Bienvenue !

Nous sommes ravis de vous accueillir sur le forum des pilotes privés.
Vous êtes sur un forum de discussions public, permettant aux pilotes privés, mais aussi à tous les passionnés des choses de l'air, d"échanger leurs idées, leurs expériences, leurs questions.
S'il s'agit de votre premier accès à ce site et que vous n'avez pas créé de pseudonyme, votre accès est restreint. Vous devez obligatoirement vous enregistrer avant de pouvoir accéder à la totalité des rubriques, et apporter vos contributions. L'enregistrement ne prend que quelques secondes.
Pour cela, cliquez sur l'option "M'enregistrer " dans le menu à droite ci-dessus. Si vous possédez déjà un identifiant, indiquez-le dans la zone de saisie ci-dessous.
Nous vous remercions pour votre compréhension, et vous souhaitons de passer de bons moments sur le Forum des Pilotes Privés.

Les Administrateurs

Test PPL

L'aviation légère et l'aviation en général, pour les pilotes et élèves-pilotes privés, mais aussi tous les amoureux de l'aviation. Les membres inscrits ont aussi accès au "Bar de l'aéroclub".

Re: Test PPL

Messagede benjaphil le Dimanche 23 Janvier 2011 20:46

Leon Robin a écrit:
cavok a écrit:........................., virages serrés en vol plané en lisse à 45° d'inclinaison................


Ouarf, ouarf !!!! "virage serré à 45°", c'est sûr que c'est nouveau pour les "vieux brevetés" à qui on a appris que le virage serré, c'était au delà de 45° d'inclinaison. N'en déplaise à l'EASA et ses séides, je continue à faire mes virages comme on me l'a appris, dans les limites des performances de l'avion évidemment.


Mon FI, un velu de chez velu du CEV, m'a un jour montré comment faire un virage à 60° en palier, plein gaz , juste avec le trim (en lâchant le manche). Je l'ai fait avec lui et j'ai jamais retenté après.
Sa spécialité: Arriver 1000 plus haut en finale et bonjour la glissade. Il me disait " En stampe y avait que ça alors..." Il m'a encore refait le coup en novembre dernier à ma prorog. A 73 ans c'est encore un vrai gamin mais on l'aime comme ça !
Phil
benjaphil
 
Messages: 174
Inscription: Lundi 10 Janvier 2011 18:34
Localisation: EVRY -91-
Aérodrome: LFOX
Activité/licences: PPL-A

Re: Test PPL

Messagede Leon Robin le Dimanche 23 Janvier 2011 20:58

60° d'inclinaison, c'est juste du pilotage, que l'on apprenait lors de la formation TT. On se cantonnait à 45° d'inclinaison pour le 1er degré, équivalent du BB actuel. 60° d'inclinaison, c'est encore loin des limites du domaine de vol d'un avion catégorie N, la moins contraignante. Si quelque chose a changé entretemps, ce ne sont pas les lois de la physique.
Léon Robin, LFMD
" Ceux qui sont prêts à sacrifier leur liberté à leur sécurité ne méritent ni l'une, ni l'autre " (d'après Benjamin Franklin)
Site de mon aéroclub : http://aeroclub-uaca.org
Avatar de l'utilisateur
Leon Robin
Défense des plateformes
 
Messages: 13798
Inscription: Mercredi 12 Septembre 2007 22:59
Aérodrome: Cannes-Mandelieu (LFMD)
Activité/licences: PPL (ex-TT transformé)

Re: Test PPL

Messagede valwings le Dimanche 23 Janvier 2011 22:14

Merci les gars pour tous vos témoignages et encouragements, pilotes, FE et FI.
Pour ceux qui ne connaissaient pas l'appellation, je dois dire que la première fois que j'ai découvert cet exercice j'ai été moi-même amusé. En fait, comme l'a décrit l'un d'entre vous, cela consiste à descendre dans une trouée en plané à 45° avec pour objectif de passer sous la couche avec un rayon de virage assez court. Sur le C172 sur lequel j'ai été formé, on prend une vitesse de 85 à 90 Mph et un vario entre -750 et 1000 ft/min le tout pour garder une bonne marge par rapport à la VNE.
valwings
 
Messages: 9
Inscription: Lundi 26 Octobre 2009 20:23
Aérodrome: Tahiti Faa'a
Activité/licences: Ulm, PPL-A

Re: Test PPL

Messagede cavok le Dimanche 23 Janvier 2011 22:30

Leon Robin a écrit:
cavok a écrit:........................., virages serrés en vol plané en lisse à 45° d'inclinaison................


