums internet sont souvent apocryphes. Jules César.
Avatar de l'utilisateur
Philippe Warter
 
Messages: 13705
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:11
Aérodrome: Meaux/Nangis
Activité/licences: IULM AUTOGIRE PPL

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Luc Lion le Lundi 16 Septembre 2019 23:48

Aviathor a écrit:
Matthias a écrit:La semaine dernière, je vois l'avion rentrer au bout de 10 minutes... cockpit et pilote explosé de vomi.

Je l'ai vécu deux fois en 25 ans. Et c'était bien avant le co-avionnage qui est le sujet présent.

J'ai aussi quelqu'expérience du vomissage aéronautique.
Il faut dire que et ma femme et mes trois enfants ont l'estomac fragile (mal de mer, de voiture, de l'air).

Je me rappelle d'un voyage au Portugal, il y a 4 ans.
Ma femme était calme et très silencieuse (elle m'a avoué par après avoir pris un médicament qui l'assoupissait) même lorsque la chaleur et les reliefs à la frontière Espagne-Portugal ont commencé à secouer l'avion.

C'est alors que ma fille, 8 ans, à l'arrière, fit les bruits caractéristiques de quelqu'un dont l'estomac se retourne. Ensuite, c'est avec une voix ennuyée et dépitée qu'elle nous révéla n'avoir pas eu le temps de saisir le sac à vomi.

Ma femme se retourna et l'aida à se nettoyer sommairement pendant que je réfléchissais aux meilleures options pour tenter d'éviter les turbulences pendant la descente.

Dix minutes plus tard, rebelotte, mêmes bruits caractéristiques. L'estomac étant déjà vide, ma fille se reprend rapidement et c'est avec une voix triomphante qu'elle nous dit:
"J'ai bien vomi dans le sac, cette fois-ci !
... Mais le fond est percé ..."

Luc
Ne confondez pas "dirigeant" et "dirigeable". Le dirigeant, c'est le plus gonflé !
Avatar de l'utilisateur
Luc Lion
 
Messages: 4076
Inscription: Jeudi 13 Novembre 2008 13:14
Localisation: Belgique
Aérodrome: Luxembourg ELLX
Activité/licences: PPL(A) - IR

Re: Co-avionnage - suite

Messagede PhM le Mardi 17 Septembre 2019 08:08

Matthias a écrit:
Aviathor a écrit:
Matthias a écrit:Aviathor, je serais curieux qu'on se croise un de ces jours à Toussus pour échanger sur ton expérience.

Je te suggère plutôt d'essayer le co-avionnage en t'inscrivant sur Wingly et réservant un vol au départ de Toussus avec un pilote bien noté. Tu en trouveras à ATCF.

Je viens de me prendre un vent...de travers Image

Tu peux expliciter Image
PhM
Avatar de l'utilisateur
PhM
 
Messages: 2430
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:18
Localisation: Bécon Les "Tuyères"
Aérodrome: Toussus "l'Ignoble"
Activité/licences: ex TT, PPL, IR outre-Atlantique

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Matthias le Mardi 17 Septembre 2019 08:22

"Prendre un vent" signifie "se faire éconduire" chez nos jeunes... mais tu le savais, hein ?
Lorsque je propose à notre ami Aviathor de discuter de vive voix (autour d'un café ou autre) de son expérience de co-avionnage, et qu'il me renvoit prestement vers le Touring, je comprends que je me suis pris un vent...

"Le travers" restant juste une figure rhétorique pour rester dans l'objet du Forum...
Avatar de l'utilisateur
Matthias
 
Messages: 2102
Inscription: Jeudi 27 Novembre 2014 13:53
Aérodrome: Toussus - St Cyr - Alpe d'Huez
Activité/licences: PPLA VFRN

Re: Co-avionnage - suite

Messagede PhM le Mardi 17 Septembre 2019 08:35

Désolé, j’avais compris que tu étais allé au Touring et qu’on t’avait éconduit. Image
PhM
Avatar de l'utilisateur
PhM
 
Messages: 2430
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:18
Localisation: Bécon Les "Tuyères"
Aérodrome: Toussus "l'Ignoble"
Activité/licences: ex TT, PPL, IR outre-Atlantique

Re: Co-avionnage - suite

Messagede dob le Mardi 17 Septembre 2019 10:10

Ce n'est pas le genre de la maison... Image
Avatar de l'utilisateur
dob
 
Messages: 5294
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 22:44
Aérodrome: Saint Cyr, Toussus
Activité/licences: PPL, ULM xyz

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Max8992 le Mardi 17 Septembre 2019 12:23

Aviathor a écrit:
Max8992 a écrit:Mais effectivement aura-t-on la même ambiance pour un vol programmé avec une destination précise et les contraintes dont nous parlons depuis 61 pages ? Bon courage et bonne chance aux proprios qui veulent essayer, quant aux clubs je partage évidemment les interrogations / inquiétudes de Léon.


