Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Co-avionnage - suite

L'aviation légère et l'aviation en général, pour les pilotes et élèves-pilotes privés, mais aussi tous les amoureux de l'aviation. Les membres inscrits ont aussi accès au "Bar de l'aéroclub".

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Luck le Dimanche 11 Août 2019 15:44

Leon Robin a écrit:
arogues a écrit:Sur le dernier Capital y'a aussi eu un passage sur le coavionnage ...
C'est quand même curieux que les magazines prétendant s'intéresser à l'économie découvrent l'aviation générale à travers cet aspect - certes dans l'air du temps - des activités en "co" quelque chose sans jamais s'être préoccupés auparavant  de l'apport de l'aviation de loisir dans les autres domaines.

Ce qui me dérange  c'est cette exploitation mercantile du travail des bénévoles quand il s'agit des aéroclubs. Prélever 15% (c'est le montant avoué) des vols ainsi effectués sur des avions d'aéroclub me semble indécent - j'assume le terme.

On m'objectera que ces 15% ne sont pas prélevés sur le tarif affiché du club, mais ajoutés. Faire une marge bénéficiaire sur une prestation assurée par un pilote membre d'une association, j'avoue ignorer de quel statut fiscal cela relève. Quand ces organismes prétendent que leur prestation contribue à augmenter l'activité du club, je m'interroge et m'inquiète des possibles conséquences fiscales pour le club dans le cadre de la fameuse "règle des 4 P" régissant l'exonération des impôts commerciaux dont bénéficient les associations sans but lucratif que sont nos clubs. d'autant plus que les tarifs du catalogue de prestations ainsi que du "détail" affiché laissent souvent perplexe quand on les compare au tarif des heures de vol que les clubs annoncent pour les mêmes avions


Et quand je vois que la FFA cautionne cela et l'encourage, je persiste à me demander ce que la fédération dont je suis licencié - et mon club membre - vient faire dans cette galère.

Entendons-nous bien : ceux qui pratiquent le co-avionnage avec leur avion personnel m'indiffèrent. Ce que je conteste, c'est le dévoiement de l'activité bénévole à tes fins commerciales.


Je suis bien d’accord et j’attends avec impatientes les commentaires de chacun lorsqu’il y aura des accidents et donc des procès.
Avatar de l'utilisateur
Luck
 
Messages: 190
Inscription: Jeudi 20 Septembre 2007 19:22
Aérodrome: Lille Lesquin LFQQ
Activité/licences: PPL / ULM

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Manu le Dimanche 11 Août 2019 19:41

Pas mieux.

Du coup toujours interdit chez nous, et personne n'envisage de le remettre en question.

Manu
Avatar de l'utilisateur
Manu
 
Messages: 8642
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 09:39
Localisation: Toulouse
Aérodrome: Gaillac - LFDG
Activité/licences: PPL - VV

Re: Co-avionnage - suite

Messagede dob le Dimanche 11 Août 2019 20:14

Quand tout un CA, sauf 1, un mien cousin, vote pour, que feriez-vous ?
Avatar de l'utilisateur
dob
 
Messages: 5143
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 22:44
Aérodrome: Saint Cyr, Toussus
Activité/licences: PPL, ULM xyz

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Leon Robin le Dimanche 11 Août 2019 20:27

dob a écrit:Quand tout un CA, sauf 1, mien cousin, vote pour, que feriez-vous ?

Je démissionne et cesse sur l'instant toute activité bénévole. Heureusement, chez nous, la question ne se pose pas, c'est comme dans le club de Manu
Léon Robin, LFMD
" Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté à leur sécurité ne méritent ni l'une, ni l'autre " (d'après Benjamin Franklin)
Site de mon aéroclub : http://aeroclub-uaca.org
Avatar de l'utilisateur
Leon Robin
Défense des plateformes
 
Messages: 13894
Inscription: Mercredi 12 Septembre 2007 22:59
Aérodrome: Cannes-Mandelieu (LFMD)
Activité/licences: PPL (ex-TT transformé)

Re: Co-avionnage - suite

Messagede hugomoto le Dimanche 11 Août 2019 21:31

Je ne vois pas ce qu'il y a d'antinomique entre Wingly et la notion de bénévolat au sein d'un Aeroclub, ni même le rapport.
Les vols decouverte factures par l'aéroclub pourraient être, beaucoup plus à mon sens, sujets à caution. OK, je fais dans la provocation, mais quand même ....
Et que dire, que penser, de la centaine de clubs qui approuvent ?
Et ce que je trouve plus désolant c'est que certains contributeurs à cette rubrique semblent attendre -je n'ose pas dire espérer - un problème pour justifier a posteriori leur position 'je vous l'avais bien dit'. Principe de précaution ?
Avatar de l'utilisateur
hugomoto
 
Messages: 376
Inscription: Lundi 3 Août 2015 09:52
Localisation: Normandie - Paris
Aérodrome: LFAJ / LFFE
Activité/licences: TT/PPL(A)

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Manu le Dimanche 11 Août 2019 21:44

hugomoto a écrit:Je ne vois pas ce qu'il y a d'antinomique entre Wingly et la notion de bénévolat au sein d'un Aeroclub, ni même le rapport.