Ouarf, ouarf !!!! "virage serré à 45°", c'est sûr que c'est nouveau pour les "vieux brevetés" à qui on a appris que le virage serré, c'était au delà de 45° d'inclinaison. N'en déplaise à l'EASA et ses séides, je continue à faire mes virages comme on me l'a appris, dans les limites des performances de l'avion évidemment.


Mon post (non tronqué) explique simplement la définition de l'exercice  2.h (ii) Section2 Maniabilité ,demandé aux candidats PPL(A).

Et  non "au vieux breveté " virtuose du manche à plus de 60° aux arabesques symétriques...

Bien que...lors de certaines prorog...Image  Ouarf Ouarf Image  Image
Avatar de l'utilisateur
cavok
 
Messages: 797
Inscription: Samedi 15 Septembre 2007 09:28
Activité/licences: cocher

Re: Test PPL

Messagede TiTi05 le Lundi 24 Janvier 2011 09:54

Leon Robin a écrit:
cavok a écrit:........................., virages serrés en vol plané en lisse à 45° d'inclinaison................


Ouarf, ouarf !!!! "virage serré à 45°", c'est sûr que c'est nouveau pour les "vieux brevetés" à qui on a appris que le virage serré, c'était au delà de 45° d'inclinaison. N'en déplaise à l'EASA et ses séides, je continue à faire mes virages comme on me l'a appris, dans les limites des performances de l'avion évidemment.


Ouarf, ouarf aussi !!!  : 45° c'est un virage normal .... 60° c'est un  exercice de pilotage ...
Un ami qui avait fait son école sur stampe vole un jour avec un "moniteur" (en français du dernier millénaireImage), avec un Tiger Moth DH82 (Tigre Mou en fr...Image), il s'essaye au virage à 45° et avec beaucoup de difficultés, à l'atterrissage il en parle au moniteur : "j'avais beau mettre le croisillon sur l'horizon , je n'arrivait pas à le tenir !"
Sourire du moniteur : "sur le stampe le croisillon est à 45° , sur le tigre il est à plus de 60° et c'est bien plus dur pour le tenir sur l'horizon !!! "
Donnons des ailes à nos rèves !

Avatar de l'utilisateur
TiTi05
 
Messages: 3380
Inscription: Vendredi 14 Septembre 2007 20:35
Localisation: Gap Tallard PACA
Aérodrome: Gap Tallard LFmachin je n'aime pas les LFxx!
Activité/licences: Pilote planeur, RF3, P80S, MS893, et ULM

Re: Test PPL

Messagede Luc Lion le Lundi 24 Janvier 2011 10:51

cavok a écrit:C'est une simulation de descente dans une trouée de nuages.
Descente , virages serrés en vol plané en lisse à 45° d'inclinaison.
En donnant comme objectif une altitude à rejoindre , (attention de ne pas se mettre en virage engagé ,et ne pas dépasser la VNO

Pourquoi "en lisse" ?
Luc
Ne confondez pas "dirigeant" et "dirigeable". Le dirigeant, c'est le plus gonflé !
Avatar de l'utilisateur
Luc Lion
 
Messages: 3923
Inscription: Jeudi 13 Novembre 2008 13:14
Localisation: Belgique
Aérodrome: Luxembourg ELLX
Activité/licences: PPL(A) - IR

Re: Test PPL

Messagede cavok le Lundi 24 Janvier 2011 11:09

Luc Lion a écrit:
cavok a écrit:C'est une simulation de descente dans une trouée de nuages.
Descente , virages serrés en vol plané en lisse à 45° d'inclinaison.
En donnant comme objectif une altitude à rejoindre , (attention de ne pas se mettre en virage engagé ,et ne pas dépasser la VNO

Pourquoi "en lisse" ?
Luc



Si le candidat utilise les volets (suivant les conseils de son FI ) Aucun problème pour moi , sauf pour le candidat avec une limitation supplémentaire celle de la VFE Image

Je pense qu'il est inutile ce compliquer cet exercice de maniabilité .
Avatar de l'utilisateur
cavok
 
Messages: 797
Inscription: Samedi 15 Septembre 2007 09:28
Activité/licences: cocher

Re: Test PPL

Messagede jpberthelot le Lundi 24 Janvier 2011 20:41

Faisant partie des TT qui n'ont pas subi cet exercice, j'essaie de le comprendre là tout de suite de façon théorique.
Si je comprends bien, l'objectif est de descendre en spiralant avec le rayon de virage le plus faible possible, tout en restant dans le domaine de vol "conventionnel" (pas de vrilles ou autres facéties de ce genre).