Méconnaissance des réalités du co-avionnage ou désinformation volontaire? Je me le demande…


alors pour toi question ou critique = désinformation ? curieuse conception de la liberté d'opinion !

Aviathor a écrit:
Pour commencer, la vaste majorité des vols sont des vols circulaires plutôt que des vols de A à B, mais contrairement aux vols découverte, les vols de coavionnage ne sont pas limités à 30 minutes (si mes souvenirs sont bons)

[COLOR=#a0a0a0]
[/COLOR]
donc notre AC est comme Jourdain! on n'a attendu ni la FFA et ni Wingly pour proposer ce type de vol de  découverte, les candidats nous contactant physiquement ou via notre site.

Aviathor a écrit:
Les sites permettent de multiplier les occasions pour le grand public de faire un vol, surtout pour ceux qui ne vont pas faire spontanément la démarche auprès d'un club en dehors des JPO. Internet prend une place de plus en plus grande dans la vie des gens et est souvent le premier réflexe pour chercher une information, un article ou un service. Il y a plein de gens qui s'entendent très bien sur des forums sur Internet alors qu'ils ne se sont jamais rencontrés. Il faut vivre avec son temps...
[COLOR=#a0a0a0]
[/COLOR]
[COLOR=#a0a0a0][/COLOR]
on a un site depuis 10 ans Image et encore faut-il ne pas être rétrograde dans la tête pour vivre pleinement avec son temps.

Aviathor a écrit:
Concernant l'ambiance, pourquoi serait-elle nécessairement différente pour un "vol programmé" (sous-entendu; co-avionnage) que pour un "vol découverte" (qui peut lui aussi être programmé)?  Les sites de co-avionnage permettent aux pilotes de se présenter, eux et l'avion, ce qui représente une première prise de contact entre passager et pilote. Après la "réservation", s'ensuit une prise de contact par messagerie instantanée ou par téléphone ce qui permet de premiers échanges. D'ailleurs, les premiers échanges peuvent avoir lieu avant la "réservation". Finalement la rencontre le jour du vol. À mon sens cela vaut mieux que de tomber directement sur un pilote moustachu grincheux comme j'en connais dans certains clubs. Pour pilote comme pour passager, les plateformes de co-avionnage permettent d'annuler si le courant ne passe pas, tandis que pour un vol découverte en club, le passager n'a pas le choix du pilote ni de l'avion. Ils les découvre tous deux le jour du vol, et comme il a déjà fait le déplacement, il ne va pas nécessairement vouloir se désister.
En plus de cela, sur les sites de co-avionnage, pilote comme passager peut être "noté", donc les moustachus grincheux n'ont aucune chance… [COLOR=#a0a0a0]
[/COLOR]

Voir le commentaire de Matthias qui illustre ce que je soupçonne d'être très courant.

Aviathor a écrit:
Je félicite les clubs qui ont eu le courage, avec le soutien de la FFA, d'embrasser la nouvelle législation permettant le co-avionnage, l'encadrer à l'aide d'une charte rédigée par l'AESA, et casser le monopole des "vols découverte" constituant un avantage en nature pour les copains "méritants" des présidents de clubs.



parce que c'est un privilège d'être les seuls membres dans les clous de la réglementation ? JP et moi nous sommes cognés les 20 vols de la JPO de 10 heures le matin à 18 heures le soir (avec plus de 30° dans la journée). On t'aurait bien laissé en faire quelques-uns Image Et puis que ne postules-tu pour ce poste si envié de Président Tout Puissant



EDIT désolé pour la mise en forme, mais je n'arrive pas à faire mieux Image
Max8992
 
Messages: 2708
Inscription: Mercredi 6 Avril 2011 18:41
Aérodrome: LFLA
Activité/licences: PPL SEP, ULM

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Leon Robin le Mardi 17 Septembre 2019 20:12

Aviathor a écrit:..............