C'est juste que le bénévolat sert à mettre à disposition d'une entreprise commerciale les outils qui lui permettent de générer son chiffre d'affaire. C'est quand même un cas unique on une entreprise n'engage aucun moyen pour acquérir, développer et faire fonctionner son outil de travail ,et se contente de prélever une redevance sur le travail de personne qui lui sont totalement extérieures.
hugomoto a écrit:Les vols decouverte factures par l'aéroclub pourraient être, beaucoup plus à mon sens, sujets à caution. OK, je fais dans la provocation, mais quand même ....

Les revenus générés par les vols de découverte tombent ans les caisses du club, et aps dans celles d'un tiers qui n'apporte rien en contrepartie.
hugomoto a écrit:Et que dire, que penser, de la centaine de clubs qui approuvent ?

100 (apparemment) sur combien ?
Et ce que je trouve p
hugomoto a écrit:lus désolant c'est que certains contributeurs à cette rubrique semblent attendre -je n'ose pas dire espérer - un problème pour justifier a posteriori leur position 'je vous l'avais bien dit'. Principe de précaution ?

Aucun espoir, mais plutôt des craintes pour ceux qui auront cédé aux sirènes… Et quel rapport avec un principe de précaution quelconque ? C'est juste un point de vue personnel.

Juste par curiosité, tu t'occupes de quelles tâches dans ton club ?


Manu
Avatar de l'utilisateur
Manu
 
Messages: 8642
Inscription: Dimanche 16 Septembre 2007 09:39
Localisation: Toulouse
Aérodrome: Gaillac - LFDG
Activité/licences: PPL - VV

Re: Co-avionnage - suite

Messagede François91 le Lundi 12 Août 2019 00:00

Manu a écrit:C'est juste que le bénévolat sert à mettre à disposition d'une entreprise commerciale les outils qui lui permettent de générer son chiffre d'affaire. C'est quand même un cas unique on une entreprise n'engage aucun moyen pour acquérir, développer et faire fonctionner son outil de travail ,et se contente de prélever une redevance sur le travail de personne qui lui sont totalement extérieures.

Heu, les outils qui lui permettent de générer son chiffre d'affaire c'est son site internet et son staff. C'est comme les sites de petites annonces, les journaux par le passé, les agence matrimoniales, blabla car ou airbnb... Leur job c'est la mise en relation. Après pour faire de l'avion, de la cuisine ou du pédalo..
François91
 
Messages: 21
Inscription: Vendredi 16 Décembre 2011 15:39

Re: Co-avionnage - suite

Messagede hugomoto le Lundi 12 Août 2019 08:11

Manu a écrit: Juste par curiosité, tu t'occupes de quelles tâches dans ton club ?
Manu
[/quote]
Je suis Secrétaire du Club.
Avatar de l'utilisateur
hugomoto
 
Messages: 376
Inscription: Lundi 3 Août 2015 09:52
Localisation: Normandie - Paris
Aérodrome: LFAJ / LFFE
Activité/licences: TT/PPL(A)

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Matthias le Lundi 12 Août 2019 08:29

Manu a écrit: C'est quand même un cas unique on une entreprise n'engage aucun moyen pour acquérir, développer et faire fonctionner son outil de travail ,et se contente de prélever une redevance sur le travail de personne qui lui sont totalement extérieures.

Manu



C'est pourtant la base de l'économie par l'entremise....qui se porte bien et qui est aussi vieille que le commerce !
Le gars qui connais un gars qui a un trou et un gars qui a un tas de terre...
J'ai cru que tu connaissais, toi qui bosse dans l'aviation.