Le rayon de virage diminue quand on incline, mais augmente avec la vitesse, or incliner augmente le facteur de charge et nécessite donc une vitesse plus élevée pour ne pas décrocher.
On comprend bien que dès lors, il existe un angle d'inclinaison optimal permettant de minimiser le rayon de virage.
Un coup d'oeil aux équations nous montre que cette inclinaison optimale est celle qui maximise le produit sinus x cosinus de l'angle d'inclinaison, soit...45° (les pilotes de planeurs, vous me corrigez si je raconte des bêtises).

Voilà pour l'angle, et voilà pourquoi 45° et pas plus : parce qu'au delà, le bénéfice du surcroît d'inclinaison est plus que détruit par l'augmentation de vitesse nécessaire pour passer le facteur de charge.

Pour la vitesse, je dirais qu'il faut voler le plus lentement possible : en théorie à la vitesse de décrochage compte tenu du facteur de charge en virage stabilisé à 45°, soit environ 1,2 x Vs ; en pratique, avec la marge minimale permettant le contrôle de l'avion.

Dans tous les cas, on a intérêt à sortir tout ce qui peut diminuer cette vitesse de décrochage :
- les volets : oui, à fond,
- le train : ça se discute ; sûrement oui si en plus on est pressé de descendre.

Puisqu'on est dans la théorie et que je ne risque rien d'autre que le ridicule, je dirais bien qu'on doit pouvoir gratter encore quelques km/h en s'accrochant à l'hélice, plein gaz et très franchement au second régime de façon à descendre quand même, ce qui fait qu'une partie du poids de l'avion est portée par la traction, et que c'est ça de gagné pour la voilure... mais je n'ai pas trop envie d'essayer à vrai dire...

jpb
jpberthelot
 
Messages: 212
Inscription: Mercredi 13 Mai 2009 10:06
Localisation: St Nazaire
Aérodrome: LFRZ ; LFRE
Activité/licences: PPL

Re: Test PPL

Messagede andre44 le Lundi 24 Janvier 2011 21:52

Bonjour
Leon Robin a écrit:
cavok a écrit:........................., virages serrés en vol plané en lisse à 45° d'inclinaison................


Ouarf, ouarf !!!! "virage serré à 45°", c'est sûr que c'est nouveau pour les "vieux brevetés" à qui on a appris que le virage serré, c'était au delà de 45° d'inclinaison. N'en déplaise à l'EASA et ses séides, je continue à faire mes virages comme on me l'a appris, dans les limites des performances de l'avion évidemment.


Comme on est de la même géneration, j'approuve....  Mais les nouvelles methodes considerent que 45 degrés est un virrage consitant , et quand on fait un virrage qui dépasse les 60degrés on devient un méchant ou un pilote dangereu  , enfin je continue a voler comme dans l'ancien temps avec des anciens avions , il ne faudrai pas couper mon plaisir ..  

Le virrage standard actuel c'est 30 degrés.  

Dans mon temps 1960  le virrage standard etait 45 degrés et il y a de bonnes raisons pour cela  
c'est a 45 degrés que les commandes palonier , manche sont dans des proportion de 50% sur la pente et sur la cadence , (bien que cela ne s'ensiegne plus,  augmentation et diminution de la pente en virrage 45 degrés augmentation et diminutionde la cadence en virrage 45 degrés )  même les glissades sont de moins en moins enseigné  , ce qui fait que ces pilotes de  Cessna 172 quand il s'achetent un J3 ou un Citabria les assurances exige un 25 heures de double commande (l'éxcuse c'est la petite roulette en arriere)  
Même aprés 25 heures de double commande, les mauvais plies sont impreignés dans certains pilotes et je me demande si ils arriverons a voler des avions sans volets , sans crainte de faire un virrage consitant dans une vallée en approche sur un lac  ??

André
Avatar de l'utilisateur
andre44
Expert hélices
 
Messages: 9132
Inscription: Samedi 15 Septembre 2007 00:39
Aérodrome: SY3 Sorel

Précédente

Retourner vers En l'air, autour de ce qui vole

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: franmer, Google [Bot] et 25 invités