Concernant l'ambiance, pourquoi serait-elle nécessairement différente pour un "vol programmé" (sous-entendu; co-avionnage) que pour un "vol découverte" (qui peut lui aussi être programmé)?  Les sites de co-avionnage permettent aux pilotes de se présenter, eux et l'avion, ce qui représente une première prise de contact entre passager et pilote. Après la "réservation", s'ensuit une prise de contact par messagerie instantanée ou par téléphone ce qui permet de premiers échanges. D'ailleurs, les premiers échanges peuvent avoir lieu avant la "réservation". Finalement la rencontre le jour du vol. À mon sens cela vaut mieux que de tomber directement sur un pilote moustachu grincheux comme j'en connais dans certains clubs. Pour pilote comme pour passager, les plateformes de co-avionnage permettent d'annuler si le courant ne passe pas, tandis que pour un vol découverte en club, le passager n'a pas le choix du pilote ni de l'avion. Ils les découvre tous deux le jour du vol, et comme il a déjà fait le déplacement, il ne va pas nécessairement vouloir se désister..........

Idyllique !
l'expérience courante dans mon club (qui ne fait pas de co-avionnage) est de voir régulièrement entrer 2 ou 3 personnes dont l'entrée en matière est :
"Nous avons réservé un vol privé ....."
Après leur avoir dit poliment "bonjour", on continue en leur expliquant que nous ne faisons pas de vols de ce genre et en leur demandant si on leur a donné un nom de contact et un point de rendez-vous. Dans le meilleur des cas, ils nous répondent : "on nous a donné rendez-vous à l'aéroclub (il y en a 5 sur le terrain, plus les écoles de pilotage).
C'est du vécu, presque quotidien. Pas tout à fait la vision d'Aviathor.

Aviathor a écrit:.............. Je félicite les clubs qui ont eu le courage, avec le soutien de la FFA, d'embrasser la nouvelle législation permettant le co-avionnage, l'encadrer à l'aide d'une charte rédigée par l'AESA, et casser le monopole des "vols découverte" constituant un avantage en nature pour les copains "méritants" des présidents de clubs.

Ah, les "copains du président". Le cliché a la vie dure, tout comme l'"avion du président". Mieux vaut laisser dire ceux qui y croient.
Léon Robin, LFMD
" Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté à leur sécurité ne méritent ni l'une, ni l'autre " (d'après Benjamin Franklin)
Site de mon aéroclub : http://aeroclub-uaca.org
Avatar de l'utilisateur
Leon Robin
Défense des plateformes
 
Messages: 14313
Inscription: Mercredi 12 Septembre 2007 22:59
Aérodrome: Cannes-Mandelieu (LFMD)
Activité/licences: PPL (ex-TT transformé)

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Aviathor le Mardi 17 Septembre 2019 21:21

Leon Robin a écrit:l'expérience courante dans mon club (qui ne fait pas de co-avionnage) est de voir régulièrement entrer 2 ou 3 personnes dont l'entrée en matière est :
"Nous avons réservé un vol privé ....."
Après leur avoir dit poliment "bonjour", on continue en leur expliquant que nous ne faisons pas de vols de ce genre et en leur demandant si on leur a donné un nom de contact et un point de rendez-vous. Dans le meilleur des cas, ils nous répondent : "on nous a donné rendez-vous à l'aéroclub (il y en a 5 sur le terrain, plus les écoles de pilotage).


J'imagine que "On a reservé un vol de découverte" sonne mieux? Ou les "clients" de vols de découverte sont mieux éduqués que les autres? Et ils ne se trompent ja-jamais d'aéroclub parce que la secrétaire est une professionnelle qui a tout bien expliqué contrairement aux petits joueurs? Pffflease.

En fait toute cette histoire doit se résumer par des faits, car les faits sont têtus et indéniables.
  • Le co-avionnage est légal et n'est pas du transport public selon la règlementation aéronautique en vigueur. La charte AESA et signée par les sociétés d'intermédiation précise que le co-avionnage n'est pas du transport public.
  • Le co-avionnage a le soutien de la FFA
  • Les assurances ne peuvent pas refuser le remboursement d'un sinistre suite à un vol légal

Vous pouvez tous monter sur vos grands chevaux, mais vous ne pouvez pas de bonne foi contester les faits.

Le reste n'est que de la gesticulation.
Aviathor
 
Messages: 2503
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

PrécédenteSuivante

Retourner vers En l'air, autour de ce qui vole

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aviathor, Google [Bot], patlsgg et 38 invités