.... désolé, je m'étais pourtant juré de ne jamais intervenir dans un de ces sujets, mais j'attends toujours le rachat de Wignly par Tinder pour vous faire part de mon opinion !
Avatar de l'utilisateur
Matthias
 
Messages: 1646
Inscription: Jeudi 27 Novembre 2014 13:53
Aérodrome: Toussus - St Cyr - Alpe d'Huez
Activité/licences: PPLA VFRN

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Delépine le Lundi 12 Août 2019 08:39

Le détenteur du trou et celui du tas de terre ont censément le même statut juridique et le même but économique.
Avatar de l'utilisateur
Delépine
 
Messages: 5225
Inscription: Vendredi 21 Mars 2014 20:17

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Aviathor le Lundi 12 Août 2019 08:42

Manu a écrit:C'est juste que le bénévolat sert à mettre à disposition d'une entreprise commerciale les outils qui lui permettent de générer son chiffre d'affaire.


S'il n'y avait pas de pilotes, ou que très peu, les clubs n'existeraient pas, les bénévoles n'auraient pas d'endroit où exercer leur talents particuliers et ils seraient donc malheureux et en manque de reconnaissance.

Chaque club est un écosystème fragile où différentes populations dépendent les unes des autres. Il ne faut pas croire que les "bénévoles" le sont par pure bonté de coeur. Ils le sont parce qu'ils y trouvent leur compte d'une manière ou une autre, y réalisent une ou plusieurs passions, cherchent à appartenir à une communauté, cèdent à une envie... Chaque club dépend de l'existence de pratiquants sans lesquels les bénévoles ne pourraient pas exister. Et les pratiquants n'existeraient pas sans quelqu'un qui paie, que ce soit papa/maman, eux-mêmes par le fruit de leur travail, ou que ce soit (partiellement) leurs passagers. Afin de trouver des passagers, le pilote et le passager paient un service de mise en relation. Ainsi les passagers financent une partie du coût du vol qui permet au pilote de voler - peut-être plus qu'il ne l'aurait sinon, permettant ainsi de rester pratiquant au club ce qui permet aux "bénévoles" d'assouvir leur passion. Accessoirement ça permet aussi au pilote d'avoir plus d'expérience récente, ce qui lui permet de ne pas casser l'avion, ce qui à son tour ne prive pas les autres pratiquants de leur joujou.

C'est du gagnant-gagnant-gagnant-gagnant...
Aviathor
 
Messages: 1705
Inscription: Lundi 3 Août 2015 11:21
Aérodrome: LFPT, LFPN
Activité/licences: PPL(A)

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Matthias le Lundi 12 Août 2019 08:57

Delépine a écrit:Le détenteur du trou et celui du tas de terre ont censément le même statut juridique et le même but économique.



non... et non !
L'objet du trou n'étant pas d'être forcément comblé... j'en connais !
Avatar de l'utilisateur
Matthias
 
Messages: 1646
Inscription: Jeudi 27 Novembre 2014 13:53
Aérodrome: Toussus - St Cyr - Alpe d'Huez
Activité/licences: PPLA VFRN

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Philippe Warter le Lundi 12 Août 2019 09:43

On y revient toujours!
EV t'as combien de pseudos?
Les signatures sur les forums internet sont souvent apocryphes. Jules César.
Avatar de l'utilisateur
Philippe Warter
 
Messages: 13023
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 21:11
Aérodrome: Meaux/Nangis
Activité/licences: IULM AUTOGIRE PPL

Re: Co-avionnage - suite

Messagede Matthias le Lundi 12 Août 2019 09:46

Un seul : le tien Image Image Image Image
Avatar de l'utilisateur
Matthias
 
Messages: 1646
Inscription: Jeudi 27 Novembre 2014 13:53
Aérodrome: Toussus - St Cyr - Alpe d'Huez
Activité/licences: PPLA VFRN

Re: Co-avionnage - suite

Messagede arogues le Lundi 12 Août 2019 09:55

Aviathor a écrit:S'il n'y avait pas de pilotes, ou que très peu, les clubs n'existeraient pas, les bénévoles n'auraient pas d'endroit où exercer leur talents particuliers et ils seraient donc malheureux et en manque de reconnaissance.

Heuuuuuuu .... Ne généralisons pas !
C'est peut-être ton cas, mais ce n'est pas le cas de tous.
On peut être bénévole et se dire que du jour au lendemain on passe à autre chose et on ne sera pas "malheureux et en manque de reconnaissance".
Rassures moi, tu n'es pas bénévoles dans des associations ?
@+, Antoine | Mon blog : http://blog.arogues.org
Avatar de l'utilisateur
arogues
 
Messages: 2487
Inscription: Mercredi 18 Juin 2008 11:06
Localisation: Toulouse / Villeneuve sur Lot
Aérodrome: Villeneuve sur Lot - LFCW
Activité/licences: PPL|FI/FE-IR-Voltige

PrécédenteSuivante

Retourner vers En l'air, autour de ce qui vole

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: cda, Cougar, Jan Tutaj, JaÇum, miky, Splitcat et 72 invités